AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'artillerie française en 1914

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lebel86



Nombre de messages : 2117
Age : 29
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Dim 21 Oct 2012 - 23:52

IV) L’équipement individuel (uniforme, équipement…)

En campagne, les hommes sont équipés et armés comme suit :

Armement :



Tenue et équipements :







Distinction entre l’équipement d’un homme monté et d’un homme non monté :







Ces différences sont ici bien visibles sur ces deux artilleurs du 20ème RAC à la mobilisation de 14 :





Quelques détails sur la tenue de campagne :

- Port du manteau ou de la capote :
Dans l’artillerie, ils ne sont portés que lorsque la température l’exige, et toujours par-dessus la veste.
Ces effets doivent être boutonnés en permanence, sauf la fente postérieure du manteau lorsque l’homme est à cheval.

Pour le service à vélo, les vélocipédistes portent le collet manteau, mais sont autorisés à ne pas le boutonner.

- Transport des havresacs :
Dans l’artillerie de campagne, le havresac n’est jamais porté à dos d’homme.
Dans l’artillerie à pied et dans l’artillerie de montagne, lorsque la chose est possible, certains des hommes qui normalement doivent porter le havresac, reçoivent l’ordre de déposer celui-ci dans les voitures qui accompagnent l’unité, ou sur les mulets de bât.

Les effets de campagne pour les animaux :

En campagne les effets suivants sont emportés pour chaque animal ;
- Pour le cheval :
1 harnachement (de selle ou d’attelage)
1 couverture
1 surfaix de couverture
1 musette-mangeoire
1 ferrure complète (4 fers et 40 clous)
42 crampons à glace.

- Pour le mulet :
1 harnachement (de bât ou d’attelage)
1 couverture
1 surfaix de couverture
1 musette-mangeoire
1 ferrure complète (4 fers et 40 clous)
32 crampons à glace.


Dernière édition par Lebel86 le Mer 13 Jan 2016 - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebel86



Nombre de messages : 2117
Age : 29
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 0:03

Confection des paquetages de campagne

A) Homme monté pourvu d’un cheval de selle.

1° garnir le sac d’homme monté.
Préparer la paire de brodequins. A cet effet, introduire dans l’un d’eux le morceau de savon et la trousse garnie dans laquelle on place les lacets de rechange et la clef à crampons ; dans l’autre, les effets de petite monture (brosses et boîte à graisse), des chiffons pour le nettoyage des armes et, le cas échéant, le nécessaire d’armes que l’homme a en consigne. Rabattre ensuite les quartiers sur les semelles, disposer les deux brodequins les dessus l’un contre l’autre, les talons opposés, et les introduire dans le petit compartiment du sac.
Rouler ensuite le bourgeron et le pantalon de treillis de manière à faire un rouleau d’une longueur de 25 centimètres environ.
Rouler de même le mouchoir et le caleçon dans la chemise de manière à former un second rouleau de même longueur.
Le sac étant tenu verticalement, la palette ouverte et rabattue du côté opposé à l’homme, introduire ces deux rouleaux côte à côte dans le grand compartiment, en les plaçant verticalement. Puis engager le bonnet de police entre l’une des parois et les deux rouleaux.
Placer à plat au-dessus des deux rouleaux la serviette pliée aux dimensions du grand compartiment, et achever de remplir celui-ci avec le sac à avoine roulé à la longueur convenable, si ce sac est sans emploi.
Mettre le livret individuel dans la poche de la palette et boutonner cette poche.
Rabattre les bords libres des flancs du sac sur le chargement, puis fermer le sac en rabattant la palette et en bouclant ses deux contresanglons.

2° garnir les sacoches.
Les sacoches ne doivent être garnies qu’après avoir été fixées sur la selle.
- La sacoche gauche.
L’homme place en principe dans la sacoche gauche les effets dont il ne fait pas immédiatement usage à son arrivé au cantonnement.
Il les dispose dans l’ordre suivant :
Au fond de la sacoche, contre le chapelet, placer les deux sachets de pain de guerre garnis ; à côté, introduire la corde à fourrage sommairement roulée.
Au-dessus, disposer le surfaix de couverture, et, le cas échéant, les vivres individuels de réserve avec, pour les chefs de pièce, le couteau à ouvrir les boîtes de conserve.
Sur le tout, placer la gamelle individuelle, le couvercle en dessus, après y avoir introduit le pain destiné au repas du soir.

- La sacoche droite.
L’homme place en principe dans la sacoche droite les effets dont il peut avoir besoin en route ou dont il fait immédiatement usage à son arrivé au cantonnement.
Il les dispose dans l’ordre suivant :
Au fond de la sacoche, placer la musette de pansage renfermant l’étrille et la brosse en soie appliquées l’une sur l’autre, le torchon-serviette, les brides et sous-pieds d’éperons de rechange et pour les sous-officiers les ciseaux de pansage.
Au dessus, introduire successivement la longe en chaîne, la musette-mangeoire et l’éponge.

Charges complémentaires éventuelles :

La cisaille se porte en avant sur la sacoche gauche ;
Le seau en toile se porte à plat sur la sacoche droite ;
Pour les hommes montés isolés (agents de liaison, éclaireurs, plantons à cheval, vaguemestre…) le sac à avoine est chargé de deux kilos d’avoine et porté en avant des sacoches.

Le chargement de la selle est complété par l’arrimage du manteau roulé derrière le troussequin à l’aide des deux courroies de manteau.

Le sabre n’est pas emmené en campagne.


B) Homme monté ou non monté muni d’un havresac.

1° garnir le havresac.
Le havresac étant posé à plat sur une table et ouvert, y placer les effets dans l’ordre suivant :
A plat, sur le fond du havresac, de manière à former une sorte de matelas :
Le mouchoir, plié en quatre ;
La chemise, pliée de façon à couvrir complètement et également la surface intérieure du sac et placée le dos en dessus.
Contre le bas du sac :
Les deux sachets à pain de guerre garnis, disposés ligature contre ligature ;
Le caleçon, roulé de la largeur du sac, placé au-dessus du pain de guerre.
Contre le haut du sac :
Les brodequins disposés les dessus l’un contre l’autre, les talons opposés, les quartiers rabattus sur les semelles, et renfermant, l’un : le morceau de savon et la trousse garnie dans laquelle on place les lacets de rechange, et s’il y a lieu, la clef à crampons et la ficelle de nettoyage de l’arme ; l’autre : les effets de petite monture (brosses et boîte à graisse), des chiffons pour le nettoyage de l’arme et, le cas échéant, le nécessaire d’armes que l’homme a en consigne.
Dans l’espace disponible :
Le pantalon de treillis, roulé de la largeur du sac ;
Les courroies de manteau ou, pour les vélocipédistes, la courroie de sautoir ;
Pour les chefs de pièce, le couteau à ouvrir les boîtes de conserves.
A plat, au-dessus du pantalon de treillis et du caleçon, la serviette pliée aux dimensions convenables, et, au-dessus des brodequins, le bonnet de police.
Fermer ensuite le compartiment intérieur du sac en bouclant les courroies et en nouant les lanières.
Puis, sur ce sac ainsi fermé, étendre, en le plaçant le plus haut possible, le bourgeron-blouse plié en carré d’une dimension un peu inférieure à celle de la palette.
Dans la poche de la palette, introduire :
Le livret individuel ;
Les brides et sous-pieds d’éperons de rechange (hommes montés seulement) ;
La cravate (vélocipédistes seulement).

Une fois fermé, placer le sac debout et fixer au sommet la capote ou le manteau roulé et à l’aplomb au milieu, la gamelle individuelle.


C’est ainsi équipés que les régiments d’artillerie français entrent en campagne.
Si l’emploi de l’artillerie va être profondément modifié au cours de la guerre, et évolue rapidement, l’uniforme et l’équipement, lui, reste relativement homogène jusqu’à la généralisation du bleu horizon, le drap nouveau étant en priorité affecté aux troupes de premières lignes.
Toutefois, on rencontre des artilleurs en tenues bleues avec le képi bleu horizon :





[/quote]

Bonne lecture,
Romain /biere/


Dernière édition par Lebel86 le Mer 13 Jan 2016 - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebel86



Nombre de messages : 2117
Age : 29
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 16:49

Même si cela ne semble pas intéresser grand monde, je continue sur ma lancée avec la présentation des matériels en service en 1914.

A l'exclusion du 75 modèle 1897, du 155 C TR 1904 et du 65 TR 1905, les matériels de l'artillerie sont tous dépassés voire obsolètes.
Cette situation est particulièrement inquiétante dans le domaine de l'artillerie lourde, ce qui place la France très loin derrière l'Allemagne.

Le canon de campagne unique est le canon de 75mm modèle 1897, une excellente pièce mais qui a cependant des limites contre les objectifs protégés.

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page1792.htm

Le canon de 65mm TR de montagne modèle 1905:

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page3005.htm

Le seul canon d'artillerie lourde moderne est le 155C TR modèle 1904 dit Rimailho:

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page1339.htm

On rencontre ensuite pêle-mêle des matériels anciens et le plus souvent dépassés techniquement quoiqu'ils gardent une réelle puissance de feu:

Le canon de 80mm de montagne modèle 1877:

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page833.htm

Le canon de 90mm modèle 1880 dit de Bange:

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page852.htm

Le canon de 95mm modèle 1888 dit Lahitolle:

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page846.htm

Le canon de 120 L de Bange:

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page872.htm

L'obusier de 120 C modèle 1890 Baquet:

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page1627.htm

Le canon de 155 L modèle 1877 de Bange:

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page863.htm

Les obusiers de 155 C modèle 1890 Baquet et 1891 de Bange:

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page1959.htm

Le mortier de 220 modèle 1881/91:

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page875.htm

Les mortiers de 270 modèle 1884 et 1889:

http://www.fortiffsere.fr/artillerie/index_fichiers/Page895.htm
Revenir en haut Aller en bas
Lebel86



Nombre de messages : 2117
Age : 29
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 16:57

Et une petite série de photographie de ma collection personnelle concernant l'artillerie en 1914:

Deux équipes de pièce autour de leur 75 au début de la guerre:



(ps: les molletières sont réglementaires dans l'artillerie dès avant 1914)

Des hommes du 20ème RAC avec leur 75:







Des artilleurs à pied du 4ème RAP avant 1914 (il fait partie des RAP dissous en avril 14) avec leur 90mm:



Bonne lecture,
Romain /biere/


Dernière édition par Lebel86 le Mer 13 Jan 2016 - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
laurent1488



Nombre de messages : 1072
Age : 49
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 20:02

bonsoir,
!!!!!!!!!!! voila un dossier bien complet avec beaucoup de travail dessus ! félicitation et merci .
cordialement
Laurent
Revenir en haut Aller en bas
http://antiqueartefact.tictail.com/
Gut11



Nombre de messages : 56
Localisation : Occitanie
Date d'inscription : 26/07/2012

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 20:21

Alors là : mes hommages ...
C'est une véritable thèse ma parole !
Je suis très impressionné par vos recherches.
C'est très bien présenté, complet et riche en information.
Ce soir, je vais dormir moins idiot !
Merci et bravo pour le temps consacré.
Chapeau à certains membres qui prennent un temps infini pour nous offrir ce type de dossier !

Revenir en haut Aller en bas
Eric
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 1922
Age : 48
Localisation : Champagne
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 20:34

Bonsoir,

Beau travaille, bravo bravo2/

Eric
Revenir en haut Aller en bas
argyll



Nombre de messages : 3927
Age : 42
Localisation : artois
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 20:39

bonsoir,
voici ma modeste contribution :


ma pièce au camp de la courtine - mai juin 1914


souvenir de notre passage à Nancy - 10 aout 1914







ces photos ont appartenu à l'artilleur Lucien METEYER du 20ème RAC

/biere/

michel
Revenir en haut Aller en bas
MIMIESPASDAQUI



Nombre de messages : 1168
Age : 63
Localisation : jamais très loin de sa maison
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 20:52

Travail FABULEUX.

Un grand BRAVO et un grand MERCI pour cet exposé fort bien documenté.

Revenir en haut Aller en bas
dieulet



Nombre de messages : 544
Age : 60
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 25/09/2010

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 23:09

Bonsoir LEBEL,





Un grand merci pour un immense travail





Félicitations







Dieulet
Revenir en haut Aller en bas
Lebel86



Nombre de messages : 2117
Age : 29
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 23:11

Bonsoir et merci pour vos messages!

Très sympa les encouragements!

Super série de photo Michel, je la connaissais mais toujours aussi belle!

N'hésitez pas à ajouter des pièces de vos collections: selles, uniformes...

Bonne soirée,
amicalement,
Romain /biere/
Revenir en haut Aller en bas
Le Cris



Nombre de messages : 695
Age : 51
Localisation : 33
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 23:14

Un très beau dossier ('/merci/')
Revenir en haut Aller en bas
http://criscamo@hotmail.fr
LEOMONT



Nombre de messages : 1484
Localisation : VITRIMONT
Date d'inscription : 11/12/2011

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 23:53

Merci pour ce dossier, qui représente du travail. /biere/
Revenir en haut Aller en bas
jupiter
Banni


Nombre de messages : 4596
Age : 36
Localisation : Sud....
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Lun 22 Oct 2012 - 23:59

Bonsoir Romain

Excellent dossier, bien structuré , et un grand plaisir à le lire... study

Merci pour le partage

/biere/
Revenir en haut Aller en bas
Lebel86



Nombre de messages : 2117
Age : 29
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Mar 23 Oct 2012 - 1:42

Bonsoir,

merci pour vos messages!

Pour compléter un peu, voici un petit lot de document d'un ancien canonnier du 20ème RAC:

L'historique du régiment:



Son livret:



Son certificat de bonne conduite pour toute la durée de la guerre depuis de 3 août 1914:



Sa carte d'ancien combattant:



N'hésitez pas à enrichir ce sujet avec des photographies, des objets, des mannequins....

Bonne soirée,
amicalement,
Romain /biere/
Revenir en haut Aller en bas
Mathurin



Nombre de messages : 991
Localisation : paris
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Mar 23 Oct 2012 - 3:44

Bonsoir Lebel86,
quel travail, super !
cordialement,
Mathurin
Revenir en haut Aller en bas
Lebel86



Nombre de messages : 2117
Age : 29
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Mer 31 Oct 2012 - 14:15

Bonjour à tous,

grâce à Laurent, je peux vous présenter une veste d'artilleur de 1914:







C'est une veste courte, mais plus longue que le ras-le-cul tout de même, fermée par 9 boutons et qui possède deux fentes d'aisances sur les côtés. Elle ne possède aucune patte de ceinturon.

Merci à Laurent pour son aide,
amicalement,
Romain /biere/


Dernière édition par Lebel86 le Mer 21 Jan 2015 - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ABUELITO



Nombre de messages : 773
Age : 57
Localisation : LYON
Date d'inscription : 27/12/2011

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Dim 4 Nov 2012 - 21:09

Bonsoir à tous
Tout d'abord un très grand bravo à Lebel86 pour ce magnifique travail et son partage .
Une petite participation avec ce cadre photo de régiment ( montage d'une photo de visage sur un ensemble pré-imprimé ) .
Il s'agit de mon arrière grand père paternel ( Louis DUTHEIL ) qui a effectué son service au sein du 34ème régiment d'artillerie en 1906 ( à cette date ce régiment était établi à Angoulême .
Cordialement
Christian


Revenir en haut Aller en bas
Lebel86



Nombre de messages : 2117
Age : 29
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Ven 18 Jan 2013 - 4:51

Bonsoir,

afin d'agrémenter un peu ce sujet, voici une photographie colorisée par mes soins d'un artilleur monté du 20ème RAC:



Bonne soirée,
amicalement,
Romain /biere/
Revenir en haut Aller en bas
Ladosse



Nombre de messages : 418
Age : 50
Localisation : poitou-charentes
Date d'inscription : 19/05/2013

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Mar 15 Oct 2013 - 23:02

Bonsoir,

Un suite à ce sujet....

Une affiche destinée aux artilleurs concernant le prix des munitions,

Revenir en haut Aller en bas
pirmasens



Nombre de messages : 248
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: vive les artilleurs   Mer 16 Oct 2013 - 20:33

bonsoir
merci à l'ami Romain et à Argyll qui rendent ainsi hommage aux artilleurs, en particulier "nos" artilleurs du 9e corps.
je dispose d'un certain nombre de portraits...
voici d'abord le capitaine Guy Verbigier de Saint-Paul (33e rac) puis chef d'escadron au 20e...
d'abord en lieutenant



puis à l exercice avec sa batterie du 33e au champ de tir de Poitiers-Biard. le lieutenant est peut etre Robert NOIROT-NERIN... Cette batterie va démolir plusieurs batteries allemandes sur le Grand Couronné de Nancy, canons exposés place Stanislas
à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
pirmasens



Nombre de messages : 248
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Daniel EPRINCHARD   Mer 16 Oct 2013 - 20:49

Daniel EPRINCHARD

après 10 ans de recherches, j ai etabli le contact avec sa petite nièce qui m'a aussitôt communiqué sa photo et autorisé sa diffusion.
Marechal des logis au 20e rac, marié début 1914, sous lieutenant sur l'organigramme du 20e à la mobilisation, tué à Zonnebeke (Noel 1914)
Revenir en haut Aller en bas
pirmasens



Nombre de messages : 248
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: 33e RAC   Mer 16 Oct 2013 - 21:01

Sept 1915, le lieut col DAROQUE cdt le 33e rac (tué dans la Somme en 1916) décore 3 cdts de batteries
Cne LADRANGE tué quelques jours plus tard entre les cnes de Sainte-Marie et Boudet.

Seule la famille LADRANGE conserve pieusement la mémoire de son illustre aieul.
Les autres familles que j'ai contactées m'ont baladé de promesses en promesses pour ne jamais donner suite...
ainsi va le monde
Revenir en haut Aller en bas
Lebel86



Nombre de messages : 2117
Age : 29
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   Mer 16 Oct 2013 - 22:09

Bonsoir Joël,

merci pour ces photographies et ces destins individuels des artilleurs du 20!

Que de travail pour rechercher et retrouver les familles de ces combattants.

Bonne soirée,
amicalement,
Romain /biere/ 
Revenir en haut Aller en bas
pirmasens



Nombre de messages : 248
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: deux incontournables   Mer 16 Oct 2013 - 22:39

voici 2 des 3 artilleurs de la famille
mon grand père Emile GUYONNEAU engagé fin 1913 au 33e RAC, margis en décembre 1914

et celui qui aurait été son beau frère en 1920, s'il n'avait été tué à Esnes le 11 mai 1916
mon grand oncle René GUYON séminariste, appelé fin 1913, brigadier au printemps 14, puis la Courtine ...
maréchal des logis le 20 aout 1914
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'artillerie française en 1914   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'artillerie française en 1914
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» site sur l'artillerie Française
» Infanterie française 1914 Hät
» [Italeri] "Artillerie Française"
» Artillerie - "République Française" - 1793-1800
» La Marine Française de 1914 - 1918

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Militaria :: Autres dossiers-
Sauter vers: