AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 France : 51e RI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3378
Localisation : nord-pas-de-calais
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: France : 51e RI   Mar 13 Juin 2017 - 16:19

post de IR 76 de Hambourg



En août 1914, le 51ème RI etait stationné à la caserne Taupin, à Beauvais dans l'Oise.
Rattaché à la 5ème armée ( Général Lanrezac ), 2eme Corps d'armée (Amiens), 3ème divison d'infanterie, 6ème brigade d'infanterie.

Drapeau à fourragère jaune à la couleur de la médaille militaire pour 4 citations à l'ordre de l'armée et 1 citation à l'ordre du corps d'armée.

Population de recrutement: Picardie principalement jusqu'en 1916.

En août 1914, le 51ème RI est regroupé dans la Meuse, à Stenay.
Il prend la direction de Virton dans les Ardennes Belges.
22 aout : il atteint Tintigny, près de Virton, pour se porter vers le village de Rossignol mais ce même jour la 3ème Division d'Infanterie Coloniale ( la 3ème DIC est composée du 1er,2è,3è et 7è RIC ) est anéantie.
C'est alors la retraite pour le régiment.
Retraite melée de combats retardateurs vers Meix-devant-Virton et Villers-le-loue.
Le régiment repasse la frontière et atteint la Marne, près de Dommartin-Varimont, près de Givry-en-Argonne, pour s'arreter à Blesme ( près de Thieblemont-Faremont ).
5-13 septembre: bataille de la Marne.
le régiment contre-attaque dans les villages de Scupt, Saint-lumier-la-populeuse et Possesse (pres de Heiltz-le-maurupt).
Poursuit les Allemands à Verrieres pour s'arreter en Argonne, au lieu dit la Harazée, près de Vienne-le-chateau.
Jusqu'en janvier 1915 il reste dans ce secteur, vers la cote 176 et la foret de Servon, au nord-est de Ville-sur-tourbe.
mars 15: en Champagne, dans le ravin des cuisines, au nord de Mesnil-les-hurlus.
Il part ensuite dans la Woevre et les hauts de Meuse, à Marcheville, vers la tranchée de Calonne.
sept-oct 1915: 1ere bataille de Champagne
Combat vers le village et la butte de Tahure.
janv-juin 1916 : secteur de la Woevre, vers Rupt-en-Woevre et Genicourt sur Meuse. Puis vers les trois jurés ( pres de la tranchée de Calonne ).
juillet-decembre 1916: bataille de la Somme
Engagé à Belly-en-Santerre puis à Berny-en-Santerre (près de Chaulnes/Peronne ).
avril-mai 1917: chemin des Dames
Combat au mont Spin à 2km au nord est du Godat près de Loivre.
juillet 1917: engagé à Verdun, vers la cote 304, entre Aisne-en-Argonne et Malancourt. Puis vers le ruisseau des forges.
fev-avril 1918: secteur de Verdun, vers Avocourt et Esne-en-Argonne.
avril-aout 1918:Dans la Somme, vers Mailly-Raineval, Sauvillers-Mongival et Aubvillers ( pres de Montdidier )
sept-nov 1918: en Champagne





Le JMO est là :

http://www.jmo.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/img-viewer/26_N_643_001/viewer.html

_________________
Je recherche une vareuse française modele 1915 troupe

site à voir http://histoiremilitaria2.discutforum.com/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://lagrandeguerre.cultureforum.net
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3378
Localisation : nord-pas-de-calais
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: e   Mer 14 Juin 2017 - 13:27

post de Zyllou80

Le 5/08/1914 le 51éme R.I sous le commandement du colonel Leroux quitte ses cantonnements de Beauvais, est dirigé vers le nord, débarque à Stenay.
Le 6/08/1914 le 3éme bataillon est envoyé en Belgique dans la région de Tintigny, Etalle, Jamoigne en soutien de la 4éme division de cavalerie. Le 3éme bataillon à l’honneur de rencontré en premier l’ennemi et de lui infligé ses premières pertes.
Le 18/08/1914 le 3éme bataillon après 13 jours de marches et nuits sans sommeil rejoint le régiment à Vigneul sous Montmédy.
Le 22/08/1914 quitte son cantonnement et se dirige vers la Belgique. Vers 8heures passe la frontière. Suite à des tirs d’artillerie lourde le 51éme R.I entre le bois de Somme – Thonne et le village Villers la Loue subit des pertes sévères. Les 2 et 3éme bataillons attaquent l’ennemi posté sur les crêtes dominant Villers la Loue avec pour objectif Meix devant Virton, charge à la baïonnette. L’objectif est atteint malgré des pertes importantes : 15 tués, 140 blessés, 30 disparus
Le 22/08/1914 : les bataillons se reforment. Le 24 le 51éme R.I reçoit l’ordre de battre en retraite.
Le 26/08/1914: Le 51éme R.I perd 1 officier disparu, 18 soldats tués, 248 blessés et 85 disparus de nuit à Cesse sur la Meuse.
Le 6/09/1914: Le 51éme R.I à Blesmes reçoit l’ordre de stopper et reçoit l’ordre de mourir jusqu’au dernier plutôt que de céder un pouce de terrain.
La bataille de la Marne
Le 6/09/1914: La bataille commence. Le 51éme R.I s’accroche, fait 63 prisonniers.
Pertes 5 officiers tués, 11 officiers blessés, 112 soldats tués, 382 blessés, 80 disparus
L’Argonne
Le 12/09/1914: Le 51éme R.I en avant garde de la division est à Possesse, le 13 à Ste Menehould et Verrières, le 14 à la Hazarée et Vienne le Château. Le 15 les Allemands se cramponnent aux fôrets de l’Argonne. Les combats sont dures, incessants particulièrement meurtriers. Le 51éme R.I restent en place 4 mois
Le 21/09/1914: Le 51éme R.I participe à l’attaque sur Vernon
Le 2/11/1914 : l’attaque de la côte 176
Le 23/11, le 1,8 au 10, 21 au 23, 31/12 et le 5/01/1915 Le 51éme R.I defend les tranchées.
Pertes 1 officiers tués, 25 officiers blessés, 2 officiers disparus, 317 soldats tués, 1570 blessés, 577 disparus

Le régiment est relevé le 12/01/1915, le 13 à Argicourt ou il se repose jusqu’au 7/02/1915.
du 8 au 19/02/1915, Le 51éme R.I est cantonné à Herpont et Dommartin sur Yéres et s’entraîne.
Le 20/02/1915, Le régiment est dans les abris entre Somme -Tourbe et Somme – Suippes.
Dans la nuit du 21 au 22 il relève Le 84éme R.I dans les tranchées au N.E de Mesnil les Hurlus.
Le 51éme R.I reçoit l’ordre de s’emparer des tranchées au sud de la Côte 196 avec pour objectif la Côte 196. Après sept jours de combats intenses, l’objectif est atteint.
Le 28/02/1915 Le 51éme R.I monte à l’assaut et s’emparent des tranchées ennemis.
Du 1er au 5/03/1915 appuyés de renforts, essai d’élargir la brêche.
Pertes 6 officiers tués, 9 officiers blessés, 2 officiers disparus, 240 soldats tués, 604 blessés, 172 disparus. Il est cité à l’ordre de 4éme arméee
Dans la nuit du 5 au 6 Le 51éme R.I épuisé est relevé et par au repos dans les abris de
Somme -Tourbe

Du 9 au 22 mars il se reforme à Herpont, du 22 au 30/03/1915 à Possesse et se dirige vers Ronvaux, Haudiomont qu’il atteint le 9/04/1915
Entre le 10 et le 11/04/1915 Le 51éme R.I occupe les tranchées de la Woëvre devant Riaville
du 12 au 14/04/1915 Le régiment attaque les tranchées de Marchéville sans résultats.
Pertes 5 officiers tués, 9 officiers blessés, 2 officiers disparus, 166 soldats tués, 561 blessés, 103 disparus.
Dans la nuit du 14 au 15 Le 51éme R.I est relevé, cantonne à Manheulle et Haudiomont.
Le 17/04/1915 il est dirigé vers la caserne Marceau à Verdun qu’il quitte le 24 pour Sommedieue
La tranchée de Calonne
Le 25/04/1915. Les Allemands ont pris les tranchées de la clairière de Mouilly. Le 51éme R.I contre attaque avec succès
du 25/04 au 5/05/1915 les combats font rages. Le 5/05/1915 la ligne est stabilisée.
du 6 au 8/05/1915 le 51éme R.I organise le terrain
Pertes 4 officiers tués, 6 officiers blessés, 1 officier disparu, 99 soldats tués, 315 blessés, 46 disparus.
Le 9 /05/1915 le régiment est relevé, le il embarque à la gare de Villers sur Meuse et est dirigé vers la caserne Marceau à Verdun.
Les Eparges
Le 13/05/1915 Le 51éme R.I revient sur la tranchée de Calonne, du 14 au 16 il bivouaque aux trois jurés, le 17 il relève le 128éme aux Eparges, est relevé le 25/05 par le 72éme et cantonne dans les abris de Fontaine Robert et de Murovaux
Le 31/05 le 51éme R.I à nouveau le 128ém sur la crête des Eparges organise le secteur jusqu’au 9/06/1915. Relevé le 51éme R.I cantonne dans les abris de Fontaine Robert et de Murovaux
Pertes: 1 officier blessé, 29 soldats tués, 147 blessés, 1 disparu.
Ravin de Sonvaux
Le 14/06/1915 le 51éme R.I relève le 8èéme R.I à la coupe de Sonvaux.
Le 26/06 les troupes Allemandes se rue sur les positions, dépasse les tranchées se dirige vers le cimetière. Le bataillon de réserve les repousse et reprend une partie des tranchées.
Le 27/06 la 1àéme compagnie du 51éme R.I contre attaque sans succè.
Dans la nuit du 28 au 29/06/1915 le 51éme R.I est relevé épuisé et part se reconstituer à Glorieux et Regret. Pertes: 2 officiers tués, 7 officiers blessés, 1 officier disparu, 83 soldats tués, 364 blessés, 47 disparus.
Le 8/07/1915 Le 51éme R.I quitte son cantonnement et le 9/07/1915 reprend le secteur de Sonvaux
Dans la nuit du 13 au 14/07/1915 le régiment est relevé et mis au repos au camp Romain, le 15/7 se dirige vers Sommedieue, le 17 aux Trois Jurés, le 20 au camp de la Béholle, le 22 à Belleville.

Le 2/08/1915 Le 51éme R.I relève des éléments du 6éme C.A dans le secteur de Mouilly, secteur calme, le régiment creusent tranchées, boyaux, abris.
Le 27/09/1915 Le 51éme R.I est relevé par le 147éme R.I et cantonne à Sommedieue.
Le 28/09/1915 le régiment est dirigé par camions à Dugny.
Pertes: 1 officier tué, 1 officier blessé, 35 soldats tués, 117 blessés, 1disparu.
Le 28/09/1915 Le 51éme R.I débarque à Somme – Tourbe, le 29/09 à Perthes les Hurlus, le 30/09 il relève les troupes face à a tranchée de la Vistule
Du 30/09 au 19/10/1915 Le 51éme R.I tient le secteur et participe aux attaques de Tahure et de la Butte. Le 20/10/1915 le régiment est relevé par le 272éme et bivouaque aux Hurlus dans les tranchées et boyaux entre les Hurlus et le Bois des Caissons.
Pertes: 4officiers tués, 9 officiers blessés, 116 soldats tués, 373 blessés, 24 disparus.
Le 28/10/1915 il est embarqué par camions et cantonne à Lemmes et Senoncourt.
Somme
Le 28/06embarque par chemin de fer à Nançois Tronville et est débarqué à Saleux, cantonne à Pissy et Fluy.
Le 12/07/1916 le 51éme R.I est dirigé sur la ligne de front où vient de se déclencher l’offensive Franco – Anglaise, le 12 il est successivement à Cottenchy, St en Amiénois, le 13 au camp 61, le 17 au camp 59.
Le 26/07/1916 le 51éme R.I relève le 272éme dans le secteur entre Belloy en Santerre et Barleux.
Du 26/07 au 5/08/1916 le régiment organise le secteur nouvellement conquis.
Le 16/08 le régiment est relevé. Le 7/09/1915 est à nouveau dans le secteur de Belloy en Santerre.
Le 8/09/1915 les Allemands attaquent le barrage du Boyau d’Horgny. Le 51éme R.I les repousses après un violent combat à la grande qui dure 7 heures.
Le 1/09/1915 les Allemands attaquent le barrage du Boyau d’Horgny des élément du 51éme R.I les repousses à nouveau.
Le 15/09 le 2éme bataillon se lance à l’assaut de la tranchée de Tahure. La tranchée est prise, les pertes Allemandes sont importantes ( 80 cadavres, 2 officiers, 56 hommes prisonniers, 2 mitrailleuses, 2 lance – bombes).Dans la nuit du 16 au 17/09/1916 le 51éme R.I est relevé et part au repos au camp de Marly.
Le 5/10/1916 le régiment est mis à la disposition de la 121éme D.I et prépare le secteur d’attaque de Berny en Santerre.
Le 11/10 le 51éme R.I est relevé est mis au repos à Proyart
Pertes: 4 officiers tués, 10 officiers blessés, 1 officier disparu, 137 soldats tués, 519 blessés, 22 disparus
Le 16/10 le 51éme R.I embarque par camions et est dirigé à Warluis et Montreuil.
Le 2/11 le régiment reprend ses cantonnements à Thory et Mailly Raineval.
Le 24/11 le 51éme R.I est transporté par camion à Proyart, les Bois Commun et des Cuisines.
Le 25/11 le régiment relève le 272éme dans le secteur de Berny en Santerre.
Les conditions météorologiques étant mauvaises le projet d’offensive est abandonné, le 51éme R.I quitte la Somme. Pertes: 1officier blessé, 3soldats tués, 13 blessés, 1 disparu.
Le 27 /11 le 51éme R.I embarque à la gare de Longueau et débarque à Challigny et Maron, cantonne au Bois l’Evêque où il perfectionne son instruction jusqu’au 24/01/1917.
Le 28/03/1917 le régiment embarque par chemin de fer et débarque le 29 à Epernay et cantonne à Mousy, Monthelon, Chavot.

Offensive de Champagne
En raison de son entraînement le 51éme R.I fait partie des troupes de poursuite.
Le 16/04/1917 l’attaque générale est déclenchée. Le 51éme R.I se met en marche, franchi l’Aisne, l’offensive ayant échoué, le 51éme R.I est arrêté et bivouaque à Concevreux.
Le 18/04/1917 le régiment relève le secteur du Godat et réorganise les positions.
Dans la nuit du 25 au 26/04/1917 est relevé et est dirigé vers les Champignonnières d’Hermonville.
Le 1/05/1917 le 51éme R.I relève le 87éme R.I dans le secteur de la Neuville en vue de porter une attaque sur le Mont Spin.
Le 4/05/1917 dès 6 heures du matin le 51éme R.I part à l’attaque et échoue. Les pertes sont lourdes.
Le 7/05/1917 le 51éme R.I repart l’assaut. Le régiment est relevé dans la nuit du 16 au 17/05/1917 et mis au repos dans les Champignonnières d’Hermonville. Le 28/05/1917 le 51émle e R.I quiie le secteur. Pertes: 11 officiers tués, 13 officiers blessés, 68 soldats tués, 393 blessés, 175 disparus.

Cote 304
Le 28/05/1917 le 51éme R.I cantonne à Bouvaincourt et au camp Péon.
Le 1/06/1917 fait mouvement par voie de terre, rejoint le 15 Heilz le Maurupt, le 16 Laimont et Fontenoy. Transporté par camions au camp des Clairs Chênes le 30/06, rejoint Souhesmes et Vadelaincourt le 6/07. Dès le 7/07 le régiment se prépare à l’attaque de la Cote 304 du 17/07/1917. Le 51éme R.I est transporté le 16/07 par camions dans les bois de Béthelainville.
Le17/07 à 6 heures 15 les 2éme et 3éme bataillons sortent des tranchées Bouchez et du boyau des Zouaves et s’élancent à l’assaut des pentes du ravin de la Mort. Le 51éme R.I s’empare des tranchées Grosclaude, Lescaux et de la Demi-Lune. Le terrain conquit est pilonné jours et nuits.
Le régiment fait 150 prisonniers, 6mitrailleuses et 5 minenwerfer.
Pertes: 2 officiers tués, 4 officiers blessés, 65 soldats tués, 217 blessés, 58 disparus.
Le 51éme R.I reçoit une 2éme citations à l’ordre de l’armée et le droit de porter la fourragère aux couleurs de la Croix de Guerre.
Relevé le 31/07/1917 est dirigé vers Heilz le Hutier, Farémont ou il se repose et se reconstitue.
Le 1/09/1917 le 51éme R.I occupe la 1ere ligne de la Côte 304 qu’il remet en état.
Le 24/01/1918 le 51éme R.I est relevé et dirigé Salmagne, Géry et Loisey.
Pertes: 2 officiers blessés, 1officier intoxiqué, 40 soldats tués, 162 blessés, 47 intoxiqués, 9 disparus.*

Avocourt - Malancourt
Le 16/02/1918 le 51éme R.I est embarqué à la gare de Nançois-Tronville et est dirigé vers Avocourt et le bois de Malancourt et relève le 9 et 18éme B.C.P, secteur difficile rendu par l’ennemi lance de nombreux coups de main et le dégel, l’eau envahie les tranchées les parapets s’effondrent. Une offensive Allemande se prépare. Le 51éme R.I monte à l’assaut submergent la Grande Parallèle, la tranchée des Cuisines, la tranchée Michelin.
Le régiment fait 60 prisonniers
Pertes: 6 officiers blessés, 3 officiers intoxiqués, 2 officiers disparus, 15 soldats tués, 85 blessés, 40 disparus (enlisés dans la boue des entonnoirs), 33 intoxiqués.
Le 17/03/1918 le 51éme R.I est relevé
Le 2/04/1918 le 51éme R.I quitte le secteur et rejoint Rarécourt, Jubécourt, Auzeville.
Le 6/04/1918 le régiment fait mouvement par voie de terre et se dirige vers Salamgne, Géry, Loisey ou il s’entraîne.
Le 16/04/1918 le 51éme R.I est embarqué à la gare de Nançois-Tronville et ess l’t débarqué à la Chapelle aux Pots dans l’Oise.

Somme
Le 24/04/1918 le 51éme R.I est à Essetaux, le Bosquel, le 26/04 à Chaussoy Epagny et le 28/04 occupe le secteur de Thory très agité et bombardé continuellement. Le régiment remet en état le secteur.
Pertes: 2 officiers tués, 1officier blessé, 24 soldats tués, 99 blessés, 1 disparu, 33 intoxiqués.

Le 23/07/1918 le 51éme R.I se masse dans les tranchées de première ligne et se lance à l’assaut appuyé par les chars Anglais. Les objectifs sont atteints, le bataillon Rampillon s’installe sur les pentes ouest de l’Avre. Le régiment fait 6 officiers , 400 soldats prisonniers, 34 mitrailleuses 8 minenwerfer, 4 fusils anti-tanks.
Pertes: 2 officiers tués, 2 officiers blessés, 22 soldats tués, 122 blessés, 11 disparus.
Le 51éme R.I est cité pour la 3éme fois à l’ordre de l’Armée.
le régiment réorganise le terrain. Le 30/07 le bataillon Hubert rentre en première ligne, le bataillon Descormes en soutien et le bataillon Rampillon à Epagny.
Le 3/08/1918 le bataillon Hubert occupe la ferme et le bois de Filescamp.
Le 5/08/1918 le bataillon Rampillon relève le bataillon Hubert et s’établit aux avant-postes de Braches à la gare d’Hargicourt.
Le 5/08/1918 le 51éme R.I prend part au dispositif d’attaque doit forcer le passage de la rivière.

Le 8/08/1918 le 51éme R.I s’élance sur les passerelles construites par le 8éme R.G et atteint son objectif. Le régiment se stabilise sur ses positions.
Pertes: 1 officier tué, 8 officiers blessés, 42 soldats tués, 200 blessés, 3 disparus.
Le 51éme R.I reçoit une citation à l’ordre du 9éme corps d’Armée. Le 11/08 le régiment quitte sa position et part au repos à Feuquières ou il embarque en chemin de fer le 30/08.

Champagne
Le 1/09/1918 le 51éme R.I débarque à Vitry le François et cantonne à Heitz l’Evêque, Bignicourt, Vavray. Le 24/09 il bivouaque près de Laval en Champagne. Une offensive est en préparation.
Le 26/09/1918 l’attaque est déclenchée, vers 18 heures le 51éme R.I franchit la Dormoise et Tahure.
Le 27/09/1918 à 6heures l’attaque est reprise, le 51éme R.I est en tête de la division, les bataillons Hubert et Descormes s’emparent des bois X.33, de la Tourterelle, du camp de Paderbornn.
Le 29/09 dépassé par le 147éme R.I se reforme sur les rives de la Dormoise.
Le régiment fait 290 soldats prisonniers, s’empare de 35 canons, 50 mitrailleuses.
Pertes: 4 officiers tués, 15 officiers blessés, 66 soldats tués, 262 blessés, 9 disparus.
Le 51éme R.I reçoit une 4éme citation à l’ordre de l’Armée.
Le 3/10/1918 le 51éme R.I est relevé et bivouaque à Manre en réserve de la division.
Le 9/10/1918 le régiment rentre en première ligne.
Le 10/10/1918 l’ennemi évacue ses positions. La poursuite s‘engage. Le régiment s’emapre de Liry, de Bourcq, de Mars sous Bourcq et le 13/10/1918 Vouziers dans l’Aisne où il est relevé.
Pertes: 9 soldats tués, 52 blessés, 3 disparus.
Le régiment cantonne jusqu’au 26/10/1918 date à laquelle il relève le 75éme dans le secteur d’Herbévillers.
Le 10/11/1918 le 51éme R.I est relevé par le 356éme et se met en place dans la forêt de Parroy en vu de la prochaine attaque.
Le lendemain 11/11/1918 l’armistice est signé. Là s’arrête les exploits du 51éme R.I.

_________________
Je recherche une vareuse française modele 1915 troupe

site à voir http://histoiremilitaria2.discutforum.com/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://lagrandeguerre.cultureforum.net
 
France : 51e RI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire :: Parcours de régiments-
Sauter vers: