AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 les jumelles militaires françaises

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Jeu 29 Juil 2010 - 20:21

Bonsoir,

une demande d'identification de jumelles formulée par un membre m'a fait reprendre aujourd'hui la recherche de renseignement concernant ce fabricant.
Voici ce que j'ai pu retirer de ma navigation sur le net:

Il semblerait, si on se réfère aux deux documents ci-dessous, que le fabricant de jumelles parisien Deraisme se soit "délocalisé" dans l’Oise vers le milieu du 19ème siècle et ait installé une usine dans le Compiegnois, à Cuise-la-Motte, usine reprise en 1864 par Colmont.

A la cessation d’activité de Colmont, l’usine de Cuise- la-motte est reprise par la société Deraisme-Clément à laquelle succède, entre 1964 et 1971, la raison sociale Valette et Cie.
Les deux sociétés étant regroupées sous le nom de "société industrielle de jumelles et instruments de précision".
L’activité s’est arrêtée vers 1972.

Il s’agit là d’une synthèse des renseignements donnés par deux sources trouvées sur le net dont voici les liens ou les moyens d’accès (copiés-collés des résultats donnés par le moteur de recherche de google):

Première source:

www.patrimoine-de-france.org/richesses-80-23034-154272-M128523-369760.html

Deuxième source:

• [PDF]
• Histoir e & P atr imoin e Industr iels d e l'Oise
• Format de fichier: PDF/Adobe Acrobat
Loin du foyer songeonnais, le fabricant de jumelles parisien Deraisme installe une usine dans le Compiegnois, à Cuise-la-Motte, reprise en 1864 par Colmont. ...
www.oise.fr/.../histoire_et_patrimoine_industriels_de_l_Oise.pdf - Pages similaires

Ce qui laisse une large fourchette de temps de fabrication pour essayer de dater les productions de la raison sociale Deraisme et ne nous simplifie pas la tache!
Je pense que tout ce qui précède concerne uniquement le site de Cuise la Motte, les raisons sociales Colmont, Colmont - Lemaire, etc...continuant d'exister bien au delà si on se fie aux encarts publicitaires des revues et journaux des années trente.

une petite réflexion concernant le marquage MG pour Ministère de la Guerre apposé sur certaines jumelles:
Ce ministère ayant cessé d'exister, sous cette appellation, en 1948, il paraitrait logique que les jumelles fabriquées après cette date pour l'usage militaire n'en soit pas revêtues. Le marquage AG pour Artillerie - Génie des jumelles à micromètre pouvant continuer d'exister?
A creuser et vérifier!

Bonne soirée,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Sam 31 Juil 2010 - 15:22

Bonjour,

beaucoup moins courant que les exemplaires du fabricant Huet, ils sont aussi beaucoup plus recherché.

L'exemplaire qui suit, fabrication AFSA lui aussi, est plus récent, je pense même de l'entre deux guerres, et ce, bien que certains le présentent comme utilisé au cours de la première guerre mondiale.
Je n'ai rien trouvé de bien précis sur le net, si ce n'est quelques annonces de ventes de modèles identiques et la proposition d'un catalogue de la marque daté de 1933, si je me souviens bien, proposé par un bouquiniste allemand.
Ce que je peux, par contre, affirmer c'est qu'il existe un modèle artillerie - génie avec micromètre et un modèle infanterie qui en est dépourvu.

Si certains peuvent apporter leurs lumières concernant ce fabricant et ce modèle "Sthenara"!
Elles sont marquées AG mais je n'ai pas vu de MG, ce qui, si on se réfère à mon hypothèse du message précédent, les situerait même postérieurement à 1948.

Bon après midi,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Lun 2 Aoû 2010 - 21:15

Bonsoir,

Si le coté archaïque des jumelles système Galilée les situe, sans coup férir, antérieurement à la Grande Guerre ou contemporaines de celle-ci, il me parait, personnellement, plus difficile de situer très exactement les jumelles prismatiques par rapport à la période qui nous intéresse, et ce d’autant plus que certains modèles antérieurs à la première guerre mondiale semblent avoir eu une certaine longévité au prix d’une évolution constante.
Il me semble en être ainsi du modèle « stéréo » de E. Krauss.
Les stéréo jumelles sont initialement construites par Krauss sous licence Zeiss et marquées des deux noms, comme l’est l’exemplaire que j’ai posté il y a quelques jours. Zeiss décide, en 1902, de ne pas maintenir son brevet français, ce qui permet à Krauss, à partir de cette date, de vendre les jumelles stéréos de sa fabrication sous son seul nom.

Elles possèdent un micromètre dans l’optique droite comme l’aurait laissé supposer le marquage AG.
Remarquons que le marquage MG est absent et que si je m’en tiens à mon hypothèse, cela situerait cette jumelle postérieurement à 1948 !

Elles sont contenues dans un étui que j’ai volontairement rendu anonyme par souci de discrétion vis-à-vis de son ancien propriétaire. Cet étui dispose d’un logement contenant des filtres.

Je le répète, compte tenu de la difficulté d’obtenir des éléments précis par recherches sur le net, catalogues, textes officiels… il m’est difficile de dater précisément les exemplaires de jumelles prismatiques que je vous présente.

Je vous ferai participer, dans les jours qui viennent, à une enquête amusante à laquelle je me suis livré pour tenter de situer dans le temps une paire de jumelles prismatiques Huet.

Bonne soirée,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Sam 7 Aoû 2010 - 14:32

Bonjour,

Avant  de vous présenter les jumelles Huet « indix » que je mentionnais dans ma précédente intervention j’ai effectué quelques recherches sur le net dans le but, à la fois, de vérifier que le modèle « indix » a eu une utilisation militaire et aussi d’essayer de situer cette production de la maison Huet dans le temps.
Je vous soumets les quelques évènements que j’ai pu retrouver sur le net concernant ce fabricant :
Voici ce que cela donne dans l’ordre chronologique, il est intéressant de constater l’évolution de la raison sociale :

En 1892,

Henri-Louis Huet prend la succession de l'opticien Clermont, spécialisé dans la fabrication de jumelles, dont la Maison, fondée en 1854, est située 114 rue du Temple à Paris.

1912

La Société Huet et Cie en commandite par actions au capital de 1.000.000 de francs, dont le siège est à Paris, 114, rue du Temple, est convertie en Société anonyme ayant pour objet l'exploitation du fonds de commerce de construction d'Instruments d'optique et de précision actuellement établi à Paris, 114 et 110, rue du Temple, et consistant dans la vente de tous instruments d'optique, appareils cinématographiques, etc.
Nouvelle raison sociale: Anciens établissements Huet et Cie.
Siège social: 114, rue du Temple, à Paris.

1913

Marques de Fabrique publiées en novembre1913
FRANCE
Optique:
« Main ». — Société Générale d'Optique, Anciens Etablissements Huet et Cie, et Jumelles Flammarion, 114, rue du Temple, à Paris.

1914

AU TÉLÉPHONE
Nouvelles inscriptions (Paris et banlieue)

Huet et Cie et Jumelles Flammarion, instr. d'optique, 114, rue du Temple. Archives 13-62.
Huet et Cie et Jumelles Flammarion, instr. d'optique, 48, rue de Turenne. Archives 04-11.

1930

SOCIETE GENERALE D’OPTIQUE (HUET ET Cie), 76, boulevard de la Villette, Paris. – Jumelles et instruments de précision et d’optique.

A ne pas confondre, me semble-t-il, avec :

1912 - 1913

Formation de Sociétés

© Société « Jules Huet et Cie», fabrique de Jumelles à prismes, instruments d'optique et de précision, 25/27, rue de la Grange-aux-Belles, Paris.— Société en commandite par actions au capital de 100.000francs divisé en 1.000

Cette homonymie, ces multiples raisons sociales et adresses ne simplifient pas le sujet!

Marques de Fabrique publiées en novembre1913
FRANCE
Photographie:
« Stand Caméra ».— Etablissements Poulenc Frères, 92, rue Vieille-du-Temple, à
Paris.
« Stand ».—Etablissements Poulenc Frères, 92, rue Vieille-du-Temple, à Paris.
« Delta ».—Marchandier et Verrière, rue de la Sellerie, à Saint-Quentin.
Optique:
« Main ». — Société Générale d'Optique, Anciens Etablissements Huet et C", et Jumelles Flammarion, 114, rue du Temple, à Paris.

Comment faut-il, à votre avis, interpréter le « Main » concernant la marque de fabrique de cette société ?
A quand remonte le logo bien connu suivant ? :

Aurait-il un quelconque rapport avec cette marque de fabrique publiée en 1913 ?
J’ai laissé volontairement les autres marques de fabrique publiées simultanément pour aider à la réflexion.

Pour ce qui est de l’utilisation militaire des jumelles Huet « indix », le résultat de mes recherches sur le net a été plutôt maigre mais m’a confirmé qu’une «INDIX 6X24 DECIGRADES » a bien été utilisée par l’armée française et revêtue du marquage MG.

Quelles sont vos suggestions et remarques qui pourraient m’aider à affiner l’étude de l’exemplaire que je vous présenterai dans les jours qui viennent ?

Bon après midi,

PS: la quasi totalité des renseignements glanés sur le net proviennent de la documentation numérisée proposée par le site Gallica - bnf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Sam 7 Aoû 2010 - 21:14

Bonsoir,

Voici les jumelles « indix » 6x24 de Huet que j’ai quelques difficultés à dater ;
Bien que ne possédant pas de micromètre elles offrent, avec leur étui, quelques caractéristiques compatibles avec une utilisation militaire, réglage séparé des optiques, étui muni d’une courroie faisant le tour du boitier combiné avec un dispositif de port au ceinturon.
Achat par un officier à titre personnel ?
Comme je l’ai écrit auparavant, l’Armée française a bien utilisé des jumelles « indix 6x24 decigrades » confirmé par le marquage MG.

C’est la présence de cette adresse sur ces jumelles qui m’a permis d’approcher, si ce n’est la date de fabrication du modèle, tout au moins celle de sa vente.
Il s’agit, en effet, de l’adresse d’un opticien lyonnais.

Après vérification sur l’annuaire et sur place, la maison J. Peter n’existe plus au n° 11 de la rue de la République à Lyon.
J’ai retrouvé la trace actuelle de sa succession sous la forme d’une : SOCIETE DES ANCIENS ETABLISSEMENTS JULES PETER, 24 Rue Neuve, 69002, LYON.
La page 6 du fichier pdf dont le lien suit m’a permis, par quelques recoupements, de situer au moins une partie de la période d’activité de ce Jules Peter dans les années 1920.

http://www.memoire.celestins-lyon.org/var/ezwebin_site/storage/original/application/69780e505b23cca94faf31073b4e0908.pdf

L’encart  publicitaire de la page 6 concerne à coup sur cet opticien,  l’âge apparent des personnalités photographiées, Alibert, Gaby Morlay, Joséphine Baker, confronté à leurs dates de naissance est compatible avec les années 1920, enfin, la pièce de théâtre « Banco » de Monsieur Alfred SAVOIR dont il est question en première page, apparemment une nouveauté, est « sortie » en 1922 comme le confirme le lien suivant :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_Savoir

Je pense, qu’à la lumière de ce qui précède, ces jumelles datent de l’entre deux guerres, mais sans documentation technique précise on ne peut l’affirmer sans se livrer à ce genre de petite enquête.

Bonne soirée,

PS: comme il faut tenir compte de tout et dépasser ses propres pôles d'intérêt dans ce genre d'enquête, une "réclame" contenue dans l'avant dernier lien et que je découvre en relecture éloigne ces jumelles des années 1920 pour les situer, au minimum, fin des années 1930.
En effet, la Peugeot 202 est apparue en 1938 et la Juvaquatre en 1937!
En analysant un peu plus ce fichier pdf, on relève que, en ce qui concerne la pièce de théâtre "banco", une matinée a lieu le samedi 20 janvier; j'ai utilisé un calendrier perpétuel qui donne l'année 1945!
Revenir en haut Aller en bas
bourru14

avatar

Nombre de messages : 3953
Age : 65
Localisation : Pas de l'Est, ni du Nord.
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Ven 13 Aoû 2010 - 11:59

Bonjour,

Voici une autre paire de jumelles des établissements Krauss Paris :







Revoir ce sujet m'a donné envie de vous présenter cet ensemble chiné il y a déjà quelques temps.

Si l'étui ne paie pas de mine, à première vue je m'étais dit théâtre, je l'ai ouvert quand même par curiosité, cheers une superbe paire de jumelles bien marquée avec un petit détail qui lui donne un certain charme.









Bourru14
Revenir en haut Aller en bas
SilverScreen



Nombre de messages : 3
Localisation : copenhagen
Date d'inscription : 06/02/2013

MessageSujet: guide-bar ocular   Ven 26 Juil 2013 - 13:31

Left ; LONROP x6, Deraise Fab. Paris, M.G. 52-36625.  
Right; Goerz D.f. 99. Production number 61062. P. No. 6688.
Both seem to carry guide-bar [Geradfuehrung] ocular. --- When turning the knurled ring, the eyepiece don't turn but move up or down. With other binoculare the Eyepiece and ring is in one and both turn and screw up or down.

Sorry I must use english, but please remember that my prime language is danish.
Anyway I find it most interesting that this okular system have been used only in very high quality bino's, Using the bino's it work much smoother and with so old pieces it must be a relaible system.  Of the 8 individual okular systems in the D.f. 99 we posess all work perfet , and I am sure they been used flawless. Also a complete different okular, than what is practic with most other bino's, -- cost more.  But here is my question ; do anyone know of other binoculars where this okular system was used ?

This binocular carry guide-bar [Geradfuehrung] oculars, something rare and interesting, as with bino's everything has a reson.







Dernière édition par SilverScreen le Mar 30 Juil 2013 - 23:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/per.corell
Ladosse

avatar

Nombre de messages : 449
Age : 52
Localisation : poitou-charentes
Date d'inscription : 19/05/2013

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Lun 29 Juil 2013 - 23:18

Bonsoir,

Ma contribution à ce sujet,

des jumelles de la marque "KRAUSS" Marine "AG"





Revenir en haut Aller en bas
papy



Nombre de messages : 5783
Localisation : Meuse
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Sam 17 Aoû 2013 - 15:27

Bonjour

M.G est l'appellation d'avant 1958 où j'ai travaillé étant très jeune, après ce fut M.D pour Ministère de la Défense.
C'est à la fin des la Guerre d'Indochine et d'Algérie que la décision fit son chemin.
Je ne pense pas que ce changement provienne des ventes de matériels (?).

/biere/
Revenir en haut Aller en bas
LeXav

avatar

Nombre de messages : 9436
Localisation : France
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Sam 17 Aoû 2013 - 17:11

Bonjour,

Je pense comme toi que Le MG est bien le Ministère de la Guerre.

Par contre cela m'amène une question ou du moins quelques interrogations :

Au vu des stocks en cours de fabrication chez les sous traitant et ceux présents en magasin (si magasin il y avait) , l'application "sur le terrain" des jumelles estampillées MG n'a pas du se faire avant la 2ième moitiés de 1916.
Le document ne précise d'ailleurs pas si l'effet est rétroactif à savoir le marquage à posteriori des jumelles déjà distribuées.

Autre point : cela signifie t'il qu'avant février1916 il est impossible de reconnaitre une paire de jumelle réglo d'une achetée sur D'ailleurs avant cette date, étaient elles fournies ?
Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

avatar

Nombre de messages : 3142
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Sam 17 Aoû 2013 - 18:08

Bonsoir Lexav,

je ne pense pas que ce texte constitue l "acte de naissance" du marquage "MG" qui est, au vu des exemplaires de modèles anciens ainsi marqués, certainement très antérieur à 1916, bien avant guerre. Donc, pas de problème de "rattrapage" sur le terrain.
C'est, tout simplement, le premier texte officiel que je croise qui en fasse mention, ce qui m'a incité à le mettre en ligne.
La désignation "Ministère de la Guerre" ayant été remplacée par un "Ministère de la défense nationale" en 1948, je présume que ce marquage a du prendre fin à cette date ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Minist%C3%A8re_de_la_D%C3%A9fense_%28France%29

Connaitre l'origine officielle de ce marquage contribue à distinguer le matériel de dotation de celui d'achat personnel. C'est déjà ça !
Les appellations "jumelles militaires", "jumelles militaires perfectionnées", "jumelles d'artillerie", j'en passe..., n'ont donc rien d'officiel et relèvent de l'initiative du fabricant...

Bonne fin d'après midi,

PS : j'ai déjà mis quelques textes en ligne, mais, en gros, les textes déterminant la tenue de campagne des officiers, jusque dans les années 1890 - 1895, laissent à ceux-ci la faculté de s'équiper de jumelles d'un modèle de leur choix, quelques rares exemplaires en dotation étant réservés à quelques sous-officiers et gradés.
Cela commence à frémir vers 1896 avec la description du télémètre Souchier. Les jumelles Huet étant officiellement adoptées en 1900-1901, mais je n'ai pu en déterminer avec certitude le modèle...
Revenir en haut Aller en bas
LeXav

avatar

Nombre de messages : 9436
Localisation : France
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Sam 17 Aoû 2013 - 19:25

Re

Tu as raison, je me suis peut être emballé un peu vite Very Happy
Ce n'est surement qu'une mise à jour officiel d'un document précédent existant
En tout cas la situation est claire quant aux marquages des jumelles de fournitures militaires

Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

avatar

Nombre de messages : 3142
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Dim 18 Aoû 2013 - 11:45

Bonjour à tous,
bonjour LeXav,

j'ai "mis la main" sur le texte suivant hier :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k141115z.r=%22materiel+d%27optique%22.langFR

Il vient fort heureusement compléter le document prescrivant l'apposition du marquage "MG" que j'ai posté hier.
Je l'ai déjà mis en ligne dans autre un post.

C'est un très long extrait mais il a le mérite de lever une grande partie du mystère de la production des jumelles en France au cours de la guerre et des doubles appropriations rencontrées (crow's feet et MG sur les mêmes jumelles).
Plus je relis ce texte et plus je suis persuadé que le fameux "MG" est apparu à cette époque, autour de 1915.
Lors de cette mutation et de la prise de contrôle de la gestion des matériels d'optique par le Service Géographique, les stocks sont quasiment inexistants et les matériels en service ont disparu dans les premiers combats. La reprise des fabrications a fait flèche de tous bois et a concerné aussi des modèles anciens, voire obsolètes. Si le marquage "MG" a débuté à cette époque, il ne fut même pas besoin de marquer des matériels déjà en service puisqu'il n'en existait quasiment plus...
Ce marquage, si souvent rencontré, concernerait donc les jumelles fabriquées à partir de 1915 par différents fournisseurs sous le contrôle du Service Géographique de l'Armée ?

Bonne lecture et bonne journée,
Revenir en haut Aller en bas
deperdussin

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 75
Localisation : yvelines
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Mar 22 Oct 2013 - 19:24

Nouvellement inscrit, je découvre avec bonheur ce post consacré aux jumelles militaires dont je possède trois exemplaires et si cela peut aider quelqu’un voici les numéros :

1 )  IC M.G  13 019

2 )  IC M.G  38 620

3 )  36 057 mais ne figure pas les mentions IC M.G

Si les deux premiers exemplaires sont « classiques » avec les silhouettes du fantassin et cavalier, en revanche le troisième me semble particulier et je pense qu’il s’agit d’un modèle destiné plus spécialement à l’artillerie, mais je peux me tromper n'étant pas spécialiste en la matière .

Ses particularités :
- présence d’un niveau à bulle dans l’optique gauche que l’on active avec une molette
- filtre orange sur les deux optiques activé aussi avec une molette
- micromètre dans l’optique droit pouvant être positionné verticalement ou horizontalement actionné par une
 molette située en bas de l’optique droit (1 sur la première photo)
- Boussole entre les branches















Une petite confirmation au passage que la mention I.C qui signifie bien Infanterie Cavalerie.

J'ai vu récemment sur un document d'époque du constructeur ( mode d'emploi succinct du prisme bi-réfringent et des silhouettes) qui était intitulé "usage de la STADIA TÉLÉMÈTRE des jumelles à prismes" modèle Infanterie- Cavalerie.

Je suis bien entendu preneur de toutes remarques et avis.
Revenir en haut Aller en bas
Ladosse

avatar

Nombre de messages : 449
Age : 52
Localisation : poitou-charentes
Date d'inscription : 19/05/2013

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Dim 10 Nov 2013 - 18:33

Bonjour,

Un modèle d'observation, plié 20 cm, déplié 30 cm.



Ladosse
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand11

avatar

Nombre de messages : 5663
Age : 47
Localisation : ORLEANS-VENDEE
Date d'inscription : 02/04/2010

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Dim 10 Nov 2013 - 19:13

Joli modèle, il y a un marquage ? Elles m'évoquent le modèle réglementaire pour les chefs de bataillon d'infanterie.
Revenir en haut Aller en bas
Ladosse

avatar

Nombre de messages : 449
Age : 52
Localisation : poitou-charentes
Date d'inscription : 19/05/2013

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Dim 10 Nov 2013 - 19:28

Bonsoir,

Non aucun marquage, mais effectivement elles proviennent d'un militaire ayant servi dans l'infanterie.
Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

avatar

Nombre de messages : 3142
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Dim 10 Nov 2013 - 20:05

Bonsoir,

l'allure générale évoque la jumelle-télémètre Souchier, commercialisée par la Maison Moreau-Teigne, 167 rue St Maur à Paris, fournisseur officiel du modèle, mais la comparaison s’arrête là.

Voici à quoi ressemble, sur le papier, cette jumelle télémètre :







Elle comporte un système original, à crémaillères, pour la mise au point et l'écartement.
J'en possède un exemplaire dans son étui (lui aussi, particulier), malheureusement inopérant dont je ferai quelques photographies demain.
On en voit passer, rarement, sur les sites de ventes aux enchères avec des appellations ou des affectations le plus souvent fantaisistes. Ils sont très convoités par les collectionneurs de jumelles, non seulement français, mais aussi du monde entier.
Il en traine, depuis des mois, (et bientôt des années au train ou cela va Laughing ), un exemplaire, sur un site de vente bien connu, sans ses petites silhouettes permettant d'évaluer les distances, en bon état apparent, mais à un prix prohibitif (à mon avis).

Bonne fin d'après midi,

PS : elles sont toujours marquées de la Maison Moreau-Teigne, leur adoption date de 1894, et, si mes souvenirs sont bons étaient portées par un sous-officier (mais il faut que je retrouve les textes.

En 1896, un modèle pour officiers, moins encombrant, voit sa fabrication confiée au constructeur Baille-Lemaire, 22 rue Oberkampf à Paris.
Je crois en avoir identifié le modèle dans ma collection.

Revenir en haut Aller en bas
Ladosse

avatar

Nombre de messages : 449
Age : 52
Localisation : poitou-charentes
Date d'inscription : 19/05/2013

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Dim 10 Nov 2013 - 21:09

la particularité des ces jumelles est la présence de tubes amovibles avec des lentilles démontables. Deux autres lentilles sont également présentes à l'extrémité des poignées (tubes cuir),

Merci une nouvelles fois à "bothrops" pour ses précisions et sa documentation.

Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

avatar

Nombre de messages : 3142
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Lun 11 Nov 2013 - 17:03

Bonjour,

voici quelques photographies de la jumelle-télémètre Souchier en ma possession :



déployée :



les lentilles sont portées par un tube interne, identique à ce que présentait, hier, Ladosse :



Elle est accompagnée de son étui d'origine :



Lequel renferme, dans un compartiment de son couvercle, un prisme télémètre (normalement, deux. Ici l'un est manquant).

Elle est bien marquée de la Maison Moreau-Teigne :



Je reviendrai à cet ensemble, dans la journée...

Voici, pour comparaison, une jumelle de fabrication civile, n'ayant pas la fonction de télémètre, vendue par un opticien grenoblois.
Je trouve le système de mise au point et d'écartement des oculaires très élégant, joint à la finesse de l'objet et à sa taille impressionnante (345 mm déployée).
La maison Goerz, à Berlin a utilisé le même système pour certaines de ses jumelles, j'en mettrai en ligne des photographies de jumelles m'appartenant.
Tout d'abord une comparaison des étuis :



L'immense objet, une fois développé :



Voilà. Je reviendrai sur le sujet, notamment en mettant en ligne les pages d'un manuel consacrées à l'utilisation du prisme-télémètre, mais aussi avec ce que je crois avoir identifié comme la jumelle-télémètre "à minima" fabriquée pour les officiers à partir de 1896 par le constructeur Baille-Lemaire.
Je mettrai aussi en ligne quelques extraits du catalogue de Manufrance vendant de telles jumelles surdimensionnées, et, enfin, deux ou trois photographies de jumelles Goerz "à crémaillères".

Pour poursuivre un peu, quelques photographies du prisme télémètre Souchier qui accompagne la jumelle-télémètre du même inventeur pour constituer l'équipement règlementaire adopté en 1894 :









et son mode d'emploi (j'essaierai de scanner moi même un de mes manuels et j'en substituerai le résultat au document que je poste) :









Bonne fin d'après midi,

PS : la jumelle-télémètre Souchier, c'est, au début, une par bataillon d'infanterie.
Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

avatar

Nombre de messages : 3142
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Lun 11 Nov 2013 - 20:48

En ce qui concerne la jumelle-télémètre attribuée aux officiers en 1896 et dont la fabrication fut confiée au constructeur Baille-Lemaire, je crois la reconnaitre dans l'exemplaire ci-dessous :





Prix offert par le Ministre de la Guerre, fabriqué par la maison Lemaire.
J'avais fait quelques recherches qui m'avaient conforté dans l'idée que les fabricants Baille-Lemaire et Lemaire formaient une seule et même entreprise à des époques différentes. Il faudrait que je retrouve cette argumentation.
En tous cas, le rapprochement est troublant...

J'ai retrouvé mon argumentaire concernant les liens entre Baille et Lemaire :

"Concernant les liens entre Lemaire et Baille, Wikipédia nous apprend que Jean-Baptiste Baille (1841-1918), gendre et associé d’Armand Lemaire (1821-1885), prendra la succession de ce dernier à la tête de l’entreprise, à son décès.
Armand Lemaire avait fondé à Paris, en 1846, une fabrique d’instruments d’optique qui sera déménagée à Crosne en 1892 pour cause de manque de place.
L’abeille stylisée qui sert de ponctuation à la raison sociale inscrite sur les oculaires des jumelles présentées sur ce post est la marque de fabrique de Lemaire.
"

J'avais entrepris cette recherche au sujet de jumelles présentées (en identification, je crois) par un membre du forum.

Pour terminer, un photomontage des clichés de deux paires de jumelles Goerz avec ce même système "à crémaillère" que la jumelle-télémètre Souchier, pour le "fun" Laughing  :



Bonne soirée,
Revenir en haut Aller en bas
Ladosse

avatar

Nombre de messages : 449
Age : 52
Localisation : poitou-charentes
Date d'inscription : 19/05/2013

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Lun 11 Nov 2013 - 22:09

Effectivement, il y a une ressemblance avec le modèle "Baille-Lemaire".


Concernant les jumelles "Prix offert par le Ministre de la Guerre", voici un modèle des établissements "A. Bardou - Paris", malheureusement il me manque une pièce en partie centrale.







Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

avatar

Nombre de messages : 3142
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Jeu 14 Nov 2013 - 19:18

Bonsoir,

voici un exemplaire m'appartenant de jumelle "prix offert par le Ministre de la Guerre" du à la Maison Bardou :







Bonne fin d'après midi,
Revenir en haut Aller en bas
bothrops atrox

avatar

Nombre de messages : 3142
Localisation : france metropolitaine
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Sam 16 Nov 2013 - 15:49

Bonjour à tous,
bonjour deperdussin,

deperdussin a écrit:
Nouvellement inscrit, je découvre avec bonheur ce post consacré aux jumelles militaires dont je possède trois exemplaires et si cela peut aider quelqu’un voici les numéros :

1 )  IC M.G  13 019

2 )  IC M.G  38 620

3 )  36 057 mais ne figure pas les mentions IC M.G

Si les deux premiers exemplaires sont « classiques » avec les silhouettes du fantassin et cavalier, en revanche le troisième me semble particulier et je pense qu’il s’agit d’un modèle destiné plus spécialement à l’artillerie, mais je peux me tromper n'étant pas spécialiste en la matière .

Ses particularités :
- présence d’un niveau à bulle dans l’optique gauche que l’on active avec une molette
- filtre orange sur les deux optiques activé aussi avec une molette
- micromètre dans l’optique droit pouvant être positionné verticalement ou horizontalement actionné par une
 molette située en bas de l’optique droit (1 sur la première photo)
- Boussole entre les branches















Une petite confirmation au passage que la mention I.C qui signifie bien Infanterie Cavalerie.

J'ai vu récemment sur un document d'époque du constructeur ( mode d'emploi succinct  du prisme bi-réfringent et des silhouettes) qui était intitulé "usage de la STADIA TÉLÉMÈTRE des jumelles à prismes" modèle Infanterie- Cavalerie.

Je suis bien entendu preneur de toutes remarques et avis.
Je suis, tout récemment, entré en possession d'un petit catalogue de la Maison Huet consacré aux jumelles destinées aux officiers et qui mentionne les particularités de votre jumelle n° 3, niveau à bulle, nouveau micromètre, grossissement x8 plus particulièrement destiné à l'artillerie, le x7 étant réservé à l’infanterie et à la cavalerie et comportant le stadia-télémètre et ses petites silhouettes bien connues.
Vous faites référence à un document du constructeur que vous avez récemment consulté. Peut-être s'agit-il du même que le mien ?



J'en mettrai, de toute manière, en ligne, les extraits les plus marquants pour l'ensemble des membres du forum intéressés, car ce document, que certains éléments permettent de dater de 1908, au minimum, me semble constituer une étape charnière essentielle dans l’historique des jumelles militaires françaises.

Bon après-midi,
Revenir en haut Aller en bas
deperdussin

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 75
Localisation : yvelines
Date d'inscription : 22/10/2013

MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    Sam 16 Nov 2013 - 20:49

@ ---> bothrops atrox

Le document que je mentionne ,je l'ai trouvé, copié plus exactement, sur un site de vente aux enchères  bien connu( N B) il accompagnait des jumelles  en vente.

La qualité est loin d’être bonne , mais malgré  tout le texte est lisible.



L'explication est on ne peut plus succincte.....

J'attends avec impatience  le document que vous annoncez.

En tout cas un grand merci pour le travail accomplit, et félicitation pour la richesse de votre collection.  

PS
N’étant pas un spécialiste du genre, pouvez-vous me dire si les jumelles que j'ai présentées
sont d'un modèle courant ou non.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les jumelles militaires françaises    

Revenir en haut Aller en bas
 
les jumelles militaires françaises
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» compétitivité des entreprises françaises à l'international
» Décorations Françaises et Etrangères
» Les françaises et l'allaitement
» Le net des études françaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Militaria :: Les équipements-
Sauter vers: