AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Allemagne: 1. Kgl Bayerisches Schwere-Reiter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3344
Localisation : nord-pas-de-calais
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Allemagne: 1. Kgl Bayerisches Schwere-Reiter   Mar 13 Juin 2017, 15:57

post de monfort1

Historique du Gardes du Corps Regiment (1814-1835), 1. Kürassier Regiment “Prinz Karl von Bayern” (1825-1879) et 1. Königlich Bayerisches Schwere-Reiter-Regiment “Prinz Karl von Bayern”(1879-1919)


[…]

La Première Guerre Mondiale :

1914 : la Lorraine et la Belgique

En 1914, le régiment alignait avec ses 1er, 2ème, 4ème et 5ème escadrons un effectif de 36 officiers, 690 cavaliers et 760 chevaux. Le 3ème escadron était un Ersatz-Eskadron. A ces escadrons d’active s’ajoutent un Landwehr-Eskadron ainsi que le 1. Landsturm-Eskadron du 1er corps d’armée (I Armee Korps) de la 6ème armée (6. Armee). Le régiment est subordonné à la 1. Kavallerie-Brigade de la Kavallerie-Division bavaroise.
Du 6 au 14 août 1914 le régiment est utilisé dans des missions de police des frontières en Lorraine. Le 13 août 1914, le Rittmeister prince Heinrich de Bavière conduit le 2ème escadron dans la première et dernière attaque de cavalerie classique du régiment à Gondrexon. Un sous-officier et seize chevaux sont tués, cinq homme sont blessés, dont prince Heinrich lui-même.

Lors des combats sur les Côtes Lorraines (du 9 au 30 septembre), le régiment subit quelques pertes. Le 6 octobre 1914, le Regimentskommandeur Major Joseph von Tannstein reçut la croix de commandeur (Ritterkreuz) de l’ordre de Max-Jospeh (Militär-Max-Joseph-Ordens).
Du 4 au 12 octobre 1914, lors des combats dans le secteur de Lille-Lens, le régiment subit quelques pertes légères (un cavalier et 6 chevaux)
Le 13 octobre 1914, un officier et treize cavaliers sont blessé à Neuf-Berquin.

A la mi-octobre 1914, lors de la première bataille des Flandres, le régiment arriva aux environ d’Ypres où il stationna jusqu'au 4 novembre 1914.

Les 21 et 24 octobre 1914, lors des combats à Hollebecque (Hollebeke), le régiment perdit trente cavaliers.
A l’issue de la bataille de Gheluvelt en octobre 1914, le régiment reçu une mission de contrôle de zone et fournit un Schützen-Eskadron de 200 cavaliers pour l’assurer en novembre 1914.

A la fin de l’année 1914, les pertes du régiment étaient conséquentes, mais les remplacements s’effectuèrent sans discontinuer.

1915 : le front oriental : la Lithuanie et la Courlande

Du 21 janvier au 30 mars 1915 le régiment fut conservé comme réserve d'armée (Armee-Reserve) et rejoignit la garnison de Metz. Dans le même temps, il reçut les compléments en personnels (remplacement de 3 sous-officiers, de 122 cavaliers et de 142 chevaux).
A partir de mars 1915, le régiment fit mouvement pour le front oriental (Ostfront) et en avril 1915 il est engagé au sein du groupe d’armées (Armeegruppe) “Lauenstein” en Lithuanie et en Courlande.
Le 26 avril 1915 il participa à de violents combats à Kielmy.
Les 29 et 30 avril 1915, lors des combats de Schaulen, des éléments du 2ème et du 5ème escadrons détruisirent la ligne de chemin de fer de Radziwilischki. Les sections de reconnaissances y firent environ 200 prisonniers. Pour cette action, le Rittmeister Karl Gonnermann, qui commandait les unités de reconnaissance, reçut la croix de commandeur (Ritterkreuz) de l’ordre de Max-Jospeh (Militär-Max-Joseph-Ordens).
Le 5 mai 1915, après avoir participé aux combats de Beisagola, le régiment atteint Kiejdany le 7 mai, Krakinow le 8 mai, Szadow le 9 mai et Szawlany le 10 mai, en assurant la flanc-garde de la Kavallerie-Division, jusqu’à Kople-Dolne.
Le 11 mai 1915, le régiment participa à de violents combats aux environs de Szydlowo.
Le 28 mai 1915, le régiment atteignit Jozefowo.
Le 29 mai 1915, le régiment prit part à l’attaque menée par la 3. Kavallerie-Division prussienne sur Lawgola-Swirnie.
A la fin juin, il atteignit Cytowiany.
Le 1er juillet 1915, le lieutenant-colonel (Oberstleutnant) Kurt Scherf reçut  le commandement du régiment qu'il conserva jusqu'à la fin de la guerre.
Du 25 juin au 13 juillet 1915, le régiment défendit une bande de terrain de 35 km de large entre Szydlowo et  Rekijiew-See.
Le 25 juillet 1915, le régiment fut engagé à Kineiki à la poursuite des Russes.
Les 3 et 4 août 1915, le régiment fut engagé dans un combat à Onikschty.
Les 6 et 7 août 1915, il mena une mission d’éclairage et de reconnaissance sur Wilkomierz.
Les 12 et 19 août 1915, il participe aux combats lors de la bataille de Schymany-Ponedeli.
Le 20 août 1915, le régiment passa en défensive sur la Swienta et à Jara et conduisit des combat de position
jusqu'au 8 septembre.
Du 9 septembre au 2 octobre 1915, le régiment fut engagé à Wilna (Vilnius). L’effectif en chevaux avait fondu à près de 50 montures par escadrons.
L’avance trouva sa fin sur la Komeika, et le régiment partit s’installer le 20 octobre 1915 entre Mazischki et Swirki-See en position défensive.

1916 : Lithuanie

En 1916, un Maschinengewehr-Eskadron est rattaché au régiment.
A la mi-avril, le régiment est retiré du front pour pouvoir se reconditionner et stationna dans la région de Kowno-Olita (Kaunas, Lithuanie) jusqu'au 6 juillet 1916.
Le 8 juillet 1916 le régiment fit mouvement pour participer à la défense de l’offensive russe de Broussilov (Brussilow)
Du 8 juillet au 30 août 1916, le régiment subit de lourdes pertes.
Les combats de position durèrent jusqu’en 1917.

1917 : Ukraine et Roumanie

Le 13 juillet 1917, le régiment participa aux combats pour la saisie des hauteurs de Berlohy.
Le 19 juillet 1917, il participa à la défense contre les attaques russes à Brody-Stanislau, en Galicie.
Le 26 juillet 1917 le régiment mena une contre-attaque qui le mena de Kolomea à Sadagora le 5 août 1917.
Pour cetta ction, le lieutenant-colonel Kurt Scherf reçut la croix de commandeur (Ritterkreuz) de l’ordre de Max-Jospeh (Militär-Max-Joseph-Ordens).
Du 3 septembre au 20 novembre 1917, le régiment stationna dans le secteur de Radautz (nord-est de la Roumanie) en appui des unités qui menaient la guerre de position.
A compter du 21 novembre 1917, dans le cadre de l’application du traité de paix de Brest-Litowsk, le régiment reçu des missions de contrôle de zone et de quadrillage au sud de la Roumanie dans les secteurs de Ploieşti, Piteşti (Valachie), Slatina et Sivstowo.

1918 : Ukraine et Crimée

Mi-mars 1918 le régiment traversa Kiev et Odessa dans son mouvement en direction de Nikolajew (actuellement Milolajiw, au sud de l’Ukraine), où il prit des missions de contrôle de zone et de sécurité sur les arrières de la division.
Les 18 et 19 avril 1918, le régiment participa à la saisie du village de Perekop, point de passage entre le continent et la presqu’île de Crimée.

Du 25 avril au 2 mai 1918, le régiment stationna sur la partie orientale de la Crimée. Il y assura une mission d’occupation et de quadrillage (Besatzungstruppe).
Le 2 mai 1918 le régiment s’empara de Kertsch.
Le 24 mai 1918, le régiment participa aux combats d’Eigenfeld.
Le 26 avril 1918, après la prise de Grammatikowa, il fut utilisé jusqu’à la fin la fin juin en quadrillage de zone en Crimée.
A la mi-décembre 1918, le régiment stationnait au nord de Lugansk à la frontière Est de l'Ukraine.

1919 : Ukraine, Roumanie et Bavière

En janvier 1919, le régiment quitte l’Ukraine et rejoint la Bavière.

Le 30 septembre 1919 le régiment fut dissous. Les pertes totales pendant la première Guerre mondiale s’élevaient à 12 officiers et 149 cavaliers.

Les traditions du régiment furent reprises par le 4ème escadron du Reiter-Regiment 17 de la Reichswehr.

_________________
Je recherche une vareuse française modele 1915 troupe

site à voir http://histoiremilitaria2.discutforum.com/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://lagrandeguerre.cultureforum.net
 
Allemagne: 1. Kgl Bayerisches Schwere-Reiter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un paysan normand au STO en Allemagne
» Erdogan en Allemagne exige...
» OGM : L'Allemagne interdit à son tour le maïs transgénique de Monsanto
» vedette MBOOT (Allemagne)
» L'Allemagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire :: Parcours de régiments-
Sauter vers: