AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Histoire de deux diggers de la 2nde Divison Australienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Glorfindel

avatar

Nombre de messages : 251
Localisation : 62
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Histoire de deux diggers de la 2nde Divison Australienne   Lun 25 Aoû - 3:54

J'ai trouvé à quelques mois d'intervalles deux plaques d'identités australiennes , chose assez incroyable je dois dire. Trouvées sur les arrières anglaises de mon coin cad entre  la Belgique et le secteur de Lens, secteur ou la plupart des  troupes de l'Empire britannique ont connu le baptême du feu du Front de l'Ouest.

Grâce au fond de ressources inimaginable des archives australiennes ( http://naa12.naa.gov.au) j'ai pu retrouver plusieurs documents relatant à la vie militaire de ces deux soldats:  papier-acte d'engagement, acceptation d'engagement par un officier et/ou visite médicale, des extraits de registre de marche et de 'casualty form", des états de service, des lettres de décoration ou de retour d'effets personnels, etc..

1) les plaques.

La première plaque appartenait au Private David Thomas Hopkins, matricule 365, compagnie B du 23e Bataillon de l'Australian Imperial Forces. Bataillon d'infanterie de la 6ème Brigade , 2nd Australian Divison.

La seconde appartenait au Private Joseph Riley, matricule 1823, compagnie A du 26e Bataillon de l'Australian Imperial Forces, 7ème Brigade, 2nd Australian Division.

En corrélant ces infos avec l'histoire des bataillons (ou de la 2nd Divison) , j'ai retracé un parcours personnalisé pour chaque soldat et je les présente en parallèle.

2)Qui étaient-ils ?

http://naa16.naa.gov.au/rs_images/lun3/images/sparimg3_images/ww1/Tape88/B2455_12/Small/5834060_0001.jpg
http://naa12.naa.gov.au/scripts/imagine.asp?B=8031722&I=1&SE=1

D.T. Hopkins était un jeune prêtre âgé de 18 ans lorsqu'il s'enrôle à Melbourne, état de Victoria,  le 01 Février 1915. Il n'est pas marié, n'a pas d'enfants . Son père "confirme" qu'il autorise son fils a partir à la guerre (cf premier lien) . Le médecin militaire note qu'il fait " 5 feet and 7 inches" de haut pour un poids de 96 livres, qu'il est brun de cheveux et de religion protestante et "apte". Il rejoint le 15 février le 23e Bn d'infanterie qui se monte à Melbourne.

J. Rilley est un mineur de Tasmanie, âgé de 40 ans et "onze mois" lorsqu'il s'enrôle le 15 juin 1915 . Il est marié et a des enfants. Il est né en Angleterre, dans le Lancashire, on se pas si ce sont ses parents qui ont immigrés ou lui. Le médecin note qu'il fait " 5 feet and 6,5 inches " de haut pour 146 livres , qu'il a les yeux bleus et plusieurs cicatrices. Il rejoint le 16 le 26e Bn d'infanterie établit à Enoggera, province du Queensland.

3)Entrainement et Campagne de Gallipoli.

D.T.Hopkins quitte l'Australie le 08 Mai 1915 tandis que J.Reily part le 17 Juillet à bord du H.M.A.T "Orsova". Tout deux rejoignent l'Égypte et débarquent à Alexandrie où ils commencent leur entrainement, qui ne durera pas longtemps.

Hopkins navigue vers Gallipoli le 30 août 1915 via le HMT Southland  mais le voyage se passe mal, la bateau est torpillé le 02 septembre et David arrive finalement a Anzac Bay le 04 Septembre. Son bataillon est chargé de renforcer les positions de l'ANZAC puis d'attaquer les hauteurs mais on en sait pas plus. Il se bat sur le secteur très dangereux de Lone Pine.  Il est noté "malade" le 18/10 et rejoins son unité le 29. Son bataillon évacue ANZAC vers le 20 décembre pour Murdos, le port de l'île de Lemnos.

Riley embarque le 04 septembre pour la fameuse Péninsule et arrive quelques jours plus tard. Le 26è bataillon est chargé d'un rôle défensif des  positions d'ANZAC (Russel's Top, Steele's Post). Aucune info sur le combat, son bataillon évacue ANZAC le 12 décembre.

le 08 janvier 1916, J. Riley écope de 72 heures d'arrêts et perd 2 jours de paie pour absence non justifiée .

Le 09 Janvier, ils quittent tout deux Murdos pour revenir à Alexandrie.

4)Arrivée en France et découverte du Front de l'Ouest

Leurs bataillons quittent Alexandrie pour la France les 19 (23e) et 21 (26e)Mars 1916 et arrivent a Marseille quelques jours plus tard. Ils remontent aussitôt vers le Nord et arrivent dans le secteur d'Armentières début avril, secteur redevenu calme ( appelé "The Nursery" ) où ils se familiarisent vite au contexte du front de l'Ouest puisque le 23e entre en première ligne pour la première fois le 10.  Le 26e se distingue par un raid réussi sur les tranchées allemandes le 06 juin.

(C'est à cette période d'avril-juin 1916 que j'accorde la perte de leurs plaques d'identités )


Mais l'Offensive de la Somme va débuter et la seconde Divison quitte le secteur début juillet.

5) La Somme.

Les deux soldats participent aux combats de Pozières et de Mouquet Farm, du 28 juillet au 07 aôut . La bataille est terrible pour les diggers, le 23e Bn Perd 90% de ses membres, parmi eux, D.T. Hopkins, jeune soldat est blessé le 28 juillet. Ses états de service parlent de " Shell Shock" , il est traumatisé de ce qu'il a vécut. Il est admis à l'Hopital de campagne puis au 13th General Hospital le 31 juillet pour finalement être rapatrié en Angleterre via Boulogne vers le Herbert General Hospital.

J. Riley s'en sort et la division part se reposer en Belgique quelques semaines. Elle revient en octobre et participe à la première bataille de Flers mais Riley n'y participe pas lui puisqu'il est malade depuis le 07. Il souffre de Rhumatismes et est baladé de field ambulance en field ambulance puis de Clearing Station aux hôpitaux de l'arrière , au 1st New Zealand Hospital a Amiens vers Rouen et vive et versa puis est finalement lui aussi rapatrié en Angleterre via Le Havre le 10 décembre.

La Somme et le climat ont laissé leurs empruntes sur ces deux hommes.

6) Rétablissement et bataille d'Artois.

Le 16 octobre, Hopkins est remis moralement et est transféré au dépôt de Weymouth ou il se "retape". Il écope d'une punition à son tour pour abscence début 1917. Il bouge de dépôt en dépôt avant de rejoindre Folkestone le 19 avril puis son bataillon le 28.  Riley souffre énormément de ses rhumatismes et ne rejoindra son bataillon que le 7 juillet 1917.

A peine de retour, Hopkins participe à la seconde Bataille de Bullecourt, dans le sud Artois, en Mai. Son bataillon réussit a s'emparer d'une portion de la nouvelle ligne Hindenburg mais contre-attaqué de toutes parts, les pertes sont élevées.

Au cours de l'été l'ensemble de l'Australian Imperial Force se déplace vers le saillant d'Ypres ou les Anglais ont lancé l'offensive de désengagement du saillant fin juillet.

7) 3e Bataille d'Ypres.

La seconde division australienne est vite engagée dans les combats notamment dans la bataille de la route de Menin, le 20 septembre. Le terrain est  impraticable comme dans la Somme l'été d'avant.

Après un repos, la divison repart au combat et capture la crête de Broodseinde dans les combats du 04-05 octobre 1917.

C'est au cours de cet engagement qu'est blessé le private Joseph Riley, le 04 octobre. Il est rapidement admis à la 3e Australian Field Ambulance mais sa blessure " Thight Left fracture" ( fracture du fémur gauche) est grave et il est transferé à la 2nde Canadian Casualty Clearing Station ou il meurt de ses blessures le 06 octobre à l'âge de 43 ans.

8) Fin de la guerre.

Après les combats de Broodseinde, D.T.Hopkins est noté malade a partir du 17 décembre 1917. Il ne rejoindra son bataillon que le 13 février 1918.

Il participe aux terribles combats de Mars 1918 pour stopper la première ruée allemande sur la Somme, notamment à Le Hamel, puis aux contre-offensives victorieuses de l'été .

Il est admis une nouvelle fois à l'hôpital le 17 octobre et rapidement transferé en Angleterre début novembre pour un ulcère duodénal. Il finit la guerre au 1st Birmingham War Hospital.

Il repart vite en Australie via le navire-hôpital Karoola, le 19 décembre.

Il rejoint Melbourne le 29 janvier 1919 , toujours atteint d'ulcère.

Il a presque 22 ans et a survécut à la guerre.


9) Epilogue.

J.Reily à reçu a titre postume la médaille de guerre britannique, la médaille de la Victoire ainsi que celle de 1914-1915. Il est enterré parmi ses camarades au LIJSSENTHOEK MILITARY CEMETERY, au sud de Poperinghe.

D.T.Hopkins à reçu les mêmes médailles.

Voilà comment deux plaques racontent l'histoire (merci aux archives australiennes en ligne), me reste plus qu'a faire çà avec mes plaques allemandes Smile


Revenir en haut Aller en bas
arbalete51

avatar

Nombre de messages : 80
Age : 65
Localisation : B-1780 Bruxelles-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Histoire de deux diggers de la 2nde Divison Australienne   Lun 25 Aoû - 4:48

fabuleuse histoire /merci/

bravo2/ bravo2/ bravo2/ bravo2/ bravo2/ bravo2/
Revenir en haut Aller en bas
minen

avatar

Nombre de messages : 1708
Age : 44
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Histoire de deux diggers de la 2nde Divison Australienne   Lun 25 Aoû - 7:35

Salut,

Merci de nous faire profiter de tes recherches cheers

Pour les soldats allemands, c'est un peu plus compliqué...

Wink
Stephan
Revenir en haut Aller en bas
http://plaques-identite.eu/
wolff67

avatar

Nombre de messages : 655
Age : 48
Localisation : 67 et oui
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Histoire de deux diggers de la 2nde Divison Australienne   Lun 25 Aoû - 8:10

Salut à tous,

SUPER TRAVAIL DE RECHERCHE ET SUPERBE HISTOIRE COMME ON LES AIME : SURTOUT SE RAPPORTANT A DES OBJETS EN NOTRE POSSESSION !!!!

ENCORE BRAVO GLORFINDEL /super/

@+
Chris
Revenir en haut Aller en bas
Glorfindel

avatar

Nombre de messages : 251
Localisation : 62
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: Histoire de deux diggers de la 2nde Divison Australienne   Mar 26 Aoû - 15:59

merci pour vos commentaires /biere/ Ca valait le coup d'être partagé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de deux diggers de la 2nde Divison Australienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de deux diggers de la 2nde Divison Australienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire de petit Louis
» Que diriez-vous, "en prime", d'une petite... Histoire désobligeante?
» histoire des parachutistes français
» Deux siécles d'histoire avec le 1er GENIE
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire :: Histoire de soldats-
Sauter vers: