AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Je tiens l'air du Zepp...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L44LZ77



Nombre de messages : 282
Age : 50
Localisation : Eyguières
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Je tiens l'air du Zepp...   Sam 16 Mar 2013 - 21:42

Comme promis lors de mon précédent post, je mets en ligne quelques autres photos de l'album, car il y a vraiment quelques clichés extraordinaires ! J'en profite pour vous remercier de vos sympathiques commentaires et encouragements. Il est vrai que le thème "zeppelin" n'est pas facile et on trouve malheureusement peu d'objets en rapport.

Je vous expliquais dernièrement que le Lieutenant Marix avait détruit le Z. IX au nid en octobre 1914.
Eh bien qu’à cela ne tienne ; après le Z. IX vient tout naturellement le...

…Z. X !



Une vue de la même machine permet d'apprécier la position du défenseur sur la plateforme supérieure à l'avant. Inconfortable, non ?



Le Militär Z. X ou L.Z. 29 est le 29e engin qui sort des usines de la fameuse firme implantée sur les bords du lac de Constance. Il cube 22 970 m. Si le Hauptmann Viktor Gaissert (il commandera plus tard le L.Z. 79) en prend livraison le 13 octobre 1914, c’est, cependant, le Hauptmann Alfred Horn qui en reçoit le commandement. Gaissert est, lui, affecté sur le Z. XI et part pour le front de l’Est.
L’aéronef rejoint tout d'abord le terrain de Düsseldorf. C’est à partir de ce dernier que l’équipage mène des missions de reconnaissance stratégiques et de bombardement : un dépôt de munitions est détruit dans les environs de Calais, le 26 décembre 1914. La ville est prise pour cible le 23 février 1915. Le Z. X lâche ses bombes sur la gare des Fontinettes et les voies, il n’occasionne que des dégâts matériels légers. En revanche, un projectile atteint une maison rue Dognin, tuant cinq personnes. Le 13 mars 1915, la machine est affectée au hangar de Bruxelles Evere dont la construction a été entreprise en novembre 1914.
De là, le Z. X s’envole pour Paris, dans la nuit du 20 au 21 mars, Paris qui subit ainsi son premier bombardement aérien nocturne. Pour l’occasion, le Z. X est accompagné du S.L. 2, commandé par le Hauptmann Richard Von Wobeser et du L.Z. 35 sous commandement du Hauptmann Hans Masius, ancien adjoint d’Alfred Horn sur le Z. IX.
Le S.L. 2 se perd et seuls ses deux comparses atteignent la capitale. Le Z. X arrive sur la capitale vers 1h30. Il est de suite repéré par les projecteurs du fort de Cormeilles en Parisisi. Ce qui ne l’empêche pas de larguer quelque 800 kilos de bombes pendant le quart d’heure que.dure l’attaque, faisant un mort et sept blessés légers. Atteint par les canons, le Z. X s’échoue dans les environs de Saint-Quentin dans la matinée du 21 mars. Devenu inutilisable, il est démonté.

Horn rejoindra, pendant un temps, le L.Z. 39.

Voici l'aperçu d'un hangar à zeppelin. Il s'agit probablement du terrain de Düsseldorf. Notez le camouflage qui consiste en une "reproduction" du paysage environant.





Pas de mission sans météo...

...on lâche donc un ballon sonde! Etonnant, n'est-ce pas ?



Mais la rencontre avec l'ennemi ne se passe pas toujours sans casse !

Les effets d'un tir sur la structure d'un zeppelin.



Elles ne sont pas passées loin...



Voilà ! La suite au prochain épisode.

L44LZ77
Revenir en haut Aller en bas
 
Je tiens l'air du Zepp...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lève-toi, tiens-toi debout, bats-toi pour tes droits
» Mac addiction quand tu nous tiens!
» Maldives : A l’ombre des plages, les Chrétiens sont envoyés dans des camps.
» Cette vidéo démontre la haine islamiste envers les chrétiens !!!
» Picard Picard quand tu nous tiens !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Militaria :: Aviation-
Sauter vers: