AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 33e RI (français) *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3381
Localisation : nord-pas-de-calais
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: 33e RI (français) *   Ven 18 Juil 2008 - 14:26

le 33e Régiment d'infanterie d'Arras
3e brigade d'Infanterie, 2e Division d'infanterie, 1er corps d'armée
2e DI d'août 14 à novembre 16 puis 51e DI jusque 1918.

1914: Ardennes (Monthermé). Belgique (Dinant, Charleroi). bataille de la Marne (Reims, Bathény). Pontavert. La Ville-au-Bois. —1915: Champagne (Mesnil-les-Hurlus). Woëvre (Braquis). Meuse/Saint-Mihiel (bois d'Ailly). Ville-au-Bois. bois des Buttes. secteur de Craonne. Berry-au-Bac (secteur de la Miette, ferme du Choléra). —1916: secteur de la Miette. Verdun (Douaumont). Aisne (Vendresse). Offensive de la Somme (Combles, ferme du Priez). Champagne (fortin de Beauséjour, Maisons de Champagne, Butte de Mesnil, Main de Massiges) —1917: Chemin des Dames (Craonnelle, tranchée du Balcon). Flandres (Bixschoote). —1918: Aisne (Juvincourt, Ville-au-Bois, Chaudun, Dommiers, Cutry). Marne (Dormans). Alsace (Massevaux, vallée de la Largue). La poursuite (Eppe-Sauvage).

(source : pages14-18)


un homme originaire de quesnoy/deule, remarquez la tenue ersatz

_________________
Je recherche une vareuse française modele 1915 troupe

site à voir http://histoiremilitaria2.discutforum.com/index.htm


Dernière édition par Admin le Ven 18 Juil 2008 - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lagrandeguerre.cultureforum.net
verdaniel

avatar

Nombre de messages : 419
Localisation : La Panne region yser Belgique
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: 33e RI (français) *   Ven 18 Juil 2008 - 14:31

bonjour,
petite histoire de la bataille de dinant,

Au lever de la journée du samedi 15 août, devait se livrer la première bataille pour la possession de la Meuse à Dinant.
Allaient s'y affronter :
côté français : 16 compagnies et 4 sections de mitrailleuses, mais pas un seul canon;
côté allemand : 2 divisions de cavalerie d'avant-garde, la division de la garde et la 5e division, appuyées par 3 bataillons d'infanterie, les 11e, 12e et 13e chasseurs.
Dès la pointe du jour, une section du 148e régiment d'infanterie française (dont le 1er bataillon qui tenait garnison à Givet avait débarqué à Dinant dès le 6 août), établie dans la citadelle, était partie en patrouille sur les hauteurs.
Vers 5 heures, la 12e compagnie du IIIe bataillon du 33e régiment d'infanterie française, reçoit l'ordre de monter au fort. Le capitaine Carton l'y mène. Les obus allemands ne tardent pas à éclater dans la ville.
L'Hospice, où le drapeau de la Croix-Rouge était arboré, reçoit un des premiers obus. La 10e compagnie, commandée par le capitaine Bataille, est envoyée en renfort pour tenter d'éloigner l'artillerie allemande, mais une mitrailleuse ennemie parvient à s'approcher et la défense se replie.
C'est alors que les soldats de la 10e compagnie mettent la baïonnette au canon et s'élancent pour contre-attaquer.
L'ennemi, impressionné par cette etntative, ne poursuit pas aussitôt et les débris des deux compagnies françaises s'échappent par l'escalier du fort et traversent, pour la plupart, le pont. Les deux compagnies ont perdu 50% de leurs effectifs.
Voyant la tournure des événements, le chef de bataillon Bertrand, demande, de toutes parts, l'appui de l'artillerie.
En attendant, les "77" allemands pleuvent aux abords du pont et sur la route de Philippeville, par où doivent arriver les renforts français. Parmi les troupes françaises qui occupent le quartier de la gare et du pont, les pertes sont très lourdes : 2 officiers et 9 hommes de troupe sont tués, 57 sont blessés et 96 sont portés disparus.
Quatre bataillons sont appelés en renfort. Les deux du 73e, arrivent d'Onhaye, sans trop d'encombre. Ceux du 8e, cantonné à Weillen, éprouvent plus de difficultés dans leur marche en avant. Ils sont la cible des mitrailleuses allemandes et perdent plus de 350 soldats.
Bientôt, on constate que le 27e régiment d'artillerie est entré en action. Les "75" ripostent aux obus allemands et ils font taire les mitrailleuses établies sur les crêtes de la citadelle.
A leur tour, les canons allemands cessent le feu et l'ennemi commencent, vers 17 heures, une retraite précipitée, poursuivi par l'artillerie française, qui s'était approchée de la Meuse.
Devant cette situation, les éléments du 73e et du 8e descendent vers la Grand'Place et grimpent audacieusement les 408 marches et les contreforts qui conduisent à la Citadelle. Le drapeau allemand qui flottait depuis midi est remplacé par l'étendard français.
On a su, depuis, que c'est le sergent-major, Bouchez, du 8e régiment d'infanterie, placé sous le commandement du colonel Doyen, qui avait arraché de la hampe, le drapeau allemand.
Tandis que la cavalerie française entamait la poursuite par la rue Saint-Jacques, l'infanterie ramenée sur la rive gauche à la tombée de la nuit, s'établit dans la ville en cantonnement d'alerte.
Pendant la bataille du 15 août, deux dinantais furent tués : le facteur Narcisse Pirson et Léon Moussoux (55 ans), blessé dans l'exercice de sa mission. Porteur du brassard de la Croix-Rouge, il se rendait ce jour-là, vers 13 heures, rue Saint-Jacques, pour y porter secours à des soldats blessés. Il fiut touché d'une balle dans la tête, tirée du haut du fort.
L'autorité allemande n'a pas voulu reconnaître son échec de la bataille du 15 août. Son dépit n'en est retombé que plus lourdement sur la ville de Dinant, laquelle, à partir de ce jour, dans l'esprit des officiers et des soldats, était "condamnée".

origine;site web de la ville
Revenir en haut Aller en bas
vfrederic62

avatar

Nombre de messages : 857
Age : 50
Localisation : pas de calais
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: 33e RI (français) *   Lun 1 Juin 2009 - 16:50

voici un mitrailleur du 33ème RI


bien cordialement
frederic
Revenir en haut Aller en bas
http://videlaine.canalblog.com/
vfrederic62

avatar

Nombre de messages : 857
Age : 50
Localisation : pas de calais
Date d'inscription : 20/04/2009

MessageSujet: Re: 33e RI (français) *   Lun 1 Juin 2009 - 16:53

et maintenant un pioupiou de ce même régiment




bien cordialement
frederic
Revenir en haut Aller en bas
http://videlaine.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 33e RI (français) *   

Revenir en haut Aller en bas
 
33e RI (français) *
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» Les actualités de la Marine Française
» Shadow cabinet de François Bayrou
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» Le nouveau livre de François Bayrou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire :: Les photos "régimentées" :: photos françaises-
Sauter vers: