AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rheinbaben

avatar

Nombre de messages : 3476
Age : 54
Localisation : Links Nordsee, rechts Ostsee...
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Sam 10 Mar 2018 - 16:09

Bonjour,

Certains membres auront déjà eu l´occasion de lire ce très long "reportage" ailleurs, bonne lecture et bonne patience aux autres qui le découvriront maintenant ici Wink

Voici un ensemble nominatif que j´ai pu acquérir début 2017 de la collection de Joe Robinson (pickelhaubes.com), lorsqu´il se décida à se séparer de toutes ses pièces pour cause de déménagement dans une maison de retraite.
Lui-même l´avait obtenu quelques années auparavant d´une ancienne collection américaine.

Heureusement, aucun collectionneur précédent n´avait commis le blasphème de séparer le casque de son couvre-casque, ce qui me permit de retracer l´histoire de cet ensemble assez hors du commun.
Chose très croustillante: par manque de connaissances de la formation des unités allemandes, (ou bien par fainéantise de rechercher un peu  Laughing ) quelques collectionneurs européens émérites avaient déclaré d´emblée qu´un CC du RJR254 n´avait rien à faire sur un casque hessois et que cet ensemble était forcément un remontage d´après guerre  Evil or Very Mad

L´historique du RJR254  (difficile à se procurer) faisait partie du lot et il me fut d´une grande aide pour me permettre une enquête sur place en Pologne en été 2017, recouvrant une semaine de combats à la frontière biélorusse, du 19 au 25 février 1915, lors des combats de Mazurie et sur la rive nord de la rivière Bobr, sur les traces du porteur de cet ensemble, un siècle plus tard.






Le RJR254 hessois présente la particularité d´avoir été formé en temps de guerre, le 16.12.1914, au Grand Duché de Hesse. La grande difficulté de pouvoir dénicher un casque à pointe de cette unité réside dans le fait que le RJR254 fut aussitôt envoyé sur le front de l´est et y resta de manière continue jusqu´au 17.3.1918, date à laquelle il fit sa toute première apparition en France. Les casques à pointe n´étaient alors plus portés depuis belle lurette dans cette unité.

Le RJR254 fut formé à partir de 3 Feldbataillonen, eux-même formés fin novembre 1914 comme suit:

- le Feldbataillon 70 (avec MG-Zug 1), formé par l´Ersatz-Bataillon du JR115 à Darmstadt devint le I/RJR254
- le Feldbataillon 71, formé par l´Ersatz-Bataillon du JR168 à Offenbach devint le II/RJR254
- le Feldbataillon 72, formé par l´Ersatz-Bataillon du JR116 à Friedberg devint le III/RJR254

La nominette cousue dans le CC nous apprend que le Gardist Heinrich OPPER faisait partie de la 4ème Cie du Feldbataillon 70, qui devint donc la 4/RJR254 le 16.12.14. L´appelation "Gardist" est très intéressante et confirme le fait que le FB70  fut formé par des recrues excédentaires provenant du JR115. Seul les soldats de ce régiment hessois prestigieux portaient cette appelation qui cessa d´exister lorsque le RJR254 fut créé. Nous sommes donc en présence d´une unité extrêmement éphémère qui n´exista que de fin novembre à la mi-décembre 1914.




Le même nom est apposé manuscritement dans la visière du casque:



De manière intéressante, cette provenance indirecte du JR115 a été scellée symboliquement dans le choix des garnitures du casque. Contrairement à ce que l´on pourrait croire au premier coup d´oeil, toutes ces garnitures sont en....maillechort! Seules les éléments susceptibles de pouvoir trahir le soldat par reflet métallique en débordant du CC ont été méthodiquement traités en Feldgrau: jonc avant, passants et clés de jugulaire, tourillons, collerette d´aération de la pointe (celle-ci demeurant visible entre les deux parties du CC:






La plaque a une apparence extérieure en laiton, mais à la vue de son revers, on peut bien observer que nous sommes en présence d´une plaque blanche (ou blanchie):




Sans pouvoir le prouver, je pense qu´il puisse s´agir d´une ancienne plaque M95 qui fit partie du lot de plaques M91 et M95 qui furent "blanchies" en 1897 lorsque le Grand Duc de Hesse décida de doter le JR115 de casques à garnitures blanches. Ce fut un échec total car le traitement chimique des plaques conféra à celles-ci une teinte gris-sale. Il est fort possible que ces plaques furent gardées aux Kammer du JR115 et servirent à équiper les casques de fortune après la mobilisation.
La fixation de cette plaque est simplifiée et ses pontets passe au travers de simples lumières découpées dans le casque (pas d´oeillets):



Sans la présence du CC, ce casque en feutre n´aurait rien eu d´extraordinaire, serait resté un "vilain petit canard" et il n´aurait jamais été possible de déterminer l´unité dans laquelle il a été porté, l´histoire de son porteur et les lieux des combats:









Heinrich OPPER, 4/RJR254 est mentionné une première fois dans les Verlustlisten comme blessé léger, dans une publication du 16.3.15 concernant les combats du 8 février au 5 mars 1915 ( à noter que l´appelation n´est plus "Gardist" mais "Musketier", depuis l´intégration du FB70 dans le RJR254):




La page précédente:



Il s´agit bien de la période pendant laquelle le RJR254 prenait part aux combats d´hiver en Mazurie (de Gumbinnen à la forêt d´Augustow) et sur la rive nord de la rivière Bobr.

Lorsque l´on compare les pertes des 12 compagnies du RJR254 pour cette période de combats, on se rend rapidement compte que la 4/RJR254 fut assez épargnée, elle ne subit que très peu de pertes dûes au combat pendant cette phase. Seulement 2 morts, 22 blessé légers et un blessé grave.
La liste nominative regroupant toutes les morts du conflit à la fin de l´historique confirme bizarrement cette tendance. La 4/RJR254 n´eu que 91 morts, suivie de près par la 2ème Cie qui dénombra 96 tués. Toutes les autres compagnies dénombrent en moyenne entre 150 et 200 tués.

Du 7 au 29 janvier 1915, le RJR254 subit une période d´entrainement intensive au camp militaire de Ohrdruf, situé en Thuringe.



Le 2 février 1915, le régiment fut envoyé par chemin de fer sur le front de l´est. Il débarqua trois jours plus tard dans les gares de Gumbinnen et Jutschen (Prusse Orientale).



Voici ci-dessous une carte d´époque sur laquelle j´ai mentionné en couleurs différentes, en suivant acribiquement les données de l´historique, le parcours du RJR254 pendant ce mois de février 1915.



Les pointillés rouges représentent le parcours du régiment entre le 5.2.15 et son arrivée à Augustow, le 18.2.15. Cette phase se distingue surtout par des marches forcées vers le sud, souvent de nuit, dans des conditions climatiques effroyables, sur le flanc ouest de l´armée russe qui était littérallement chassée par deux corps d´armée allemands (XXI AK et XXXIX RK) qui faisaient pression par le nord. Les forces russes tentaient de cette manière de rejoindre la place forte de Grodno pour éviter un encerclement massif. Le XXXVIII RK (dont faisait partie le RJR254 hessois) avait pour mission de faire pression par l´ouest tout en ramassant les soldats russes isolés s´étant retrouvés coupés du gros de leurs unités et refluant vers l´est.  Les températures avoisinnaient les -20°, le paysage était recouvert d´une épaisse couche de neige, les cuisines roulantes n´arrivaient plus à suivre l´infanterie dès les premiers jours, elles sombraient dans la neige jusqu´à la cheminée. Pour l´artillerie, le même problème. Les pertes du régiment furent massives lors de cette première phase et furent essentiellement causées par la fatigue des marches et les congelures (environ 50%!). Nombre de soldats perdirent le contact avec leur unité jusqu´à la fin février, complètement exténués et perdus dans le paysage hivernal. L´approvisionnement de ceux qui continuèrent à marcher fut heureusement assuré par la capture de nombreuses colonnes du train russes qui ne purent suivre le gros des troupes en fuite effrénée vers Grodno.









Le baptême du feu du RJR254 (dénommé dans l´historique "Gefecht bei Bärenfang") causa les premières pertes en blessés et tués dans la nuit du 8 au 9 février, essentiellement au IIème bataillon (compagnies 5 à 8 ) qui attaqua vers minuit, en pleine obscurité, deux positions russes situées dans les villages de Stablauken et Klein-Tüllen. Dans l´obscurité, les bataillons I et III ne purent suivre le second bataillon qui s´installa aux abords des deux villages. Le matin suivant, les Russes avaient pris la fuite.





Dès lors, le RJR254 débuta sa marche forcée de plus de 150 kms vers le sud, ne rencontrant plus aucune résistance jusqu´à son arrivée à Augustow. Nombre d´alertes furent données, signalant des forces russes ici et là, mais lorsque le régiment arrivait enfin aux endroits prescrits, les Russes avaient déjà pris la fuite depuis longtemps, évitant tout contact avec les forces allemandes les talonnant. L´historique mentionne que la 4/RJR254 resta en arrière du régiment du 12 au 15 février pour escorter l´artillerie qui n´arrivait pas à suivre.

Les pointillés verts sur la carte représentent le parcours du RJR254 du 19.2 au 25.2.15. C´est lors de cette phase finale de la campagne de Mazurie que fut blessé Heinrich OPPER (encerclement de 50000 Russes dans la forêt d´Augustow et neutralisation des deux têtes de pont russes formées sur la rive nord de la rivière Bobr, à Krasnoborki et Sztabin).
Ayant été sur place en mai dernier, je me suis efforcé de suivre ses traces aussi fidèlement que possible, à l´aide des données de l´historique et d´une carte topographique de la région. Ce qui ne fut guère chose aisée du fait de l´orthographie du nom des villages, de la situation topographique sur le terrain, de la fidélité très approximative de ma carte, de la température avoisinant les 30° (50° de plus qu´à l´époque)...Et des myriades de moustiques...

Le 18.2.15, le RJR254 fait son entrée à Augustow qui était encore proie, la veille, de sévères combats.





La journée suivante (19.2.15), les bataillons du RJR254 recoivent l´ordre de prendre leurs positions respectives comme l´illustre la carte ci-dessous. Je ne vais documenter photographiquement que le parcours du I/RJR254 dans lequel se trouvait Heinrich OPPER.

- II/RJR254 reste à Augustow et sécurise les faubourgs est de la ville
- III/RJR254 s´installe dans le village de Grußki (Hruskie)
- le I/RJR254 de Heinrich OPPER recoit l´ordre de boucler la lisière de la forêt d´Augustow le long de la chaussée Augustow-Lipsk, sur une longueur de 12 kilomètres, 50000 soldats russes étant encore soupconnés dans ce vaste domaine forestier entrecoupé de nombreuses zones marécageuses, faisant 30 kms de long sur 20 kms de large.

La croix noire sur la carte indique l´endroit de ma (mes) prise(s) de vue et je ferai chaque fois de même pour la suite du "reportage".









Pendant cette journée du 19.2, le RJR254 n´a aucun contact avec l´ennemi.

La journée du 20.2.15, le III/RJR254 commence son avancée dans la forêt et s´installe à Rubcowo, tandis que les I et II/RJR254 quittent la chaussé Augustow-Lipsk, pénètrent en forêt à Wilkownia, traversent le village de Podwolkuszne pour prendre position dans le hameau de Jasionowo situé en bordure nord du village forestier de Krasne.



Entrée en forêt, peu après Wilkownia:


Hameau forestier de Podwolkuszne (il n´y a pas de pancarte d´entrée du village, seulement une de sortie pale )









Peu après Podwolkuszne, une tombe anonyme au bord du chemin, vraisemblablement des ossements retrouvés récemment lors de travaux forestiers:



De l´autre côté du chemin, quelques centaines de mètres plus loin, une ancienne maison de garde-forestier:



Hameau de Jasionowo, position du I/RJR254 de Heinrich OPPER, le soir du 20.2.15, journée pendant laquelle le bataillon n´avait toujours pas eu de contact avec l´ennemi. Le lendemain était prévu le mouvement d´attaque vers le nord pour terminer l´encerclement définitif des 50000 russes se trouvant encore en forêt.



Après ce hameau et la vaste clairière à sa bordure nord, la situation des chemins devint catastrophique en repénétrant dans la forêt quelques centaines de mètres plus loin. Désirant traverser la très dense forêt vers le nord en passant à l´ouest de Rubcowo, il nous fallu rebrousser chemin. Nous ne recevions plus aucun signal GPS pour nous orienter, plus de signal non plus sur le portable. Les chemins sur notre carte topographique (datant de 1995) ne correspondaient plus du tout avec la situation sur le terrain. Impossible de naviguer au soleil, la forêt étant trop dense. Chaque sortie de la voiture se soldait par des furieuses attaques de moustiques. Et pour couronner le tout, le chemin devenait de plus en plus étroit et ses ornières sablonneuses de plus en plus profondes. Après avoir touché le sol plusieurs fois avec le bas de caisse, nous firent demi-tour, tant bien que mal sur le chemin ci-dessous pour ressortir de la forêt sur la chaussée de Lipsk et ensuite bifurquer vers le nord en passant par Skieblewo, en lisière de forêt...



Nous contournâmes donc la forêt en suivant sa lisière est, sur des routes goudronnées, en passant par les villages de Skieblewo, Rubcowo, dans le but d´atteindre de cette manière la zone forestière dans laquelle la phase finale de l´encerclement se déroula (secteur Lubinowo, Wolkusz / Gut Woltusch), zone située en haut à droite sur la carte ci-dessous:





Lisière est de la forêt d´Augustow, photo prise de Skieblewo:



Pont sur le ruisseau de Wolcukz qui borde la lisière est de la forêt:



Entrée du village de Rubcowo, position du III/RJR254, le soir du 20.2.15:



Enfin un panneau nous ayant permis de nous positionner clairement sur le terrain.... cheers



Ce panneau était placé exactement à la bifurcation du chemin forestier qui nous amena ensuite dans le secteur de la réduction de la poche d´encerclement occupé par le RJR254, le 21.2.15.



Refaire le trajet exact qu´a effectué Heinrich OPPER avec son casque, voir les mêmes paysages qu´il a vu avec ses propres yeux, il y a 102 ans, est une émotion très forte. Même si les villages ont très certainement un peu changé, l´histoire est encore très palpable dans ce milieu rural perdu à la frontière biélorusse. De plus, il faut s´imaginer un paysage hivernal, alors que pendant notre visite dans ce coin, il régnait une chaleur torride.

Je poursuis avec la journée du 21.2.15. Les 3 bataillons du RJR254 se trouvaient dans la matinée sur une ligne parallèle au chemin forestier reliant Rubcowo à Gut Woltusch (Wolcusz), un peu au nord de ce chemin. Le régiment se trouvait en seconde ligne d´attaque derrière le détachement Freiherr von Preußchen. En troisième ligne d´assaut, derrière le RJR254, se trouvait le détachement von Lotz.



Se trouvant en seconde ligne d´attaque, le RJR254 ne rencontra pratiquement aucune résistance dans son avancée, contrairement au détachement Freiherr von Preußchen qui rencontra une résistance acharnée. La principale tâche pour les 3 bataillons du RJR254 consista à "récolter" les blessés russes gisant dans la neige et capturer les soldats russes s´étant retrouvés isolés lors de la violente attaque du détachement Freiherr von Preußchen. Ces soldats isolés se laissèrent capturer sans aucune résistance.

Entrée dans la zone de Lubinowo:

Le hameau de Lubinowo vu du chemin forestier reliant Rubcowo à Wolcusz:

Une bâtisse délabrée de Lubinowo:

Secteur de ratissage de prisonniers exécuté par le RJR254, toujours au nord du chemin forestier:




Ci-dessous, quatre clichés d´une zone récemment défriché se situant à la lisière de la forêt, juste avant Wolcusz. Une croix en bois orthodoxe attira mon attention (un ancien cimetière de soldats russes?) et je me mis à arpenter le terrain dans l´espoir de trouver une relique dans les profondes traces de bulldozzers. Malheureusement, rien de visible à fleur de terre...Au bout de 5 minutes, je fus interpellé vivement en polonais par un garde forestier de stature massive, en uniforme camouflé, qui venait juste de sortir d´une baraque avoisinante et qui s´avancait vers moi à grands pas.... Assez aggressif, il me demanda ce que je voulais ici. Je lui expliquais le but de mes démarches historiques, moitié en anglais, moitié en gesticulant. Du coup, il se calma quelque peu et me précisa que la terre sur laquelle je me trouvais avait en effet été un cimetière de soldats russes qui avaient été enterrés là par les Allemands lors du nettoyage du champ de bataille, fin février 1915, une semaine après la reddition de la poche. Sa maison de garde forestier se trouvant de l´autre côté du chemin a été construite il y avait une vingtaine d´années, et lors des travaux de fondations, nombres de squelettes furent également déterrés, les bras croisés sur la poitrine. De nombreuses plaques d´identité furent trouvées. Il m´avoua lui-même  être un spécialiste de la détection dans la forêt. Lorsque j´essaya de creuser un peu plus, il me tendit brusquement la main, me dit au revoir et regagna sa demeure aussi rapidement qu´il l´avait quitté...Je pense que le gugusse doit faire des fouilles (qui sont interdites) et refourguer les reliques qu´il puisse trouver sur le marché noir, pour arrondir des fins de mois...Mon épouse n´en menait pas large dans la voiture  Laughing





Trois clichés du pont au dessus du ruisseau de Wolcusz, juste après l´ancien cimetière russe, séparant la forêt du hameau de Wolcusz. Regard tourné vers le sud-est




Quelques impressions du hameau de Wolcusz, on se croirait perdu dans le temps...





Cette journée du 21.2.15 se solda donc par la capture de 50000 soldats russes et une gigantesque prise de matériel. Quelques jours auparavant, un dégel subit avait eu lieu. Des centaines de pièces d´artillerie, d´attelages hippomobiles, de charriots chargés d´obus, de matériel divers, véhicules auto-tractés sombrèrent dans les nombreux marécages de la forêt. D´autres engins furent littéralement enterrés par les Russes pour qu´ils ne tombent pas aux mains des Allemands. Peine perdue, car les Allemands n´épargnèrent aucun moyen ni peine pour récupérer le maximum de matériel possible. Des commandos furent désignés qui ratissèrent la forêt et vidèrent les marécages plusieurs semaines de suite.


Du 21 au 26 février, le II/RJR254 fit partie de ces commandos et contribua au nettoyage du champ de bataille. Ce bataillon ne prit donc pas part aux combats sur la rivière Bobr qui se dérouleront sous peu les 24 et 25 février.

Une position russe abandonnée, en forêt d´Augustow:

15000 prisonniers russes après la bataille d´Augustow.

Lourds engins russes enlisés en forêt d´Augustow:

Soldats russes congelés en forêt d´Augustow:



Dans la soirée du 21.2.15, les I et III/RJR254 marchèrent sur Golynka (aujourd´hui en Biélorussie) qu´ils occupèrent pendant la nuit du 21 au 22.2. Cette manoeuvre avait une fonction préventive, l´état-major allemand craignant une contre-attaque russe en provenance de la place forte de Grodno en direction de la forêt d´Augustow. Celle-ci ne se produisit pas.


Un cliché pris du village de Bartniki en direction de la frontière biélorusse (crête boisée). Le village de Golynka se situe juste derrière la crête...La croix noire sur la carte représente, là aussi, l´endroit de la prise de vue vers l´est


Soldats allemands avec matériel de prise russe à Bartniki:


Les lignes suivantes seront consacrées à la dernière phase de la bataille, du 22 au 25 février (réduction de deux têtes de pont russes sur la rivière Bobr), qui coûtera aux I et III/RJR254 les pertes les plus importantes en blessés et morts pendant toute la campagne de Mazurie. Jusqu´à présent, seul le II/RJR254 avait subit des pertes importantes lors du baptême du feu du régiment en début de mois.
C´est lors de la réduction d´une de ces têtes de pont que Heinrich OPPER fut très vraisemblablement blessé, le 24.2.1915.

Carte des événements du 22 au 25.2.1915:



Le 22.2.15 au matin, les I et III/RJR254 (II/RJR254 nettoyait le champ de bataille de Woltusch) furent retirés de la ligne de combat et marchèrent sur Skieblewo. Dans ce village, à l´étonnement de tous, était entre temps aussi arrivé le "große Bagage" du régiment (attelages assurant l´approvisionnement d´une unité pendant les temps de bivouac). Même la Feldpost fut distribuée.

Le jour suivant (23.2.15) à 16 heures, les deux bataillons du RJR254 furent alarmés et mis en marche forcée très astreignante, traversant Krasne (Hrasne), contournant Hruski par le nord-ouest pour arriver à Lebiedzin le 24.2 à 4 heures 45 du matin. Cette marche coûta aux deux bataillons beaucoup de pertes dûes à la fatigue et nombre de soldats furent laissés sur place dans la neige, complètement exténués.

Ces deux bataillons du RJR254 furent mis sous les ordres de la 79ème Reserve Division pour les journées suivantes.
Les Russes avaient traversé la rivière Bobr dans ce secteur à deux endroits: Krasnoborki et Szabin.
Une fois arrivés à Lebiedzin, I et III/RJR254 furent aussitôt dirigés sur Krasnoborki pour rejeter les Russes de l´autre côté du Bobr, et si possible, prendre pied sur l´autre rive. L´extrême fatigue des derniers jours et cette dernière marche forcée avaient énormément réduit les effectifs de ces deux bataillons.
Le I/RJR254 (de Heinrich OPPER) ne comptait plus que 9 officiers et 260 hommes (contre 23 officiers et 950 hommes en début de campagne!!).
Le III/RJR254 ne comptait plus que 5 officiers et 205 hommes (contre 24 officiers et 946 hommes en début de campagne!)
Ces deux bataillons étaient donc réduits à un effectif total (465 hommes et 14 officiers) inférieur à celui de 2 compagnies en temps normal!!! Et Heinrich OPPER faisait encore partie de ces quelques "durs à cuir"  Shocked

Malgré ces effectifs fondus, les deux bataillons menèrent une attaque sur Krasnoborki, digne d´un exercice ayant pu avoir lieu dans un camp d´entrainement en temps de paix!
Le 24.2 à 12 heures 45, l´attaque débuta. À 14 heures, Krasnoborki était aux mains des I et III/RJR254. Il n´y eu pas de préparation d´artillerie pour les Allemands, celle-ci manquant totalement. Par contre, les mitrailleuses du régiment furent engagées avec un grand succès. Nombre de Russes furent tués, faits prisonniers, et le reste prit ses jambes à son cou et reflua sur la rive opposée du Bobr. Il fut tenté de traverser la zone marécageuse du Bobr, mais le pont ne faisant que 3 mètres de large était pris sous les feux de mitrailleuses russes placées sur l´autre rive.

Un pont construit par le génie russe en Mazurie, février 1915. Les soldats allemands dégagent ses fondations de la glace:



L´historique mentionne que les pertes pendant cette attaque ne furent pas insignifiantes. Elles furent en grande partie causées par les tirs d´artillerie russes incessants sur Krasnoborki en provenance de la place forte de Grodno.
Cette attaque menée sur Krasnoborki fut, pour le I/RJR254 le premier affrontement direct pendant toute la campagne de Mazurie.
Après cette attaque réussie, Krasnoborki fut organisé en nid de résistance. Mais une contre attaque n´eu pas lieu. Pendant la nuit du 24 au 25.2, les tirs d´artillerie russes s´affaiblirent.

Entrée Nord-est de Krasnoborki:

Deux clichés de Krasnoborki, pris au nord du village, dans la direction d´ataque du RJR254:


Si on suit le chemin sablonneux (direction sud-est), on croise d´abord la chaussé Krasnoborki-Szabin et juste après commence la zone marécageuse du Bobr (recouverte de roseaux en été):

Vue de Krasnoborki de l´autre rive du Bobr, au niveau du nouveau pont de Szabin sur le Bobr (il n´existait pas dans le temps). Il n´y avait que l´étroit pont de Krasnoborki qui n´existe plus...

Une carte de Krasnoborki datant de 1930 montrant que le pont sur le Bobr n´a pas été reconstruit:
Un zoom de Krasnoborki comme pouvaient l´observer les Russes à la jumelle, de la rive sud:


Au matin du 25.2, les restes des I et III/RJR254 marchèrent sur Sztabin, également entre temps délaissés par les Russes . Cependant, cette marche s´effectua parallèlement aux lignes russes situées de l´autre côté du Bobr et pendant toute sa durée, l´artillerie russe pris les soldats du RJR254 sous son feu, ce qui occasionna des nouvelles pertes. Une fois arrivés à Sztabin, les restes du RJR254 furent de nouveau la proie d´un tir d´artillerie extrêmement nourri qui réduisit la ville en cendres. L´historique mentionne cependant que les pertes furent peu élevées, comparé au tir extrêment destructif des Russes.

L´entrée de Sztabin en venant de Krasnoborki:

Un zoom de la ville de Szabin avec zones marécageuses en premier plan, photo prise du côté russe:


Dans la soirée du 25.2, les derniers restes du RJR254 retournèrent à Krasnoborki en faisant des détours, car l´état-major allemand pensait encore à l´éventualité de passer le Bobr pour s´installer sur l´autre rive. Quelques pionniers des PB77 et 81 furent envoyés dans la zone marécageuse du Bobr pour sonder cette possibilité mais leur compte rendu persuada l´état-major allemand d´abandonner cette éventualité. Le dégel amorcé depuis quelques jours rendait une traversée de la rivière extrêmement dangereuse. Il faut préciser que la rivière Bobr n´est qu´un petit cours d´eau de seulement quelques mètres de large, sans beaucoup de courant. Cependant, ce filet d´eau est longé de part et d´autre de son lit par une vaste zone marécageuse s´étendant sur plusieurs kilomètres!
En guise de comparaison, ci-dessous le Bobr en hiver:
Et en été:


Le 26.2, le I/RJR254 fut retiré de Krasnoborki et s´installa à Kamien. Le III/RJR254 resta encore une journée à Krasnoborki. Il fut relevé le 27.2 par le RJR262 et rejoignit le Ier bataillon. Entre temps, le II/RJR254 avait terminé son travail de nettoyage du champ de bataille de la forêt d´Augustow en capturant encore de nombreux soldats russes isolés dans les marécages forestiers.
Dans la soirée du 27.2, le régiment quitta ce secteur et se mis en marche sur Augustow tout en revenant sous les ordres de la 76ème Reserve Division. Entre temps, tous les soldats isolés, malades, perdus pendant les marches forcées des derniers jours s´étaient retrouvés au régiment et les effectifs comptaient 36 officiers et 1482 hommes, soit la moitié des effectifs en début de campagne.
Le 3.3.15, le régiment se retrouva à Lyck où il fut enwagonné pour Przasnysz (40 kms au nord de Varsovie) pour se rendre dans son nouveau secteur de combat....Mais c´est une autre histoire  Laughing

Ces deux journées du 24 et du 25 février 1915 furent les seules journées de toute la campagne de Mazurie pendant lesquelles il exista un affrontement direct entre le I/RJR254 et les forces russes et où les premières pertes en morts et blessés dûes aux combats se produisirent. Avec grande certitude, je pense pouvoir affirmer que Heinrich OPPER fit partie de ces derniers 260 hommes du Ier bataillon et que sa blessure eu lieu lors des événements suivants:

- lors de l´attaque menée sur Krasnoborki et le pillonage russe s´ensuivant (24.2)
- lors de la marche sur Sztabin sous les feux d´artillerie russes (25.2)
- lors de la réduction en cendres du village de Sztabin (25.2)

Heinrich OPPER retourna en Allemagne pour un certain temps de reconvalescence dans un Lazarett et ne revint plus jamais au RJR254. Il ne fait pas partie de la liste nominative de tous les morts du régiment en fin d´historique (en tout, 2048 noms).
Il regagna certainement une autre unité (hessoise?) après sa reconvalescence, unité dans laquelle il fut tué en France en août 1918. Entre sa blessure de février 1915 et sa mort en août 1918, il ne subit plus aucune blessure car il n´est pas mentionné dans les VL pendant tout ce laps de temps.
Son casque avec CC fut très vraisemblablement retourné aux Kammer de la garnison de Darmstadt, les casques en feutre s´étant avérés être trop fragiles pour le port en campagne. Cet ensemble servi certainement à équiper les nouvelles recrues du RJR254 lors de leur entrainement en garnison avant de partir au front et resta entreposé dans cette garnison.
Darmstadt se trouvant en plein secteur américain, je pense que cet ensemble fut ramené en souvenir, soit en 1919, soit en 1945 par un soldat américain, car il se trouvait depuis belle lurette aux États-Unis. Selon les dires de Joe Robinson, l´ancien propriétaire de cet ensemble n´avait jamais pu établir la liaison entre le FB70 et le RJR254 et doutait même que casque et CC aient pu être portés ensemble  Rolling Eyes
Je pense que la preuve est maintenant définitivement établie  Very Happy

Heinrich OPPER était originaire de Daubringen, un quartier de la ville de Stauffenberg, en Hesse (près de Gießen):



La liste des pertes mentionnent qu´il tomba pendant les combats d´été 1918 dans la région lilloise. L´unité n´est pas mentionnée, je n´ai malheureusement pas réussi à la cerner. Chose certaine, OPPER n´est pas revenu au RJR254 après sa reconvalescence car il n´est pas mentionné dans la liste des morts du régiment à la fin de l´historique du RJR254. Sa dernière unité, aura t´elle été hessoise, ou peut-être prussienne? Nous le saurons vraisemblablement jamais (à moins qu´un membre ait ici une idée pour retrouver cette unité?)...

http://des.genealogy.net/search/show/8244465

Le monument aux morts de Daubringen mentionne bien le nom de Heinrich OPPER, décédé le 22.8.1918:







Heinrich OPPER repose au cimetière de Lambersart (Lille). Merci à Tony qui réalisa pour moi les photos ci-dessous. Là non plus, aucune unité mentionnée, ni sur la croix, ni dans le registre du cimetière. Une demande auprès de l´organisation allemande s´occupant des cimetières de soldats allemands en France se solda par un échec. N´étant pas un membre de la famille, toute information me fut refusée......On notera que la date de mort esnt mentionnée sur la croix comme étant le 21.8.1918, soit un jour plus tôt que la date mentionnée aux monuments aux morts de la commune natale de Heinrich OPPER.











Rheinbaben
/biere/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dekokopf.de
Tony

avatar

Nombre de messages : 6871
Localisation : Lille
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Sam 10 Mar 2018 - 21:43

cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
LeXav

avatar

Nombre de messages : 9467
Localisation : France
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Sam 10 Mar 2018 - 21:56

Bonsoir

Le casque et couvre casque seuls, ont tape dans du beau !
Tes recherches derrière en plus...........ça claque !!! bravo à toi /tresbien/ bravo2/
Revenir en haut Aller en bas
Rheinbaben

avatar

Nombre de messages : 3476
Age : 54
Localisation : Links Nordsee, rechts Ostsee...
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Dim 11 Mar 2018 - 15:16

Merci à vous deux! Wink

Rheinbaben
/biere/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dekokopf.de
Le Cris

avatar

Nombre de messages : 710
Age : 53
Localisation : 33
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Dim 11 Mar 2018 - 15:31

Comme d'habitude , un "reportage" passionnant
Merci pour le partage
/biere/
Revenir en haut Aller en bas
http://criscamo@hotmail.fr
badois110

avatar

Nombre de messages : 3652
Age : 48
Localisation : PROVENCE LIBRE
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Dim 11 Mar 2018 - 18:16

Revenir en haut Aller en bas
ulanen rgt 11

avatar

Nombre de messages : 605
Age : 46
Localisation : haguenau
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Dim 11 Mar 2018 - 23:27

bonsoir,
bounce bounce bounce bounce la coiffe arrache !!!!!!!
et toujours du grand reportage!!!! excellent!!!!
approche histoire/objet que j'affectionne particulièrement!!!!
/biere/
UR11
Revenir en haut Aller en bas
garau

avatar

Nombre de messages : 2936
Localisation : Bois de la vache
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Lun 12 Mar 2018 - 0:48

Impressionnant travail de recherche

On en redemande atable atable atable

GARAU /biere/
Revenir en haut Aller en bas
festwagner

avatar

Nombre de messages : 1168
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: deux frères d'armes...   Ven 22 Juin 2018 - 22:03

Le hasard fait parfois bien les choses car voici un véritable frère d'arme du casque de Rheibaben, lui aussi nominatif, et venant directement de la famille du porteur.

Ce casque appartenait aussi à un soldat du I/RJR 254, la MG Zug 1. Et son porteur apparaît sur la même VL que Opper. Faisant donc partie également des effectifs toujours plus squelettiques encore aptes à se battre, ce casque a côtoyé celui de Opper lors des combats des 24/25 février 1915 et les deux hommes y ont été blessés.



On notera la similitude, logique, de la forme des chiffres avec le CC de Rheinbaben. Il est quasi sûr que c'est le même "peintre" qui a fait à la chaîne les chiffres des deux CC lors de la mise sur pied du I/RJR 254..

Par ailleurs, il est assez émouvant de savoir que ce casque a été attribué à un jeune engagé volontaire de 17 ans qui ne se doutait certainement pas qu'il allait combattre jusqu'en septembre 1918...
Revenir en haut Aller en bas
argyll

avatar

Nombre de messages : 3720
Age : 44
Localisation : artois
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Ven 22 Juin 2018 - 22:37

bonsoir,

superbe dossier. bravo2/
lier la petite histoire avec la grande, c'est le top du top. /champagne/

un GRAND BRAVO /respect/

/biere/

MICHEL
Revenir en haut Aller en bas
Tony

avatar

Nombre de messages : 6871
Localisation : Lille
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Sam 23 Juin 2018 - 0:56

festwagner a écrit:
Le hasard fait parfois bien les choses car voici un véritable frère d'arme du casque de Rheibaben, lui aussi nominatif, et venant directement de la famille du porteur.

Ce casque appartenait aussi à un soldat du I/RJR 254, la MG Zug 1. Et son porteur apparaît sur la même VL que Opper. Faisant donc partie également des effectifs toujours plus squelettiques encore aptes à se battre, ce casque a côtoyé celui de Opper lors des combats des 24/25 février 1915 et les deux hommes y ont été blessés.



On notera la similitude, logique, de la forme des chiffres avec le CC de Rheinbaben. Il est quasi sûr que c'est le même "peintre" qui a fait à la chaîne les chiffres des deux CC lors de la mise sur pied du I/RJR 254..

Par ailleurs, il est assez émouvant de savoir que ce casque a été attribué à un jeune engagé volontaire de 17 ans qui ne se doutait certainement pas qu'il allait combattre jusqu'en septembre 1918...


François les garnitures sont en maillechort ?


/biere/
Revenir en haut Aller en bas
peguy

avatar

Nombre de messages : 3094
Age : 54
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Sam 23 Juin 2018 - 8:31

Bonjour

Bravo les gars...vous touchez à la genèse de la collection........ /super/ /super/ /super/ /super/ bravo2/ bravo2/ bravo2/ bravo2/
Revenir en haut Aller en bas
ir 76 de Hambourg

avatar

Nombre de messages : 7109
Age : 47
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Sam 23 Juin 2018 - 8:54

Oupfff c’est un post magnifique. On a touché le nirvâna de la collection : allier l’histoire à l’objet c’est sensationnel.

Bravo encore et merci d’avoir pris le temps de la narration et du partage.

Bonne journée

/biere/ fetealcool fetealcool /merci/ /super/ /super/
Revenir en haut Aller en bas
Rheinbaben

avatar

Nombre de messages : 3476
Age : 54
Localisation : Links Nordsee, rechts Ostsee...
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Sam 23 Juin 2018 - 11:37

Bonjour,

Francois, je me réjouis doublement pour toi et pour moi avec cette dernière trouvaille sensationelle!!! /super/ /super/ /super/
La possibilité de dégotter deux ensembles (avec CC!!!) de deux homme ayant été blessés le même jour au même endroit, de qui plus est sur le front de l´est, relève du pratiquement impossible!! Le parcours de ton porteur jusqu´à sa blessure est 100% identique à celui du porteur de mon casque, ils ont vu tous les deux exactement les mêmes lieux photographiés dans ce reportage photographique!

De plus, les circonstances de ta trouvaille, mises en parallèle avec d´autres casques en notre possession et l´étude des Kriegsstammrollen encore existantes d´autres états (Württemberg et Baden), jettent une lumière toute nouvelle dans le brouillard entourant jusqu´à présent le cheminement de nos objets entre 1914 et aujourd´hui. On en arrive à de toutes nouvelles conclusions, même si les Kriegsstammrollen prussiennes ont été détruites. Un travail de pionnier fascinant dans un domaine encore totalement inconnu!!!

Là aussi, le fait que le CC n´ait pas été séparé du casque (et quel casque!!! Shocked ) permet de confirmer certaines hypothèses concernant la distribution d´équipement aux RJR2XX créés en toute urgence entre fin août et décembre 1914. Et bien non, tous les hommes de ces régiments n´ont pas recu que des casques d´Ersatz de moindre qualité, certains d´entre eux ont bien encore percu des garnitures toutes neuves des Kammer (voir mon post d´un casque du LGR109 de garniture récente reversé au RJR240):

http://lagrandeguerre.cultureforum.net/t103170-un-casque-du-leib-grenadier-regiment-109-qui-livre-enfin-son-secret

Tout simplement bravo et vivement la suite!!!! (Je me lance dès que possible dans l´étude des documents ayant fait partie de cette trouvaille!!!)

Rheinbaben
/biere/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dekokopf.de
festwagner

avatar

Nombre de messages : 1168
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Sam 23 Juin 2018 - 20:12

Tony a écrit:



François les garnitures sont en maillechort ?


/biere/

Oui, voici une photo qui lève un peu le voile le CC.



Comme le dit justement Philippe, les règles (si on peut encore les appeler ainsi) sont bien plus complexes durant le temps de guerre en particulier pour les régiments en R2XX. Mais pour ce cas précis, la famille a eu la bonne idée d'ajouter dans la vente quelques vieux papiers dont l'exploitation permettra d'expliquer assez logiquement pourquoi ce porteur a eu ce type de casque et pas celui de Opper.
Revenir en haut Aller en bas
titan2

avatar

Nombre de messages : 108
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 26/10/2012

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Sam 23 Juin 2018 - 22:19

Merci pour ce reportage extraordinaire !

Vraiment bravo !
Revenir en haut Aller en bas
quarentroeunpourtro

avatar

Nombre de messages : 1874
Localisation : Mediolanum près Atrébatum
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Dim 24 Juin 2018 - 11:33

Bonjour à tous,

Je découvre ce magnifique post que j'avais zappé....
Quel beau travail!
Ça c'est du vrai forum.

Bonne journée /biere/

Quaren'tro
Revenir en haut Aller en bas
Manu

avatar

Nombre de messages : 668
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 11/11/2009

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Dim 24 Juin 2018 - 13:42

Moi aussi, merci de ce reportage ! C'est fascinant ! bravo2/
Revenir en haut Aller en bas
eparges1915



Nombre de messages : 276
Localisation : région Chamalo
Date d'inscription : 08/01/2018

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Dim 24 Juin 2018 - 15:07

Bonjour,

superbe et passionnant reportage : merci Rheinbaben !
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
dome08

avatar

Nombre de messages : 231
Age : 48
Localisation : belgique
Date d'inscription : 01/06/2014

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Dim 24 Juin 2018 - 22:13

bonsoir
merci du partage comme d'habitude au top
Revenir en haut Aller en bas
festwagner

avatar

Nombre de messages : 1168
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Dim 24 Juin 2018 - 22:28

Et voici le voile levé



Une fois de plus, on constate la très forte hétérogénéité des équipements fournis aux R2XX. Deux soldats d'un même bataillon avec deux casques que tout sépare.
Ici, les marquages sur l'ensemble d'une part et le parcours retraçable du porteur d'autre part permettent de comprendre la logique de l'attribution de ce casque.
Revenir en haut Aller en bas
Rheinbaben

avatar

Nombre de messages : 3476
Age : 54
Localisation : Links Nordsee, rechts Ostsee...
Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Lun 25 Juin 2018 - 12:41

Bonjour,

Excellent! bravo2/ bravo2/  
Nombre de casques du JR115 (et d´autres régiments moins ou aussi prestigieux) orphelins de leur CC, se trouvant dans les collections actuelles ne peuvent être affiliés de manière historique exacte concernant leur dernière régimentation en temps de guerre, sauf peut-être si le nom du porteur est inscrit dans le casque avec une mention manuscrite de l´unité et si ce nom n´est pas trop courant.

Un des plus beaux et rares ensembles que j´ai pu jamais voir jusqu´à présent!!! On est ici dans une ligue bien supérieure que celle dans laquelle se trouve la soit-disante "fameuse" collection Baldwin....

Rheinbaben
/biere/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dekokopf.de
festwagner

avatar

Nombre de messages : 1168
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Lun 25 Juin 2018 - 17:43

Ce casque permet également de prouver que même les tous derniers JR 115 fabriqués en 1914 portaient bien le modèle de plaque du 115 et non RBA 18. Les deux autres JR 115 régimentés en 1914 que je connais portent en effet une plaque type RBA 18.
Revenir en haut Aller en bas
Tony

avatar

Nombre de messages : 6871
Localisation : Lille
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Jeu 28 Juin 2018 - 0:04

superbe !!!

tu as cassé ta tirelire françois ?


/biere/
Revenir en haut Aller en bas
CLOVIS 57

avatar

Nombre de messages : 7822
Age : 63
Localisation : Reichsland
Date d'inscription : 24/09/2010

MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   Jeu 28 Juin 2018 - 9:31

Bonjour messieurs cheers atable /super/ bravo2/

Déconnecté quelques temps pour raison de vacances, je découvre... /tresbien/
Extra... /champagne/

Tout à fait d'accord avec vos démonstrations, sur la diversités des garnitures employées à la mobilisation, la non homogénéité et uniformité des coiffures sous les C.C. au sein d'une même unité d'ersatz, de réserve ou des 2xx nouvellement levés.

S'agissant de la comparaison avec la vente Baldwin,...on ne peut évidemment observer ce genre de "détail" que sur une ou deux pièces...dans une grande collection...qui ne peut que collecter de l'excellent, du bon ...et du moins bon.
Laughing

Incroyable chance d'avoir pu découvrir deux casques nominatifs avec leur CC de la même unité mais avec des garnitures de qualité différentes /super/

/biere/


Une ( deux) étude poussée à son extrême. /biere/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ensemble casque et CC de Heinrich OPPER, 4/ RJR254, du 19 au 25.2.1915
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ensemble nuit bébé
» Vend casque de pompier ! Années 60-70
» Le casque français, et son évolution
» casque coloniale marine belge
» Bandes réfléchissantes sur casque de moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Militaria :: Les coiffes-
Sauter vers: