AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Dim 31 Oct 2010 - 19:26

Bonsoir MIMIESPASDAQUI,

cette selle est superbe et, je pense, très riche en informations. je crois pouvoir y déceler des adaptations dont je ne possède que la sèche description sans schéma détaillé, notamment l'adaptation à la fixation des sacoches modèle 1874, tout en conservant la possibilité d'utiliser les fontes de parade, par conservation des deux dispositifs. C'est, du moins, ce que je crois comprendre dans le texte suivant:





les 2 "crampons" cylindriques visibles, latéralement, à la partie postérieure du troussequin, ne correspondraient-ils pas à ceux décrits dans le document ci-dessus destinés à supporter le bissac modifié? Il serait intéressant d'en comparer les dimensions à celles du texte.

Par ailleurs, il me semble distinguer au milieu et au bas de la partie postérieure du troussequin 2 orifices résiduels qui pourraient, si on compare avec ma selle 1868, correspondre à la chape à rouleau destinée à la fixation de la croupière:



si je retrouve la description de cette chape à rouleau dans l'instruction de juin 1868, dans celle d'octobre 1857, le mode d'attache de la croupière à la selle semble se faire de façon très différente (voir le texte posté un peu plus haut).

Je ne sais, pour l'instant, pas conclure. Pourrait-il s'agir d'une selle 1868 dont les bandes d'arçons auraient été rallongées ou remplacées après 1888?

bonne soirée,

PS: j'ai repéré sur les photographies mises en ligne par MIMIESPASDAQUI les détails que je mentionne plus haut:



les repères sur ma selle :



le coussinet est l'élément indépendant (absent sur cette photographie) qui permet de supporter le portemanteau.
Revenir en haut Aller en bas
MIMIESPASDAQUI

avatar

Nombre de messages : 1170
Age : 63
Localisation : jamais très loin de sa maison
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Dim 31 Oct 2010 - 19:58

j'ai ramené ma selle dans ma sellerie et comme il pleut à verse ce soir je remettrai si vous le voulez bien cette vérification à demain.
Mais il me semble que les crampons dont de taille plus petite que celle énoncée par le texte officiel.
Revenir en haut Aller en bas
MIMIESPASDAQUI

avatar

Nombre de messages : 1170
Age : 63
Localisation : jamais très loin de sa maison
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Lun 1 Nov 2010 - 14:23

effectivement, les dimensions sont moindres. Pardonnez la maladresse du dessin mais au moins il y a moins de risques d'incompréhension...




Pour ce qui est des trous en base centrale à l'arrière du troussequin, ceux repérés par CHABIRS ne sont que sur le cuir et n'ont pas de débouché sur l'arcade.

Ces ouvertures sont bien 2 trous ronds au-dessus d'une entaille d'environ 1.5 mm.

Explications possibles :

- Ces trous ont été faits pour mieux mettre en forme la pièces de cuir au moment du montage de la selle, pour donner de l'aisance au sellier (peu plausible à mon avis),

- La pièce de cuir a été fabriquée antérieurement au montage final de la selle et ces trous étaient initialement prévus pour la fixation d'un crampon à rouleau pour montage d'une croupière à la française mais entretemps, l'adoption d'une croupière à la Hongroise a imposé le montage des anneaux en bout des panneaux.

Mais ceci n'est que mon avis que je suis prêt à modifier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Lun 1 Nov 2010 - 21:54

Bonsoir MIMIESPASDAQUI,

ce croquis est excellent et je me permettrais, avec votre permission, de le dupliquer dans les jours à venir, pour l'annoter, à mon tour, ce qui rendra la discussion beaucoup plus facile à suivre. Les dimensions me paraissent, à peu de choses près, correspondre, 23 mm au lieu de 25, 15mm au lieu de 13. En ce qui concerne la longueur totale du crampon qui, d'après la description, semble comporter une partie "vis à bois" au delà de l'embase, je pense que les 80mm se divisent en 2 fois 40mm (40mm apparents du crampon et 40mm de vis à bois, il y aurait, alors, une erreur dans le texte quand il parle de la largeur de la vis à bois qui serait plutôt sa longueur car une vis n'a pas de largeur, mais une longueur et un diamètre).
Mais comme je vous l'ai écrit, plusieurs lectures de ces textes difficiles valent mieux qu'une et il se peut que je me trompe totalement.
En ce qui concerne les 2 orifices du cuir, ils ne sont destinés qu'à livrer passage aux 2 branches latérales de la chape de croupière à rouleau qui se trouve prise dans "une enchapure en tôle rivée et engagée entre la bande et le pontet", ce qui explique, à mon avis, l'absence de trous dans le bois de l'arçon en regard des orifices du cuir. Mais, la aussi, il faudra plusieurs lectures des textes pour situer précisément tous les éléments mentionnés, bande et pontet, notamment.
Autre matière à réflexion: si il s'avère que ces crampons correspondent à ceux destinés à supporter les 2 moitiés de bissac, leur présence s'explique mal si la selle était déjà pourvue de bandes d'arçon prolongées puisqu'ils sont destinés à suppléer l'absence de ces prolongements.
La description, page 144 du document de 1857 sus-posté, des deux boutons destinés à la fixation de la croupière ne me parait pas correspondre aux éléments cylindriques présents sur votre selle. Qu'en pensez vous?

Mais j'avoue que faute d'avoir observé une quantité suffisante de ces selles et, en l'absence de schémas, chaque réflexion à leur propos constitue un vrai casse-tête.

Bonne soirée,

PS: les dés en bout des panneaux sont destinés à parfaire l'immobilisation du portemanteau. Je dispose du texte qui le prescrit sur le harnachement 1874 de gendarmerie, je le posterai prochainement. Cette modification ne daterait que du 16 aout 1892, d'après les documents dont je dispose.
Revenir en haut Aller en bas
MIMIESPASDAQUI

avatar

Nombre de messages : 1170
Age : 63
Localisation : jamais très loin de sa maison
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Mar 2 Nov 2010 - 13:20


je suis bien sur tout à fait d'accord pour que vous utilisiez ce modeste croquis pour étayer vos grandes connaissances et nous les faire partager.

je profite de ce post pour demander à tous si l'outil ci-dessous, utilisé par un Officier à l'occasion d'épreuves de concours complet, fut en dotation règlementaire.... ou pas !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Mar 2 Nov 2010 - 19:24

Bonsoir MIMIESPASDAQUI,

je savais que cette clé à crampons ne m'était pas inconnue: elle participe à l'illustration de la page 181 du livre de Thierry Moné, ""Burnous Bleus Tombô Vert", les Spahis du 1er Marocains dans l'Entre-deux-guerres au Levant".
Voici le lien conduisant à un forum ou Thierry Moné a lui-même posté cette page:

http://atf40.forumculture.net/enigmes-1940-f10/quizz-t287-405.htm

Bonne fin d'après midi,

Revenir en haut Aller en bas
MIMIESPASDAQUI

avatar

Nombre de messages : 1170
Age : 63
Localisation : jamais très loin de sa maison
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Mar 2 Nov 2010 - 19:52

un grand merci G..... pour cette communication.

La personne à qui j'ai acheté cette clé avec quelques crampons, après m'avoir dit que son père participait à des concours complets, m'a indiqué aussi qu'il était un ancien Officier de.... Spahis.

Donc, je vais pouvoir derechef glisser cet objet dans la poche à fer de ma selle de spahi.... qui soit dit en passant est bien du modèle règlementaire de 1921 mais à laquelle tous les crampons sur l'arrière du troussequin ont été enlevés - ne restent que les trous - alors le filali, lui, n'en présente aucun.... de trous.

Je penche pour une ré-utilisation civilisée de cette selle (neuve par ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Mar 2 Nov 2010 - 20:31

Je crois me souvenir avoir vu passer, il n'y a pas très longtemps, certaines selles de spahi, de fabrication manifestement récente (à Clermont-Ferrand, je crois), dont le troussequin était dépourvu de crampons et la chemise de filali d'entailles correspondantes.
Plus qu'à un réutilisation civile, je pense que ces harnachements étaient destinés aux défilés et parades après la fin de la guerre d'Algérie et retour en métropole.
Si l'utilisation du cheval au combat a été rétablie au cours de la guerre d'Algérie dans les années 1954-1962 (harnachement arabe pour la troupe et selle modèle 1874/1884 pour le radio pour cause d'incompatibilité entre la djedda et le poste radio porté sur le dos) et nécessitait donc un harnachement complètement opérationnel dont la fabrication fut reprise, ce n'est plus le cas des défilés de "prestige", en métropole, après guerre.
Donc, à mon avis, certainement militaire mais pour la parade qui, elle, ne nécessite pas le paquetage de la selle.
Mais ce n'est que mon avis!

En ce qui concerne le montage-démontage des crampons, les étriers du harnachement arabe (y compris les modèles les plus anciens) ont été, au même titre que ceux de toute la cavalerie, équipés d'un évidement de leurs soles qui permettait de se passer de clé à crampons.


Dernière édition par chabirs le Lun 15 Nov 2010 - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MIMIESPASDAQUI

avatar

Nombre de messages : 1170
Age : 63
Localisation : jamais très loin de sa maison
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Mer 3 Nov 2010 - 11:58

je partage (à moitié) votre opinion car si cette selle est toujours munie de sa sangle de poitrail, les poches à fer n'étaient pas présentes au moment de mon achat. J'en ai donc montée une que j'avais en réserve... et dans laquelle je viens de glisser cet outil, puisque c'est là sa place désormais.

Par contre, la bride est montée avec un mors arabe en laiton, métal aussi utilisé pour les étriers.

Je profite de ce post - et de cette catégorie initialement prévue pour débattre du matériel de Gendarmerie et de la GR - pour vous informer de mon intention de me séparer d'une couverture de chaleur et d'un porte-manteau de selle aux couleurs de la GR.

Avis aux amateurs... avant de faire passer mon annonce sur des sites de vente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Jeu 4 Nov 2010 - 22:49

Bonsoir,

voila, j'ai prolongé le crampon dessiné par MIMIESPASDAQUI avec une vis à bois de longueur égale à la partie apparente du crampon, j'ai scindé le texte en plusieurs parties pour les coller en regard de chaque partie concernée (seule la légende "Longueur du crampon" n'en faisait pas partie et est une construction).
Je pense que le reste des légendes suffit:



Lorsque nous aurons critiqué cette vision des choses, je vous dirai ce que m'inspire, peut-être à tort cette phrase:



Bonne soirée,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Ven 5 Nov 2010 - 21:57

Bonsoir,

Je crois pouvoir faire un petit bilan intermédiaire de ce que m’a appris l’observation de cette selle et l’essai d’identification de certains de ses composants, comme ce fameux crampon cylindrique.
Tout d’abord, elle a reçu, au fil du temps, diverses modifications dont je préciserai dans un exposé plus complet les dates exactes et les références officielles.
Dans un ordre chronologique, en 1868, un passage d’étrivière a été ménagé dans chaque quartier, en 1888, la selle a été adaptée au port des sacoches nouvellement adoptées et l’ancien système de fixation des fontes de parade a été, apparemment, conservé, à cette même date, cette selle qui, pour les raisons que je détaillerai un peu plus loin était dépourvue de prolongement de ses bandes d’arçon, s’est vue équipée des crampons que j’ai cru identifier dans les éléments cylindriques de la partie postérieure de son troussequin pour permettre le port des deux moitiés de bissac. Toujours en 1888 est prescrite la mise en place d’un dé enchapé devant la patte de troussequin, coté montoir, destinée à recevoir le boucleteau porte-sabre.
Mais, c’est seulement à cette date du 27 juillet 1888 que se trouve décrite la fermeture des panneaux par laçage et ce, à mon avis, pour la première fois et pour raison de conflit entre le bissac et les sanglons et contresanglons de fermeture des panneaux de la selle 1874/87. Cette prescription a du être étendue à cette selle.
Si, contrairement à la selle de gendarmerie modèle 1868, celle de 1857 comporte des bandes d’arçon rallongées, il n’est pas mentionné de dispositif de fermeture par laçage.
Je ne trouve la description des dés d’extrémité de panneaux destinés à parfaire l’immobilisation du porte manteau que dans une modification à l’instruction du 28 juin 1887 sur le harnachement de la Gendarmerie datée du 16 aout 1892.

Quelques observations concernant la selle de MIMIESPASDAQUI :
- Les traces du dispositif de fixation de la croupière correspondent au modèle 1868, celui de la croupière du modèle 1857 étant différent, apparemment bilatéral et non médian.
- L’emplacement des crampons d’attache du bissac semble correspondre à celui de la description si on admet que les boucles d’attache des courroies du coussinet ont été supprimées (ce qui est logique puisque le prolongement des bandes d’arçon en constitue l’alternative). Par contre, le maintien des crampons de fixation des moitiés de bissac (qui ne se justifie plus puisque les bandes d’arçon prolongées permettent le port de ce bissac non modifié) est difficilement explicable, sauf à leur avoir trouvé une autre utilité.


Voila, ce long et, je l’espère, pas trop ennuyeux développement pour en arriver à ma conclusion provisoire :
Malgré la présence des prolongements des bandes d’arçon qui pourrait faire penser au modèle 1857, je pense que cette selle est une selle modèle 1868 qui a reçu toutes les modifications prescrites au fil des ans et dont on a, soit prolongé, soit changé les bandes d’arçon de façon tardive.

Il faut se souvenir qu’il existe un principe constant dans la gendarmerie et souvent officiellement répété à, l’occasion de chaque changement de matériels : les équipements des générations précédentes doivent être utilisés jusqu’à usure complète.

Voila, si certains de ceux qui fréquentent ce forum possèdent des éléments susceptible d'aider à cette identification, ils sont les bienvenus Smile !
Il y a un texte de 1881 auquel il est souvent fait référence et que je ne possède pas.

Bonne soirée,
Revenir en haut Aller en bas
MIMIESPASDAQUI

avatar

Nombre de messages : 1170
Age : 63
Localisation : jamais très loin de sa maison
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Ven 5 Nov 2010 - 22:13

quelle magistrale démonstration !

Et de quelle patience faites vous preuve de vous pencher sur tous ces textes si ardus à lire !

Maître CHABIRS : chapeau bas !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Sam 6 Nov 2010 - 0:51

Bonsoir MIMIESPASDAQUI,

et merci pour cette appréciation élogieuse mais cela reste encore du domaine de l'hypothèse qui nécessite de se voir confirmer (ou infirmer?) par d'autres avis.
Je crois que nous pourrons, éventuellement, solliciter votre premier correspondant lorsque nous aurons peaufiné ce travail d'identification.

Bonne fin de soirée,
Revenir en haut Aller en bas
MIMIESPASDAQUI

avatar

Nombre de messages : 1170
Age : 63
Localisation : jamais très loin de sa maison
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Dim 7 Nov 2010 - 15:40

l'un de mes correspondants m'interroge sur l'utilisation - règlementraire ou non - de ce sac trouvé une cantine contenant les effets d'un gendarme à cheval avec les poucettes, chaîne de conduite et d'autres effets ayant trait à la Gendarmerie.

j'avoue ne pas savoir et en appelle à vos connaissances. Merci de m'éclairer !





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Dim 7 Nov 2010 - 16:24

Bonjour MIMIESPASDAQUI,

il s"agit, apparemment, de la musette-mangeoire adoptée en 1896.
Voici un lien menant à un document de Gallica-bnf qui décrit très précisément cet accessoire avec planches de construction:

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5812945h.image.hl.r=%22musette-mangeoire%22.f1167.langFR

(pages 1208 à 1213)

bon après midi,
Revenir en haut Aller en bas
jasta103
Banni
avatar

Nombre de messages : 445
Age : 59
Localisation : Liege-Quievrain
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Dim 7 Nov 2010 - 16:57

Bonjour

Pour info..

Un beau cuirassier vu au musée de Passendal

jasta103 /biere/


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Dim 7 Nov 2010 - 18:11

Bonjour jasta103,

comme je l'ai déjà dit, je suis plus à l'aise en ce qui concerne l'habit du cheval que celui du cavalier Laughing , mais je crois ne pas me tromper en avançant que ce cavalier est un Dragon (parements blancs, casque 1874 sans marmouset).
Le mors me semble bien curieux (longues branches en S?, avec bossettes?...), en tous cas, le harnachement de tête ne semble pas correspondre à celui règlementaire, modèle 1874, en service sous la 3ème république, qui se compose d'un mors de bride et d'un mors de filet avec une double paire de rènes, d'une têtière et d'un licol.
En quels termes ce cavalier est-il désigné? Cavalier français, Dragon?
Il me semble entrevoir quelques autres anomalies (longueur du canon de la carabine, position pendante de ce qui semble être la corde à fourrage...) mais je préfère laisser la parole à plus expert que moi.

Mais je peux me tromper, n'étant pas dans ma meilleure forme actuellement pale !

En tous cas, merci pour cette photographie /merci/ !

Bon après midi,
Revenir en haut Aller en bas
hussard38

avatar

Nombre de messages : 423
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 17/07/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Jeu 18 Nov 2010 - 0:16

Bonsoir à tous,
pour compléter l'analyse commencée sur les selles de gendarmerie, voici quelques photos de mon épave de selle initialement identifiée comme 1857-1868. A l'examen des prolongements de bandes d'arçons, qui s'avèrent être de simples lames d'acier chaussées des panneaux, il s'agirait plutôt d'un modèle 1868 modifié à plusieurs reprises. Par exemple, elle comporte les dés métalliques permettant de l'équiper des sacoches molles.
L'observation attentive de l'arrière met en évidence des trous qui viennent compléter les observations précédentes de Chabirs.
Je vous laisse le soin d'admirer (si l'on peut dire vu son état lamentable) cette relique... N'hésitez pas à émettre vos avis compte tenu de ce qui a été dit plus haut. A force d'analyse de pièces de terrain, force est de constater que nous progressons dans la connaissance de nos selles. Et rien que ça compense largement l'état de ma selle à mes yeux !
Bonne soirée




















Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Jeu 18 Nov 2010 - 1:30

Bonsoir,

c'est avec une extrême "excitation" que j'ai découvert (en "avant première") les photographies de la selle que présente hussard38 et ses commentaires!
J'ai, d'ailleurs, préparé quelques illustrations qui nous permettront de, pratiquement, conclure cette identification. Qu'il s'agisse de la selle présentée par MIMIESPASDAQUI ou de celle mise en ligne, ce soir par Hussard38.
Je les posterai demain sur le forum.
C'est un cruel manque de place (relatif, quand même Laughing ) qui me fait "laisser en cours de route" ces selles endommagées, d'autant plus riches en découvertes que nous n'avons plus à nous pré-occuper de leurs constituants les plus fragiles. Une collection d'arçons nus, didactiques, continue à me faire rêver!

A très bientôt,

Revenir en haut Aller en bas
Stabsveterinär

avatar

Nombre de messages : 1834
Localisation : EL
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Jeu 18 Nov 2010 - 17:52

Bravo Chabirs pour cette étdes très poussé et merci encore a tous de nous permettre de progresser ainsi dans la connaissance du harnachement francais.

Cdlt

Stabs /biere/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Jeu 18 Nov 2010 - 18:46

Bonjour,

La selle présentée hier soir par Hussard38, avec son lot d’informations nouvelles, m’a permis, en la confrontant à ma selle 1868 non modifiée, à celle de MIMIESPASDAQUI ainsi qu’aux textes officiels (IM sur le harnachement de la Gendarmerie du 24 juin 1868 et NM du 8 aout 1888 portant sur l’adaptation des sacoches molles et du nouveau bissac de campagne, récemment adoptés avec le harnachement modèle 1874, aux selles 1868) de tirer les quelques conclusions qui suivent.
J’ai effectué des montages en espérant rendre plus claire et plus « digeste » la poursuite de cette identification.
J’ai poursuivi l’analyse du troussequin, fort de l’apport de nouvelles informations par l’examen de la selle de Hussard38 qui vient confirmer que nous sommes en présence de 2 selles 1868 maintes fois modifiées.
De haut en bas, la selle de MIMIESPASDAQUI, celle de Hussard38 et la mienne sur lesquelles j’ai mis en évidence les détails remarquables retrouvés sur la selle de Hussard38, à savoir, les stigmates de l’existence passée du fameux crampon d’assujettissement des moitiés de bissac ainsi que de celle de boucles d’attache du coussinet:



En ordre inverse, par inadvertance, l’emplacement de la chape de croupière :



Puis, je suis passé à la partie antérieure de ces selles, pour en retenir les informations suivantes (les couleurs différentes utilisées pour souligner le texte servent, bien sur, à identifier les éléments concernés sur les photographies, encadrés et annotés au moyen des mêmes couleurs) :

Tout d’abord, une selle 1868 non modifiée pour servir de référence de base:



La conformité de ces deux selles à la description de l’IM du 24 juin 1868 et les modifications remarquables ultérieures pour adaptation au port des sacoches "molles", sur les selles de MIMIESPASDAQUI et de Hussard38 (en blanc se trouvent indiquées les valeurs des déplacements des crampons) :



L’ajout de crampons permettant, comme le suggère la NM du 8 aout 1888, de porter, indifféremment, les anciennes sacoches « rigides » ou les nouvelles sacoches « molles » :



ces photographies sont destinées à montrer les crampons latéraux ainsi que celui de pommeau, et le passage d’étrivière:



Hussard38 a pu nous confirmer que le prolongement des bandes d’arçon est, sur sa selle, manifestement postérieur à sa fabrication et effectué de façon grossière à l’aide de simples plaques métalliques.
Je pense que nous sommes arrivés à démontrer qu’il s’agit de selles 1868 modifiées avec un rallongement des bandes d’arçon sur l’arrière réalisé à une époque indéterminée mais surement postérieure à 1888 puisque ces deux selles portent soit les crampons d’attache des moitiés de bissac (pour la selle de MIMIESPASDAQUI), soit la trace de leur emplacement (pour celle de Hussard38).
Le long texte qui suit semble démontrer que la selle décrite en 1868 constitue l’aboutissement de modifications successives apportées à celle décrite en 1857 :



Quand à ma selle 1868, la seule modification qu’elle ait subie est, en application d’une circulaire du Ministre de la Guerre en date du 18 aout 1877, la création de cette mortaise dans le grand quartier :



Je note, par ailleurs qu’elle est munie d’étriers 1874, comme le prescrit ce texte :

étriers
« Modifications a apporter au texte de l’instruction du 24 juin 1868, sur le harnachement de la gendarmerie.
Paris, le 16 avril 1879.
. Art. 15 et 16. — Les supprimer en entier et les remplacer par la rédaction suivante:
Du modèle en usage dans la cavalerie de réserve. Journal militaire officiel, 2° semestre1875, page301.
NOTA—. Cet effet sera fourni par les magasins de l'Etat.
»

Cependant, l’un de ces étriers a reçu la modification prescrite par la DM du 26 octobre 1889 consistant en la création d’une échancrure rectangulaire destinée au démontage des crampons et adoptée par la gendarmerie en 1891 :

« N° 134, Note ministérielle relative à l’évidement des étriers à mettre en service dans la gendarmerie. (D. Cav.; Gendarmerie.)
[B. O., p. r., p. 624.]
Paris, le 13 novembre 1891.
Une note ministérielle du 11 août 1891 prescrit de faire subir aux étriers en service dans la gendarmerie la modification (évidement rectangulaire), apportée à ceux de la cavalerie, par la décision ministérielle du 26 octobre 1889, complétée par la note du 10 décembre suivant.
L'opération doit être faite par les maîtres maréchaux des régiments de cavalerie ou, à défaut, dans le commerce.
Cette disposition est également applicable aux étriers neufs, qui ne pourront être livrés évidés qu'après le renouvellement du marché en cours, dont la durée expire le 31 décembre 1894.
D'après la décision précitée du 26 octobre 1889, le prix de l'évidement par les maréchaux ferrants abonnataires est évalué à 0 fr. O5.
»
Ce qui voudrait dire que, contrairement à ce qu’on pourrait penser, cette selle ne s’est pas trouvée épargnée par toutes les modifications subies par celles de MIMIESPASDAQUI et Hussard38 du fait d’une mise à la retraite de son propriétaire avant leur prescription et qu’elle aurait continué à servir au moins jusqu’en 1891 !
A noter, enfin, que ma selle ne dispose d'aucun dispositif permettant le port du sabre à la selle.

En espérant ne pas vous avoir trop ennuyés, et dans l'attente de vos commentaires et critiques,

Bonne fin d’après midi,


Dernière édition par chabirs le Ven 19 Nov 2010 - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stabsveterinär

avatar

Nombre de messages : 1834
Localisation : EL
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Jeu 18 Nov 2010 - 19:57

Mes félicitations pour cette étude trés didactique cher maitre! On en redemande.

Cordialement

Stabs /biere/
Revenir en haut Aller en bas
hussard38

avatar

Nombre de messages : 423
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 17/07/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Ven 19 Nov 2010 - 1:09

Bonsoir,
un grand merci à Chabirs ! Merveilleuse analyse, explications très claires et mise en relation avec les textes incontestable.
Finalement, je suis fier de mon épave qui nous a fait bien réfléchir et progresser.
Je me suis toujours centré sur le harnachement de cavalerie et de la Garde républicaine, mais là je prends envie de m'intéresser davantage à la Gendarmerie départementale.
De telles modifications achèvent de prouver (si besoin était) que la gendarmerie a utilisé jusqu'à usure complète son matériel, quitte à l'adapter tant bien que mal aux évolutions réglementaires.
Le gendarme étant propriétaire de son matériel, on pourrait supposer qu'il reste nombre de ces selles dans les campagnes françaises. Mais je n'en suis même pas sur, la brocante interne fonctionnant a priori bien dans cette arme.
Si d'autres membres pouvaient nous montrer du harnachement de gendarmerie, il est probable que l'on trouve encore d'autres variantes et modifications.
Bonne soirée à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Ven 19 Nov 2010 - 12:39

Bonjour,

merci à vous deux.
Pour rester un peu dans ce type de harnachement, je vais m'attacher, dans les prochains jours, à présenter, avec l'aimable autorisation de son propriétaire, Stabsveterinär bravo2/ , une rareté que nous avons identifiée comme une paire de sacoches rigides pour la gendarmerie de Corse et d'Afrique et qui "réside" provisoirement Crying or Very sad chez moi Laughing !

Bonne journée,
Revenir en haut Aller en bas
Stabsveterinär

avatar

Nombre de messages : 1834
Localisation : EL
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   Ven 19 Nov 2010 - 12:51

Heureuse nouvelle cher maitre! J´ai hate de te lire sur le sujet. Je me suis récemment replongé dans la DM, cette paire de sacoches rigides excite drolement les méninges. En te remerciant encore pour la pension complète de petites. Very Happy

Amicalement

Stabs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Harnachement de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bouton pour la Garde Républicaine - fin XIX / début XXème
» Timbaliers de la Garde Républicaine
» Véhicules CITROËN dans la GENDARMERIE
» Mes réalisations miniatures gendarmerie Citroen
» Salut la compagnie!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Militaria :: Autres dossiers-
Sauter vers: