AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 The British West Indies Regiment ("black men").

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Byng-boys

avatar

Nombre de messages : 2763
Age : 57
Localisation : Artesia
Date d'inscription : 11/10/2010

MessageSujet: The British West Indies Regiment ("black men").   Sam 25 Juin 2016 - 16:11


Bonjour à tous, je vous présente cet ensemble de trois photos d'hommes noirs du BWIR, prises sur le front ouest, dont un rare sous-officier issu de ce régiment présent dans la Somme. La boite de chocolat que l'on rencontre encore de temps en temps par chez nous, était offerte par les îles de Sainte-Lucie et de la Grenade aux troupes Britanniques durant la 1ere guerre. Ces îles produisaient le cacao pour la fabrication du chocolat Anglais.



Un rare badge du BWIR.






Photo prise dans le studio d'un photographe Français.



A l'automne 1914 des volontaires commencent à arriver de toutes les régions des Caraïbes pour se joindre aux forces armées britanniques. la plupart d'entre eux sont venus en Grande-Bretagne en tant que passagers clandestins pour  "Servir "the King and Country". Des efforts d'accueil n'ont pas toujours été fournis comme le prouve cet article du«Stratford Express» (Londres) Le 19 mai 1915, page 3:

LES DOCKS - Black Men en route pour le Front au tribunal de police de West Ham ce jour (mercredi).

Neuf hommes noirs, indigènes de Barbades, Antilles, ont été accusés d'être des passagers clandestins sur le SS Danube. M. JW Richards, qui a exercé pour le Royal Mail Steam Packet Company, a déclaré que le SS Danube a fait un voyage de Trinidad en Angleterre, et le jour après avoir quitté Trinidad le navire est rappelé à la Barbade. Il a été présumé que les hommes sont venus à bord de là pour la journée. Ensuite, ils ont été trouvés sur le navire. M. Gillespie: Dans un coin sombre, je suppose? (Rire). M. Richards a poursuivi que les hommes ont été mis au travail, et ils ne causent aucun problème. On lui a dit que les hommes étaient désireux de s'enrôler dans l'armée. M. Gillespie: Que désirent-ils s'enrôler dans les gardes noirs? (Rire). Le détective Sergt. Holby a dit qu'il avait mené une enquête au bureau de recrutement local et ils lui ont dit qu'ils ne pouvaient pas faire appel à cause de leur couleur, mais si la demande a été faite au ministère de la Guerre sans doute, ils pourraient  s'enrôler dans un certain régiment d'hommes noirs. Ils ont été emprisonnés durant une semaine.

La fracture sociale des Caraïbes britanniques a été produite par le fait que les officiers et sous-officiers supérieurs étaient d'origine européenne, tandis que les autres rangs comprenaient des hommes d'Afrique et d'Asie et ceux de race mixte. Au départ, ces volontaires ont été séparés et dirigés dans une unité spécifique au sein de l'armée britannique. En Octobre et Novembre 1915 la plupart des contingents ont été réunis à Seaford, West Sussex, en Angleterre et ont été formés dans le British West Indies Regiment (BWIR).

Détail de la composition des bataillons (colonies britanniques des Caraïbes):

"A" Société - Guyane britannique (maintenant la Guyane).
"B" Société - Trinidad
"C" Société -. Trinité - et - Saint - Vincent
"D" Société - Grenade et à la Barbade.

Des pertes en raison de maladies furent élevées pour cause de pneumonies puis d'autres étant jugés inaptes sont renvoyés chez eux. Un autre projet de 725 hommes en provenance de la Jamaïque, le Honduras britannique (maintenant Belize) et de la Barbade fut créé pour composer une unité fiable. La formation commença rapidement et bientôt le régiment se trouva fort de quatre bataillons.

Histoire du régiment:

Les bataillons du régiment ont vu le service en Afrique orientale, l'Egypte, la Palestine, la Jordanie, la France et l'Italie. Deux bataillons ont été impliqués dans la lutte contre les Turcs en Palestine et en Jordanie en 1918, mais le War Office a estimé que les troupes coloniales ne pouvaient pas lutter contre les Européens. En conséquence, les bataillons restants ont été utilisés comme bataillons "de main-d'œuvre indigène" - transportant des munitions, creuser des tranchées et des positions d'artillerie en France (souvent sous un lourd bombardement allemand). D'autres détachements ont été utilisés comme troupes de garnison en Egypte et en travaillant le déchargement des navires à Tarente, en Italie. Cette discrimination devait éclater dans la mutinerie plus tard.

Un total de 397 officiers et 15.204 autres grades servirent dans la BWIR. Le nombre d'hommes servant par colonie est la suivante:

Colonie / effectifs en Hommes:

Jamaïque 10280
Trinité-et-Tobago 1478
Barbade 831
Bahamas 441
Honduras britannique 533
Grenade 445
Guyane britannique 700
Îles sous le Vent 229
Sainte Lucie 359
St. Vincent 305
Total 15601
British West Indies Brigade
Bataillon Formé / dissous / service actif /commentaires.
1er (Inf) 06/1915 / 1919 moyen-Orient
2e (Inf) 01/1916 / 1919 moyen-Orient
3e (Inf) 01/1916 / 1919 France 07/16
4ème (Inf) 05/1916 / 1919 France 07/16
5ème (Res) 08/1916 / 1919 réserve d'origine
6 (S) 03/1917 / 1919 France
7 (S) 03/1917 / 1919 France
8 (S) 07/1917 / 1919 France / Italie
9 (S) 07/1917 19/01/1919 France / Italie
10 (S) 08/1917 / 1919 Italie
11 (S) 10/1917 / 1919 Italie
12 ?? / 1918 / 1919 Italie
Eygptian Force expéditionnaire

Septembre 1918 - Commandant en chef:
major-général Sir. EWC Chaytor.


Division Montée ANZAC:

1er Light Horse Brigade:
1er, 2e et 3e Régiments.

2e Light Horse Brigade:
5e, 6e et 7e Régiments.

Gendarmerie New Zeland Rifles Brigade:
Auckland, Canterbury, Gendarmerie Wellington Rifles Régiments.

29e Indian Brigade:
Alwar, Patiala et Gwalior Service Impérial Régiments d' Infanterie.
110e Mahratta Light Infantry.
38e et 39e royal Fusiliers (de la Légion juive).
1er et 2e British West Indies Régiments.

Les victimes:

Les pertes pendant la guerre étaient les suivants:

185 tués ou morts de leurs blessures, 697 blessés et 1.071 morts de maladie. De nombreux blessés ont été transférés vers des hôpitaux militaires en Grande-Bretagne pour subir des soins.

Les décorations:

Les décorations et reconnaissance suivantes ont été attribuées aux membres de la British West Indies Régiment: Médailles

5 - DSO (Distinguished Service Order)
2 - MBE (Membre de l'Ordre de l'Empire britannique)
9 - MC (Croix militaire)
8 - DCM (Médaille de conduite distinguée)
37 - MM (médaille militaire)
49 - Mentionné dans les dépêches.
Discrimination

Vers la fin de la guerre des troupes britanniques ont reçu une augmentation de salaire de 50%, mais le War Office a occulté les troupes indiennes de l'Ouest pour le paiement. Ce dernier fut malmené par le Colonial Office qui craignait que le ressentiment qu'il a causé entraînerait de la violence dès leur retour à la maison après la démobilisation. Une autre politique était que les troupes noires devaient avoir des officiers blancs, cela limitait les perspectives de promotion des Indiens de l'Ouest au rang de sergent.

Après la guerre, les bataillons qui servaient en France et en Egypte ont été transférés à Taranto, en Italie, pour rejoindre leurs camarades déjà là. Encore une fois, ils ont été utilisés comme bataillons "de travail". Le 6 Décembre 1918, les membres du 9e Bataillon ont agressé leurs officiers en raison de mauvais traitements. Plus des incidents d'insubordination, où les troupes ont refusé de remplir des fonctions qui leur ont été attribués.

Le 17 Décembre 1918, environ 60 sergents ont formé la "Ligue des Caraïbes» et une de leurs revendications était que «l'homme noir devrait avoir la liberté de se gouverner». La ligue a été livrée aux officiers et il a été démantelé au début de 1919. Des soldats ont été accusés de mutinerie et ont reçu des peines de 3 à 5 ans de prison. Un homme a été condamné à 20 ans et un autre a été exécuté par un peloton d'exécution. Les autorités ont alors pris la décision de désarmer les soldats et dissoudre le BWIR le plus tôt possible.

La crainte est alors que les soldats démobilisés favoriserait le désordre au retour vers les Antilles. Quelques perturbations ont eu lieu et ont été conduits par des soldats démobilisés, mais dans l'ensemble une trêve avait éclaté.

Même les blessés et les handicapés.

Les soldats de la BWIR blessés ne sont pas épargnés de la discrimination. A l'automne de 1918, environ 50 membres de la BWIR ont été traités à l'hôpital auxiliaire Belmont Military Road, Liverpool. Tous avaientt été grièvement blessé et avait subi des blessures aboutissant à l'amputation du pied ou de la jambe. Les relations entre les soldats noirs et blancs étaient corrects au début jusqu'à ce que des causalités sud-africaines arrivèrent. Des railleries et insultes tombèrent sur les soldats de la BWIR. Les relations se  détériorant, des combats éclatèrent entre les deux groupes.


Fin de la Guerre - 1919.

Tous les hommes de la BWIR  ne sont pas retournés dans les Caraïbes et en quittant l'armée, ils sont restés en Grande-Bretagne dans des villes comme Liverpool et Cardiff.


Byng.
Revenir en haut Aller en bas
Glorfindel

avatar

Nombre de messages : 252
Localisation : 62
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: The British West Indies Regiment ("black men").   Ven 1 Juil 2016 - 19:44

Super /biere/

Il me semble que j'en ai vu d'enterrer du côté de Dieppe...dans un superbe cimetière rempli de coolies sud-africains près d'Arques-La-Bataille. Je m'étais toujours demander si c'était de l'infanterie ou du labour corps donc merci /super/
Revenir en haut Aller en bas
Dundee

avatar

Nombre de messages : 507
Age : 20
Localisation : Arras
Date d'inscription : 24/12/2015

MessageSujet: Re: The British West Indies Regiment ("black men").   Mar 5 Juil 2016 - 14:30

Un grand plus pour les photos /tresbien/
Dundee /biere/
Revenir en haut Aller en bas
quarentroeunpourtro

avatar

Nombre de messages : 1467
Localisation : Pas de Calais
Date d'inscription : 20/11/2012

MessageSujet: Re: The British West Indies Regiment ("black men").   Mer 6 Juil 2016 - 11:55

Bonjour Robin,

J'avais manqué ce superbe reportage. Comment fais tu pour dénicher tout ça?
Un grand + pour le badge!

Bonne journée

JP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The British West Indies Regiment ("black men").   

Revenir en haut Aller en bas
 
The British West Indies Regiment ("black men").
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marques indies
» Zoom Fast Black Lash
» Dupes collection style black (guilt by association + le vernis)
» Craquage style black :-)
» Je veux le black shatter d'OPI!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Militaria :: Autres dossiers-
Sauter vers: