AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Allemagne : La Landsturm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3377
Localisation : nord-pas-de-calais
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Allemagne : La Landsturm   Mer 8 Nov 2017 - 12:35

post de IR 76 de Hambourg

Si cela peut eclaircir quant à la landsturm:

- Recrutement dans le Reich Allemand

En temps de paix tout allemand était en devoir de service militaire depuis son 17e jusqu’à son 45e anniversaire. Bien que le service dans l’armée en temps de paix ne débutait pour le jeune qu’à l’âge de 20 ans, lors de son 17e anniversaire il devient automatiquement redevable de servir dans les Landsturm (défense du territoire). Tout homme de 17 à 20 ans appartient au Landsturm 1ère classe.  

Le service militaire dans l’armée commence pour la nouvelle recrue à son 20e anniversaire et consiste en deux ans de service actif (trois ans pour la cavalerie et l’artillerie à cheval). A sa sortie, la recrue passe dans l’effectif de réserve (4 ou 5 ans), puis il est Landwehr (11 ans), et enfin Landsturm 2e classe(7 ans). Chaque homme passe au Landsturm 2e classe le 1er avril de l’année de ses 39ans.

En temps de paix, après le service militaire tout homme était en général appelé pour 2 périodes d’entrainement par année durant la période de réserve. Après le Landwehr 2e classe, les hommes étaient libérés de toute obligation militaire.


Organisation de l’artillerie et de l’infanterie au sein du corps d’armée:

L’armée du Reich est composée de 24 districts abritant chacun son corps d’armée (21 districts d’empire numérotés de 1 à 21 plus 3 districts bavarois 1B, 2B et 3B). Ainsi le Bas-Rhin constitue le 15e district, le Haut-Rhin a été rattaché au district de Bade (14e) et la Moselle constitue le 16e district (cf fig4). Le corps est divisé en plusieurs type d’unités (cf fig3) dont principalement des divisions d’infanterie. Les divisions d’infanterie se subdivisent à leur tour en brigades d’infanterie et brigades d’artillerie.

Les Brigades d’infanterie sont faites de Regiments d’infanterie (“Infanterie Regiment”). Les régiments se décomposent en bataillons qui enfin comportent chacun plusieurs compagnies.

Les Brigades d’artillerie sont faites de Regiments d’artillerie de champ (“Feld Artillerie Regiment”). Les régiments se décomposent en détachements (“Abteilung”) qui enfin comportent chacun plusieurs batteries.


La guerre

Lorsque la guerre éclata en août 1914, tout les hommes de 17 à 45 ans sont susceptibles d’être appelés au service

Phases d’incorporation:

Août 1914: mobilisation des “Réserve”, “Landwehr 1ère classe”, “Landwehr 2e classe”.

Août - novembre 14: mobilisation des “Ersatz Reserve”.
Septembre 14 — janvier 15:  mobilisation de la classe 1914, des volontaires et des bénéficiaires de reports.
Décembre 14 — mai 15: Landsturm 1ère classe et Landsturm 2e classe jusqu’à 35 ans.
Les Landsturm furent appelés en phases successives pour suppléer aux pertes des campagnes d’hiver.
Avril — juin 15: mobilisation de la classe 1915.
Mai — août 15: mobilisation des Landsturm jusqu’à 39 ans.
Août — octobre 15: mobilisation de la classe 1916 et des exemptés.
Les premiers exemptés à être appelés furent les agriculteurs. Ils furent suivis des travailleurs industriels et même plus tard en mars 1916 des travailleurs des usines de munitions qui furent également forcés de fournir leur quotas.


Landsturm


Tous les hommes entre 17 et 45 ans qui n’ont pas été jugés aptes pour le front, mais qui malgré tout n’ont pas bénéficié d’une exemption de service, sont incorporés dans les unités de défense du territoire (“Landsturm”). Ces unités se subdivisent en troupes armées comprenant les hommes aptes au service de garnison (“Garnison-diesnstfähige”) et en troupes désarmées comprenant les hommes aptes uniquement aux emplois de travaux (“Arbeitsverwendungsfähige”).

Tout homme de type “Landsturm” est susceptible d’être rééxaminé à tout moment et si déclaré apte au service normal, il suivra la voix classique à savoir la mutation en dépôt, puis en unité de champ pour finir évidemment au front. Lors de ce rappel au service de champ, le soldat conservera son appellation de “Landsturmmann”.

Landsturm Armés

Les unités de Landsturm armés se composent de bataillons pour l’infanterie (942 à la fin de 1917), d’escadrons pour la cavalerie (104 à la fin de 1917), de batteries pour l’artillerie de champ (35 à la fin de 1917) et pour l’artillerie à pied (75 à la fin de 1917). Sur les 942 bataillons d’infanterie, 120 ont été regroupés en 40 régiments (opérant principalement sur le front russe) Les autres restent organisés en bataillons indépendants.

Appellation:

Chaque bataillon est désigné par un numéro par rapport à un district de corps d’armée. Par exemple, le “Landsturm Infanterie Bataillon VIII/10” signifie le 10e bataillon d’infanterie de défense du territoire levé dans le VIIIe district. Ces bataillons ont également une appellation secondaire liée à leur ville d’origine. Ainsi le bataillon ci-dessus est connu également sous le nom de “2e bataillon d’infanterie de défense du territoire de Coblence.

Ersatz Landsturm

Comme les unités d’infanterie classiques les unités de Landsturm ont leur propres unités de dépôt appelées “Landsturm Infanterie Ersatz Bataillon” ou bataillon d’infanterie supplétif de defense du territoire. Il y a à peu près une unité de dépôt pour quatre unités de Landsturm. C’est dans ces dépôts que sont envoyés tous les Landsturm non entraînés ou ceux rejetés pour un service au front. Dans ces bataillons les hommes sont employés à des services de garnison en Allemagne et sont soumis à de fréquentes visites médicales. Aussitôt qu’il sont jugés apte à un service “plus actif” ils sont envoyés dans un bataillon de Landsturm.

 
Utilisation des Landsturm sur le front de l’est


1) force de combat
Certaines unités de Landsturm ont été envoyées au front, principalement celles constituées en régiments. Cette affectation reste toutefois rare. Quand c’est le cas, c’est en général sur un secteur considéré comme tranquille.

2) Garnisons de défenses côtières
Comprennent 50 bataillons de Landsturm armés dont 4 bataillons du 1er corps d’armée (ou district) à Koenigsberg et Labiau.

3) Garnisons des forteresses du territoire

Elles comprennent 20 bataillons de Landsturm armés. Ces forteresses sont à Posen (Ve district), Breslau (VIe), Strassburg (XVe), Graudenz (XVIIe), Loetzen (XXe), Marienburg (XXe), Soldau (XXe), Ingolstadt (IIIB), Regensburg (IIIB).

4) Garde des voies de communication
12 bataillons de Landsturm par armée. En tout 200 bataillons d’infanterie de Landsturm.  

5) Garde des prisonniers de guerre
Il y a environ 150 bataillons de prisonniers de guerre (“Kriegsgefangenen-Arbeiter-Bataillone”), comprenant chacun 150 à 200 Landsturm ayant la garde de 2000 prisonniers.

6) Garnisons des territoires occupés

Les gouvernements des territoires occupés (“General-Gouvernements”) sont protégés par des garnisons permanentes de bataillons de Landsturm ainsi que par des unités de champ de la région en repos.

_________________
Je recherche une vareuse française modele 1915 troupe

site à voir http://histoiremilitaria2.discutforum.com/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://lagrandeguerre.cultureforum.net
 
Allemagne : La Landsturm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un paysan normand au STO en Allemagne
» Erdogan en Allemagne exige...
» OGM : L'Allemagne interdit à son tour le maïs transgénique de Monsanto
» vedette MBOOT (Allemagne)
» L'Allemagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire :: Composition des armées-
Sauter vers: