AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Deux casques du II/JR 182

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
festwagner

avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Deux casques du II/JR 182   Jeu 11 Mai 2017 - 19:56

Tout d'abord, je remercie les membres de ce forum qui m'ont permis d'accéder soit aux casques soit à l'historique du JR 182.

Voici donc deux casques du JR 182, tous deux du II/JR 182, de la 5 et 7 K. Les deux casques ont été réceptionnés par les Kammer en 1912.











Les 12 de 1912 sont moins visibles mais se retrouvent dans le marquage BAXII1912 imprimé. Pour ce casque, on remarque le bricolage fait au niveau du rivet du jonc arrière pour permettre de suspendre le casque à un mur.



Pour celui-ci, le 1912 est visible sur le marquage imprimé BAXII1912 que je ne peux photographier. Il est intéressant de noter que même au sein d'un même bataillon et pour la m^me anéne, les marquages ne sont pas appliqués au même endroit.

Le JR 182 est le dernier régiment allemand créé durant le temps de paix. Créé le 1er octobre 1912, il a à peine 1 an et demi d’existence quand éclate la guerre. L’intérêt de ce régiment est par conséquent qu’on est pratiquement sûr que tous ses casques ont été employés dans le régiment d’active en 1914, d’ailleurs l’un au moins a clairement connu le feu et a manifestement fini accroché à un mur comme trophée...





C'est ce casque qui présente la fixation maison ajoutée au niveau de l'écrou du jonc arrière.

Ces casques ne sont malheureusement pas nominatifs  pale  et ne permettent pas d’identifier l’éventuel lieu de leur prise. Par contre l’analyse de l’historique du JR 182 montre qu’il est quasiment certain que ces casques ont connu les combats jusqu’à la Marne.
En effet, jusqu’à cette bataille, le JR 182 est sorti victorieux de ses  différents engagements, pour le II/JR 182 a enregistré des pertes infimes et est resté maître du terrain, ce qui est peu propice à la récupération d’un éventuel trophée.

D'un point de vue chronologique, ces deux casques ont connu leurs premiers combats le 23 août 1914 pour la prise de Dinant, mais on peut écarter que les porteurs fassent partie des quelques pertes (36 hommes de troupes tués ou portés disparus et 26 blessés), car le II/JR 182 est en soutien, positionné sur les hauteurs dominant la ville, dont le fort. Ce sont les deux autres bataillons qui se battent dans la ville elle-même.Il n’y a d’ailleurs aucune perte du II/JR 182 mentionnée dans les VL pour Dinant. Enfin, compte tenu des évènements dramatiques qui ont lieu à Dinant, je n’imagine pas un civil ramasser un casque, acte qui le condamnerait alors pratiquement à une exécution sommaire.
Le JR 182 ne fait pas partie des unités saxonnes qui ont commis l’essentiel des atrocités contre la population civile, même si les témoignages présents dans l’historique du JR 182 lui-même et l'excellent livre Horne/Kramer citent plusieurs exemples concrets d’exécutions sommaires faites par le JR 182.

Ces deux casques ont ensuite connu les combats de Novion Porcien le 29 août où cette fois-ci c’est le II/JR 182 qui est engagé. La 5/JR 182 et deux puis trois sections de la 7/JR 182 sont engagées dans un combat nocturne pour la prise du village, à la lueur des granges et tas de pailles en feu. Les assaillants n’arrivent pas à conquérir le village et reculent sur leurs positions de départ. Les pertes sont plus importantes..
L’historique du JR 182 parle d’un attaque à 23h30, d’échange de tir pendant 2H avant une retraite vers 3H30.  Une nouvelle attaque à 5H30 avec notamment la 5/JR 182 permet d’occuper le village. Le JR 182 a, selon l’historique, 13 tués et 27 blessés durant ce combat. Mais compte-tenu de la situation très incertaine des défenseurs, et de leur état de panique clairement établi (Le JMO du 5ème cuirassiers indique que le démi-régiment de la Robrie était arrivé le 29 août au soir à Novion pour y cantonner et rejoint un bataillon de réserve et des hommes rejoignant leur corps. « Attaqué en pleine nuit par des forces allemandes, il montra un grand sang froid au milieu de l’affolement des réservistes et ne quitta Novion Porcien que sur ordre. Il est indiqué que « on passe la nuit sur la grand route, ni ravitaillement ni eau 1 H du matin, ». ), là aussi il y a très peu de chance que si ces casques aient été ramassés par des Français.

Les combats de Rethel, qui ont lieu le jour suivant, le 30 août et voient la chute de la ville, n’occasionnent quasiment pas de pertes (7 tués, 1 disparus, 36 blessés pour tout le régiment, même pas 1 tué par compagnie) et voient les Français poursuivre leur retraite. Le JMO du 7ème régiment de tirailleurs, unité qui s’oppose au JR 182, décrit de durs combats où les compagnies subissent notamment des tirs d’artillerie et pertes. Ses compagnies reculent toute la journée des hauteurs nord de Rethel jusqu’à la rive sud de l’Aisne, sous la pression d’un ennemi bien supérieur et mieux armé. Le JMO dresse une très longue liste des tués, blessés et disparus. L’historique du JR 182 indique que ces combats ont été « faciles » puisqu’il les compare presque à une simple manœuvre du temps de paix. Bref, à nouveau, ce n’est pas le moment de ramasser un trophée. En outre, la 7/JR 182 a été tenu en réserve durant ces combats et n’y a pas participé.



Pour tout le mois d’août, le II/JR 182 ne déplore, selon l'historique, que 12 tués, 3 disparus et 36 blessés. L’exploitation des VL ne montre aucune mention des combats de Novion Porcien ou Rethel pour la 7 K, à part la VL 35 qui ne cite pas de lieux de combats. Elle date du 21/09 et ne prend pas encore en compte l’hécatombe des combats de la Marne. Par contre, les VL relatives à la Marne indiquent pour la 5 K également la mention Novion Porcien et Rethel mais elle doit concerner quelques noms.
Il en ressort donc que les pertes avant la Marne sont très faibles : pour la 5 K 2 tués, 5 blessés, et 3 disparus (plus quelques pertes fondues dans la VL des combats de Sompuis). Pour la 7 K, 1 tués, 5 blessés 1 disparu.

Ces pertes ne bougeront pas jusqu'à la Marne, car jusqu’au 8 septembre, le II/JR 182 n’enregistre quasiment pas de pertes supplémentaires.
Le 1er septembre, lors des combats d’Annelles, le II/JR 182 n’est pas engagée.
Le 2 septembre, lors des combats de Moronvilliers, la 5/JR 182 n’est pas engagée car elle est encore à Rethel pour assurer la garde des ponts. La 7/JR 182 constitue la réserve du régiment durant ces combats.



Le 3 septembre, une patrouille « Offizierspatrouille » menée par le commandant de la 7/JR 182 se solde par un tué et deux blessés mais il n’est pas précisé si ces hommes sont de la 7/JR 182.
Le 4 septembre, ni la 5 (toujours à Rethel) ni la 7/JR 182 ne prennent part aux combats de Isse.

Ainsi à la veille de bataille de la Marne, le II/JR 182 n’a pas entamé véritablement son potentiel de combat et c’est un bataillon pleinement opérationnel qui marche vers Sompuis, entre Sommesous et Vitry-le François.

Le 7 septembre vers 7 H, le JR 182 attaque au sud de Sompuis et conquiert notamment la hauteur 197. Une attaque vers le sud est rapidement enrayée par la résistance des troupes françaises. Les tirs d'artillerie françaises fragmentent les unités et les risques de débordement décident le commandant du JR 182 à ordonner vers 13 H la retraite sur la ligne Sompuis L'Ormet dans un assez grand désordre. Les unités se reconstituent sur cette ligne défensive.
L'historique indique pour le II/JR 182 pour ce jour 7 tués, 3 disparus et 11 blessés.

Le 8 septembre, tôt le matin le JR 182 repart à l'attaque et dépasse les positions atteintes la veille jusqu'à une série de fermes situées au sud de la hauteur 197, dont la ferme Nivelet et Pimbraux prise par le II/JR 182 vers 11H. L'avancée est ensuite impossible. Le JR 182 voit dans l'après-midi son flanc droit découvert et subit des contre-attaques mais reste cette fois sur les positions conquises (jusqu'à ferme Tillat). L'historique indique pour le II/JR 182 pour ce jour 8 tués, 14 disparus et 24 blessés.



Le 9 septembre, l'historique lui-même indique que les bataillons sont squelettiques ; les hommes en capacité de se battre ne sont plus que 242 au I, 480 au II et 292 au III/JR 182, avant l'arrivée d'environ 70 hommes isolés qui rejoignent leurs unités. (On note une certaine contradiction avec les chiffres optimistes des pertes précédentes). Le JR 182 est canonné toute la journée et fait face à plusieurs attaques. A 19H30, l'ordre de repli arrive, les unités battent en retraite « en emportant les blessés transportables ». Les débris du régiment se regroupent au sud de Sompuis, laissent les blessés les plus graves dans une ambulance établie à Sompuis et battent en retraite vers Soudé Dommartin Lettrée où il bivouaque. L'historique indique pour le II/JR 182 pour ce jour 3 tués,1 disparus et 9 blessés.

Le 10 septembre, le régiment repart vers le sud et est engagé dans des combats au nord de Sompuis contre les Français qui engagent la poursuite. La hauteur 230 fait l'objet de violents combats. Le III/JR 182 est ensuite engagé dans une vaine attaque de nuit de Sompuis. L'historique indique pour ce jour de lourdes pertes pour le II/JR 182  : 3 tués, 89 disparus et 108 blessés

Ce même historique indique pour le II/JR 182 des pertes globales pour les 7-10 septembre à Sompuis de 20 tués, 107 disparus et 152 blessés, mais qui curieusement ne collent pas avec les chiffres données le 11 septembre, quand le régiment entame sa retraite vers le nord.. Il ne reste en effet alors que 4 officiers et 458 hommes au II/JR 182 sur le gros millier d'hommes d'origine... soit plus de 50 % de pertes.
Ce dernier chiffre me semble le plus fidèle car il recoupe les pertes des 5 et 7 K approchées plus finement par les VL : la VL n° 105 liste, pour les combats de Sompuis, pour la 5/JR 182 2 tués, 36 disparus et 42 blessés ; pour la 7/ JR 182 : 12 tués, 19 disparus et 84 blessés soit entre 33 et 45 % de pertes en 4 jours.

A ce stade, inutile d'aller plus loin dans l'historique car il est impossible de savoir si les deux casques sont encore sur la tête de porteurs qui ont échappé aux blessures de ces combats où s'ils sont restés sur le champs de bataille de Sompuis. Car comme le témoignage ci-dessous le montre, de nombreux soldats ont dû être  abandonnés lors de la retraite :

Récit de M. Marcel Jacquemin Habitant de Sompuis.
(source : http://chatrou51.free.fr/recit_jacquemin.htm »

"Le 14 septembre, je rentre à bicyclette à Sompuis. J’ai traversé sur 6 km le champ de bataille. Au village pas une seule maison intacte. Quelques unes qui paraissent avoir moins souffert ont été traversées par des obus qui ont occasionné de sérieux dégâts. 
Les Allemands ont tenu le village du 7 au 10 septembre. Celui-ci fut bombardé par l’artillerie française puis le 10 les Français l’ayant repris c’est l’artillerie allemande qui s’est acharnée avec des matériels de gros calibres.

Les ambulances allemandes ont fonctionné à plein durant la bataille, en particulier à l’école où il reste quelques blessés Allemands. Plusieurs sont morts, d’autres sont atteints de tétanos et leurs plaies gangrenées dégagent une odeur épouvantable. Certains demandent qu’on les achève pour mettre un terme à leurs souffrances. Les derniers seront enlevés le 18 septembre, (….) Dans les premiers jours de la bataille, il semble que les Allemands ont enterré hâtivement eux-mêmes, une partie de leurs morts. Tant et si bien qu’au bout de quelques jours, lorsque des pluies ont tassé le sol, on voit émerger des pieds ou un crâne décharné. 

Au lendemain de la bataille, un groupe important de soldats du 36ème régiment territorial est arrivé, ayant pour mission de rechercher et d’enterrer les morts, de ramasser les armes et l’abondant matériel abandonné partout sur le champ de bataille. »


Bref en conclusion, il est pratiquement sûr que ces deux casques ont connu les combats de Belgique et de la Marne !

Je recherche maintenant 2 couvres casque du JR 182...

Revenir en haut Aller en bas
chris39

avatar

Nombre de messages : 1055
Age : 46
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 04/07/2006

MessageSujet: Re: Deux casques du II/JR 182   Jeu 11 Mai 2017 - 21:14

Bonjour à tous,

Merci Festwagner pour cette belle recherche bravo2/

Dommage qu'ils ne soient pas nominatifs, mais il ne faut pas être trop exigeant, ils sont déjà bien matriculés et se sont sans doute côtoyés à une époque drunken

Seul petit bémol, il y en a un qui n'a pas le trou dans l'axe Laughing Laughing
/biere/

Chris
Revenir en haut Aller en bas
http://christophe.lafrogne@laposte.net
Tony

avatar

Nombre de messages : 6491
Localisation : Lille
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Deux casques du II/JR 182   Jeu 11 Mai 2017 - 21:20

Bonsoir François

Excellente présentation comme d'habitude !!

Belles trouvailles


/biere/

Revenir en haut Aller en bas
Drachenhöhle
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 798
Localisation : Höhe 100
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: Deux casques du II/JR 182   Jeu 11 Mai 2017 - 22:17

Bonsoir François, tout d'abord bravo pour cette belle présentation. Voici une gamelle matriculée à la 7° K.  Very Happy  Alain /biere/  




_________________
Recherche dragonne 10° cie
Revenir en haut Aller en bas
chman59

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 48
Localisation : Le Nord
Date d'inscription : 13/03/2017

MessageSujet: Re: Deux casques du II/JR 182   Ven 12 Mai 2017 - 7:14

Bonjour

Ce post est très bien fait merci pour cette présentation avec deux superbes pièces bravo

Manu
Revenir en haut Aller en bas
Rheinbaben

avatar

Nombre de messages : 2844
Age : 53
Localisation : Links Nordsee, rechts Ostsee...
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Deux casques du II/JR 182   Ven 12 Mai 2017 - 9:39

Salut Francois,

Sans vouloir faire de vilains jeux de mots, tu as du être sur les rotules après ce remarquable travail de recherche à longue haleine bravo2/

Un esprit de précision prédestiné pour ce type d´enquêtes historiques.
Savoir comment et où chercher, en n´oubliant aucun détail. C´est du Grand-Art! CHAPEAU!

Rheinbaben
/biere/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dekokopf.de
cletig



Nombre de messages : 29
Age : 48
Localisation : sarthe
Date d'inscription : 27/01/2015

MessageSujet: Re: Deux casques du II/JR 182   Ven 12 Mai 2017 - 12:57

Magnifique travail /respect/
Revenir en haut Aller en bas
festwagner

avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Re: Deux casques du II/JR 182   Ven 12 Mai 2017 - 14:51

Bonjour

Merci. Les deux points sont dans l'axe, c'est un effet des photos. L'une n'a jamais été manipulé et l'autre, l'impactée, a peut être légèrement bougé lors du choc.

Très belle gamelle Alain, elle a dù voir, au moins de loin, l'un de ces deux casques !

Revenir en haut Aller en bas
Rheinbaben

avatar

Nombre de messages : 2844
Age : 53
Localisation : Links Nordsee, rechts Ostsee...
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Deux casques du II/JR 182   Ven 12 Mai 2017 - 16:32

chris39 a écrit:


Seul petit bémol, il y en a un qui n'a pas le trou dans l'axe Laughing Laughing


festwagner a écrit:
Bonjour

Les deux points sont dans l'axe, c'est un effet des photos. L'une n'a jamais été manipulé et l'autre, l'impactée, a peut être légèrement bougé lors du choc.


Je pense que la remarque de Chris visait le trou d´impact non dans l´axe Laughing Wink

Rheinbaben
/biere/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dekokopf.de
festwagner

avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Re: Deux casques du II/JR 182   Dim 14 Mai 2017 - 9:53

Oui exact j'avais lu trop vite ... pale

Ces deux casques permettent également de voir les effets de l’astiquage régulier d'une plaque...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux casques du II/JR 182   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux casques du II/JR 182
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions sur les casques en service dans la ZM-FN ?
» porter deux bébés
» (79) LES DEUX SEVRES archives en ligne et Cadastre Napoléonien
» Vivre seule à deux
» La réunification des deux Normandie. Qu’en pensez-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Militaria :: Coiffures-
Sauter vers: