AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max 1916

avatar

Nombre de messages : 604
Age : 23
Localisation : somme
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN   Dim 14 Fév 2010 - 19:27

bonjour a tous

moi qui commence a m'interesse a l'aviation allemande pendant 14-18, j'est décidé de récolté des informations pour pouvoir faire un sujet interessent a lire, donc voila mon sujet ^^

bonne lecture /champagne/

LE FOKKER D.VII



Le Fokker D VII est pour beaucoup le meilleur chasseur de la première guerre mondiale.

Durant la 2eme moitié de 1917, les alliés avaient retrouvé la supériorité aérienne sur le front Ouest avec le SE5 et les Spad. Par conséquent, le gouvernement allemand invita les différents contructeurs d'avion à fabriquer chacun un nouveau prototype et à les évaluer au cours d'une compétition sur le terrain d'Adlershof de Berlin en janvier 1918.

Le lauréat sur 31 en compétition fut le prototype Fokker V.11 à moteur en ligne qui devint ensuite Fokker D VII lors de sa mise en production. Le V.11, en grande partie l'oeuvre de l'ingénieur en chef de Fokker Reinhold Platz, fut terminé juste avant la compétition qui commença le 21 janvier 1918. Cela laissa peu de temps à Fokker pour le tester mais l'avion révélait déjà de futures bonnes performances après rectification de quelques défauts de jeunesse.

Fokker reçut une commande de 400 appareils. Cependant les usines Fokker étaient incapables de répondre à la demande et l'IdFlieg (Inspektion der fliegertruppen) demanda à Albatros (le grand rival de Fokker) de produire aussi des D VII sous licence. Les chasseurs sortant de l'usine de Johannisthal portaient la désignation Fokker D VII (Alb) et ceux construits à Schneidemühl étaient identifiés Fokker D.VII (O.A.W.).

Les Fokker D VII commencèrent à arriver en unité de première ligne en avril 1918. Au départ, les D VII étaient motorisés par un 160 hp Mercedes D III. Mais dès l'été, cette motorisation s'avéra insuffisante pour faire face aux derniers modèles de chasseurs alliés. L'avion fut alors équipé expérimentalement du nouveau moteur BMW IIIa de 185 hp qui augmenta considérablement les performances. Malheureusement, ce moteur n'était disponible qu'en petite quantité. Les modèles équipés du BMW, désignés D VII F, étaient très appréciés des pilotes allemands mais ils ne pouvaient être disponibles qu'en nombre limité.

Quand le Fokker D VII apparut sur le front Ouest, les pilotes alliés le sous-estimaient en raison de son manque d'aérodynamisme comparé au gracieux chasseur Albatros. Mais ils ne tardèrent pas à revenir sur leurs convictions. Une des raisons était la faculté, bientôt célèbre, du Fokker D VII à rester littéralement accroché à son hélice, en limite de décrochage pour tirer dans les ventres non blindés des biplaces de reconnaissance alliés. En effet, la forme particulière de l'aile lui donnait de bonne caractéristiques à basse vitesse. Se positionnant sous le biplace, le pilote du D VII invulnérable dans cette position pouvait en sécurité mettre son avion nez levé, en limite de décrochage, suspendu par son hélice. Cette capacité de manoeuvre semait la terreur parmi les aviateurs alliés.

FICHE TECHNIQUE:

Longueur: 8.40 m
Envergure: 8.90 m
Masse: 880 kg
Moteur: Mercedes D-III de 160 hp / BMW IIIa de 185 hp
Vitesse: 200 km/h
Autonomie: 1 h 30
Equipage: 1
Armement: mitrailleuses LMG 08/15 de 7.92 mm -1000 cartouches-


le plus célébre des pilotes allemand: MANFRED VON RICHTHOFEN


Surnom: Le Baron Rouge
Naissance: le 2 mai 1892 à Breslau en Allemagne
Mort au combat: le 21 avril 1918 (à 25 ans) à Vaux-sur-Somme en France
Origine: Allemand
Allégeance: Empire allemand
Arme: Armée allemande, Luftstreitkräfte
Grade: Rittmeister
Service: 1911 - 1918
Conflits: Première Guerre mondiale
Commandement: Jasta 11, Jagdgeschwader 1
Faits d’armes: 80 victoires homologuées
Distinctions: Pour le Mérite

Richthofen est né à Kleinburg, près de Breslau, dans une famille aristocratique prussienne.

A l’âge de neuf ans, Manfred s'installe avec sa famille à proximité de Schweidnitz (Świdnica). Une fois ses études terminées à l’école de Schweidnitz, Manfred commence une formation militaire alors qu'il n’est âgé que de 11 ans. Après avoir achevé sa formation de "cadets" en 1911, il rejoint une unité Uhlan de cavalerie, le 1er Régiment Uhlan "Empereur Alexander III de Russie".

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Richthofen sert comme officier de cavalerie, faisant de la reconnaissance à la fois sur les fronts Est et Ouest. Les missions traditionnelles de la cavalerie étant devenues impossibles en raison des progrès de l’armement et des barbelés, les uhlans sont utilisés dans l'infanterie. Déçu de ne pas être en mesure de participer plus souvent à des opérations de combat, Richthofen demande son transfert dans la Luftstreitkräfte, la Force aérienne de combat, un corps précurseur de la Luftwaffe. Sa demande est acceptée et il rejoint cette unité à la fin de mai 1915. Le 1er octobre 1915, alors âgé de 23 ans, le lieutenant Manfred von Richthofen, se rendant par train spécial à Metz, rencontre l'as de l'époque Oswald Boelcke dans le wagon-restaurant. Les récits de combats aériens impressionnent tant Richthofen qu'il décide de devenir aussi un pilote d'avion de chasse.

Il apprend alors rapidement à voler et s’entraîne à la chasse aérienne. Il excelle dans la tactique et le combat aérien. Jusqu'à la fin de 1916, il pilote un Albatros D.II, à bord duquel, par exemple, le 23 novembre 1916, il tue l'as britannique, Lanoe Hawker. En janvier 1917 il abandonne l'Albatros D.II pour le D.III, le modèle suivant dans la série des biplans de chasse Albatros, et au cours de ce même mois, pour son 16e succès, il reçoit la médaille de l'Ordre Pour le Mérite, la plus haute distinction dans l'armée allemande à l'époque. Durant le seul mois d'avril 1917, il abat 20 avions britanniques portant son total à 52 appareils ennemis. À la fin du mois de juin il change à nouveau de monture pour piloter un Albatros D.V. En juillet de la même année, il est sévèrement touché à la tête. Cette blessure lui laisse des séquelles, son comportement change et il souffre de nausées et de maux de tête. Ce n'est qu'en octobre 1917, après sa période de convalescence, qu'il change d'appareil pour passer sur le triplan qui le rendra célèbre, le Fokker Dr.I, bien que son surnom lui eut été attribué quand il fit peindre en rouge son Albatros D.III, lorsqu'il pilotait encore cet appareil.

En 1918, Richthofen est devenu une légende. Les dirigeants allemands craignent que sa mort, en quelque sorte inévitable s'il continue à piloter, ne produise un effet néfaste sur le moral des troupes et de la population allemande. Malgré les pressions, il refuse de partir à la retraite alors que d'autres tombent sur le champ de bataille.

SA DERNIERE MISSION Crying or Very sad

Le 21 avril 1918, après avoir décollé du terrain de Cappy avec neuf autres pilotes dont son cousin Wolfram von Richthofen, dont c'était l'une des premières missions, son escadrille rencontra les Sopwith Camel de l'escadrille 209 de la Royal Air Force. Le jeune lieutenant canadien Wilfrid May vit que Wolfram von Richthofen restait, comme lui, à l'écart de la bataille, et le prit en chasse. Voyant son cousin menacé, Manfred von Richthofen poursuivit à son tour Wilfrid May, dont la mitrailleuse s'était enrayée et qui cherchait à son tour à s'éloigner. C'était généralement la technique habituelle de Richthofen de rechercher les avions en difficulté puis de les prendre en chasse. Cependant il prenait aussi soin, depuis des années, de ne pas aller au-dessus des lignes ennemies, ce qu'il fit pourtant ce jour-là. On suppose qu'il était peut-être plus fatigué que d'habitude, ou bien que la bataille aérienne s'était insensiblement déplacée vers l'ouest, au-dessus des lignes alliées. Voyant le triplan de Manfred von Richthofen en train d'attaquer May, le capitaine Arthur Roy Brown, autre pilote canadien, décida de le poursuivre à son tour, et bientôt les trois avions se trouvèrent à très basse altitude juste à l'ouest de la zone morte entre les deux fronts. Richthofen cessa alors sa poursuite, mais il semble qu'il ait alors mal évalué sa position exacte, car quand il fit demi-tour pour revenir vers la zone allemande, il survola l'une des portions les mieux défendues de la Somme.

Le triplan se posa intact. Certains témoins affirmèrent que Richthofen était mort aux commandes, d'autres disent que le pilote était encore vivant et succomba à ses blessures plusieurs minutes après, non sans avoir soupiré Kaputt (foutu) en désignant son avion. Tous ces faits sont remis en question et les véritables circonstances demeurent floues. Le Baron Rouge aurait pu être abattu par les batteries anti-aériennes dont celle de Cedric Popkin ou encore par les soldats australiens qui firent feu sur le triplan de l'Allemand. Bien que le tir qui lui fut fatal n'ait jamais été attribué officiellement, Arthur Roy Brown et les tirailleurs australiens situés au sol revendiquèrent cette victoire.

L'officier en charge, le Major David Blake, suggéra que le baron avait été tué par une batterie anti-aérienne au vu des blessures constatées lors de l'autopsie. Avec l'accord des hautes instances militaires, Blake prépara alors des funérailles complètes par respect pour l'as. Manfred von Richthofen fut enterré au cimetière du village de Bertangles près d'Amiens, avec les mêmes honneurs militaires que les pilotes alliés, le 22 avril 1918. Mais en 1919 le cercueil de Von Richtofen est transféré au Cimetière Militaire Allemand de Fricourt, toujours dans la Somme. En 1925 la famille Richthofen confie à son jeune frère, Bolko, la mission de rapatrier le cercueil en Allemagne. Après l'autorisation de la France, son cercueil passe le Rhin le 16 novembre 1925 et est accueilli par une foule recueillie à Kehl. Le cercueil est alors conduit à l'Invalidenfriedhof, l'équivalent de l'Hôtel des Invalides à Berlin. Mais à partir de 1945, il se retrouve dans le secteur Est de l'ancienne capitale du Reich et, craignant que la tombe ne soit plus entretenue, le fils de Bolko, Hartman, effectue des démarches auprès des autorités de l'Allemagne de l'Est. Au printemps 1975 l'autorisation est enfin donnée pour le transfert de la sépulture et Von Richtofen est enterré à Wiesbaden dans le caveau familial auprès de sa mère et de sa grand-mère.


LOTHAR VON RICHTHOFEN (le frére de MANFRED VON RICHTHOFEN)

voi les photos demandé

fin de se 1er sujet ^^

/biere/


Dernière édition par Max 1916 le Mar 16 Mar 2010 - 13:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
14clém18

avatar

Nombre de messages : 54
Age : 24
Localisation : oise 60
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN   Dim 14 Fév 2010 - 19:45

Salut, c'est un bon sujet de présenté que tu nous a fait là !! bravo2/
Revenir en haut Aller en bas
pelerin

avatar

Nombre de messages : 405
Localisation : nord est
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN   Dim 14 Fév 2010 - 20:46

Salut Max 1916,

L'image que tu nous présentes montre un Fokker Dr1 et pas un D VII.
Saches aussi que MvR n'a jamais volé sur D VII (en tout cas pas en opération), mais est bien mort aux commandes d'un Dr1. Sur ses 80 victoires officielles il en a remporté 19 sur Dr1.
Le Dr1 garde une image mythique due à MvR.
Le D VII était un avion bien supérieur.

Pelerin.
Revenir en haut Aller en bas
verd1

avatar

Nombre de messages : 1561
Age : 42
Localisation : bourg en bresse
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN   Dim 14 Fév 2010 - 21:48

salut,
ouic'est pas le bon. le D.VII est un avion superbe.Le meilleur dela guerre pour certain.
jerome
Revenir en haut Aller en bas
Bruno

avatar

Nombre de messages : 188
Age : 67
Localisation : Hem(Nord)
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN   Dim 14 Fév 2010 - 23:26

Bonsoir

A voir ici le premier vol du Fokker DVII apres sa restauration
du memorial Flight à la Ferté Alais

http://www.youtube.com/watch?v=WoRsOtlTSLU&feature=PlayList&p=0BFBC4B67FBB9506&playnext=1&playnext_from=PL&index=12
Revenir en haut Aller en bas
Max 1916

avatar

Nombre de messages : 604
Age : 23
Localisation : somme
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN   Lun 15 Fév 2010 - 11:00

salut a tous

je vous remercie de vos réponse, je modofiré le post aujourd'hui ^^

/biere/
Revenir en haut Aller en bas
tom741

avatar

Nombre de messages : 1037
Age : 22
Localisation : aude (11) sud de la France
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN   Lun 15 Fév 2010 - 15:09

ouah beau travail pour ce sujet bravo2/ /super/
Revenir en haut Aller en bas
paul

avatar

Nombre de messages : 624
Age : 44
Localisation : 83600
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN   Lun 15 Fév 2010 - 21:13

Salut Max !
exellent !! c est un domaine tres interressant et ton post est le bienvenue !!
/biere/
Paul
Revenir en haut Aller en bas
wilhelm76

avatar

Nombre de messages : 505
Localisation : 76190 yvetot
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN   Mar 2 Mar 2010 - 20:01

Bonsoir mon cher ami
ton poste est tres intéressant;par contre ce serait sympa d y ajouté quelques photos de la tenue complette que les pilotes allemand portaient a cette epoque moi meme aimerait bien voire ce type de tenue
ce serait un complement du poste de notre ami Max
AMICALEMENT
WILHELM76 /biere/
Revenir en haut Aller en bas
http://rommel76.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit sujet sur le Fokker D.VII et MANFRED VON RICHTHOFEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Délai de communication des archives publiques (Petit rappel, au cas où ....)
» Un petit garçon reprend l'école en tant que petite fille
» Quel portage pour un tout petit gabarit ?
» stikers et déco petite fille
» Ma collection de verres à Leffe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Militaria :: Aviation-
Sauter vers: